L'Essentiel
0

Formation et transfert de technologie au profit des entreprises

«Nous ne nous contentons pas de proposer des solutions technologiques aux entreprises algériennes. Nous voulons aussi opérer un transfert de technologie à leur profit.» C’est en substance ce que nous a déclaré dernièrement M. Sofiane Rachid Abed, directeur général de SNEF Algérie. Cette volonté de mettre les entreprises algériennes à la page se traduit par […]

«Nous ne nous contentons pas de proposer des solutions technologiques aux entreprises algériennes. Nous voulons aussi opérer un transfert de technologie à leur profit.» C’est en substance ce que nous a déclaré dernièrement M. Sofiane Rachid Abed, directeur général de SNEF Algérie. Cette volonté de mettre les entreprises algériennes à la page se traduit par l’introduction de nouvelles solutions et des outils technologiques assurant un meilleur rendement mais également par la formation des personnels. Ce dernier point semble prioritaire pour la société SNEF Algérie qui accorde un intérêt particulier à l’élément humain. «Jusqu’ici, nous avons formé une centaine de personnes appartenant à différentes entreprises à côté des formations que nous avons assurées à nos employés. Ces actions de mise à niveau ont touché le domaine des télécommunications dans ces différentes branches», informe M. Abed qui ajoute que «les cycles de formation que nous proposons s’effectuent aussi bien localement qu’à l’étranger. Je signale que nous assurons également des formations continues car la technologie évolue de façon rapide et continuelle».
L’objectif recherché à travers la mise à niveau des personnels algériens est de «pouvoir lancer des projets localement avec des compétences algériennes sans avoir à faire appel, à chaque fois, à des compétences étrangères», souligne le directeur général qui poursuit que «le fait de disposer d’un personnel formé permet aux entreprises algériennes de faire des économies lors du lancement d’un certain nombre de projets».
M. Abed ira plus loin, en précisant que dans quelques années, SNEF Algérie envisage d’exporter les compétences de ses cadres. «Dans trois ou quatre ans, nous pourrons, grâce à notre politique de formation et de transfert de technologie, envoyer nos cadres à l’étranger pour intervenir dans des projets ayant trait au domaine des télécommunications dans un certain nombre de pays. Bien évidemment, cela ne se fera qu’une fois la demande locale satisfaite». Interrogé au sujet de l’intérêt porté par les entreprises du secteur privé à la mise à niveau à travers l’acquisition d’outils technologiques, notre interlocuteur dira que «même si beaucoup de choses restent encore à faire, de nombreuses entreprises appartenant au secteur privé semblent avoir pris conscience de l’importance que représente la modernisation de leurs équipements, quel que soit le secteur d’activité dans lequel elles opèrent. D’ailleurs, un certain nombre d’entreprises ont entamé des démarches allant dans le sens de la certification».
Il y a lieu de noter enfin que le groupe SNEF, auquel appartient SNEF Algérie, intervient dans différents domaines tels que les télécommunications, le génie électrique et climatique, la télésurveillance, les systèmes informatiques, la détection et la protection contre les incendies et autres.-

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
ABM et HP pour une année de croissance profitable

2007 est là et Algeria Business Multimédia (ABM) aussi. Réuni autour de son partenaire HP et des revendeurs de la...

Fermer