L'Entretien
1

Entretien avec Farid Alilat, responsable du journal Dernières Nouvelles d’Algérie (DNA) : « En Algérie ou ailleurs dans le monde, l’avenir est dans les e-médias »

IT Mag : Comment vous est venue l’idée d’opter pour la presse électronique et quelles étaient vos motivations ? Farid Alilat : La décision de créer DNA-Algérie est née d’une frustration en quelque sorte. N’ayant pas les moyens de fonder un quotidien, un hebdo ou un mensuel qui nécessitent une importante logistique, j’avais donc décidé […]

IT Mag : Comment vous est venue l’idée d’opter pour la presse électronique et quelles étaient vos motivations ?
Farid Alilat : La décision de créer DNA-Algérie est née d’une frustration en quelque sorte. N’ayant pas les moyens de fonder un quotidien, un hebdo ou un mensuel qui nécessitent une importante logistique, j’avais donc décidé de fonder un journal électronique. Les motivations sont simples et compliquées : faire du journalisme, c’est-à-dire investiguer, enquêter, donner aux lecteurs à lire des informations qu’ils ne trouvent pas forcément ailleurs. Ou du moins dont le traitement est différent.

Quel constat faites-vous concernant la gestion du site, les réactions… ?
Deux ans et demi après le lancement de DNA-Algérie, nous sommes très satisfaits bien que nous fonctionnions avec très peu de moyens. Nous ne courrons pas derrière l’audience mais le site est aujourd’hui connu, respecté et parfois imité. Nous avons plusieurs centaines de milliers de visiteurs par mois. L’essentiel pour nous est d’asseoir la crédibilité de DNA-Algérie. Je peux vous confirmer qu’en deux ans et demi, nous n’avons jamais reçu la moindre mise au point ou le moindre démenti à nos articles.

Les collaborateurs à DNA sont-ils des gens du métier ou des amateurs ?
Tous les collaborateurs de DNA sont des journalistes qui ont au moins 5 ans de métier. Comparaison faites avec des confrères de la presse écrite, nous disposons d’une équipe très réduite. Mais ce n’est pas le nombre qui fait la qualité.

Comment voyez-vous l’avenir de la presse électronique en Algérie?
En Algérie ou ailleurs dans le monde, l’avenir est dans les e-médias. Je ne crois pas que la presse écrite puisse disparaître en Algérie, mais je suis convaincu que les sites d’informations seront incontournables et ils le sont déjà. Pour peu qu’on libère l’accès à Internet en Algérie, qu’on améliore le haut débit et qu’on installe la 3G, il y aura une révolution du Net comme il y a eu une révolution dans la téléphonie mobile.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There is 1 comment

  • medjaoud dit :

    avec le tempt vous aurais les moyens vous faite du bon travail bon courage un admirateur de dna

  • Leave a comment

    Want to express your opinion?
    Leave a reply!

    commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

    %d blogueurs aiment cette page :
    Lire les articles précédents :
    Dahmane Semmar, fondateur de NessNews « Nous aimerions bien diversifier nos revenus pour ne subir aucun diktat  » 

    IT Mag : Comment vous est venue l’idée d’opter pour la presse électronique et quelles étaient vos motivations ? Dahmane Semmar :...

    Fermer