edito
1

Freeze

Des fois, il vaut mieux ne pas partir voir les salons à l’étranger parce qu’on y revient frustré et très en colère. Dans ces salons, où tout n’est pas interdit contrairement où chez nous tout est interdit, on sent que le monde bouge, innove se transforme. Et cela va de la brosse à dent gérée […]

Des fois, il vaut mieux ne pas partir voir les salons à l’étranger parce qu’on y revient frustré et très en colère. Dans ces salons, où tout n’est pas interdit contrairement où chez nous tout est interdit, on sent que le monde bouge, innove se transforme. Et cela va de la brosse à dent gérée par votre smartphone au réseau SDN en passant par les terminaux mobiles et les apps. Le MWC 2014 aura été un salon de transition un salon de transformation non encore terminé. C’est le début de l’Internet des objets où nous dit-on sera l’eldorado pour ceux qui y investissent maintenant avec, bien sur, la bonne idée. C’est clair, l’Internet n’est pas Facebook mais un formidable outil de travail alors l’internet mobile est le must. Il a fallu attendre 2014 pour l’Algérie se dote de la 3G et toujours sans statistique. A aujourd’hui, personne ne sait combien il y a d’utilisateur 3G. Un million, deux millions ou 500.000 utilisateurs de la 3G. Ni les opérateurs ni l’Arpt ne veulent communiquer. On n’en sait rien et personne ne peut faire un business plan s’il a développé une application et encore plus s’il a développé une application de géo-localisation. L’autre domaine qui attiré beaucoup de monde est « la confiance » et c’est en partie a cause ou grâce – c’est selon- les révélations d’Edward Snowden sur la surveillance de masse des communications électroniques par l’agence de sécurité américaine NSA. Et ce n’est que le début parce que les entreprises comme Google ou Facebook elle aussi voudrait avoir plus d’information sur vous.  Et cela fait partie d’un malaise à long terme alimentée à l’évidence par la  collecte de données de Facebook et Google, qui semblent savoir ce que nous voulons avant nous.  Le domaine qui montre l’avancée spectaculaire qu’ont eu les télécom dans le monde grâce aux logiciels propriétaire et aujourd’hui on va plus loin avec des logiciels open source. D’abord, c’est la crise, avec ses pressions budgétaires et la des coûts dans un contexte économique difficile,  qui a fait que l’on se pense à l’open source qui permet d’équilibrer investissements et frais d’exploitation sans compromettre la qualité des plateformes et technologies. Si on ajoute le cloud alors un opérateur télécom n’aura besoin que des BTS, le reste tout le reste transitera par Internet et le Cloud.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There is 1 comment

  • ButterflyOfFire dit :

    Bonjour,

    Parfois, il est plus facile de devenir diabétique en tant qu’internaute en Algérie que par ailleurs dans le monde !

    Question : Si les opérateurs de téléphonie mobiles algériens veulent lancer des « stores d’applications » à l’image de Google Play, pourquoi Algérie Télécom, pourtant opérateur historique n’a même pas daigné à ce jour offrir à ses propres clients une plateforme de téléchargement, une sorte de « Logithèque » ou tout internaute algérien peut télécharger des applications Libre et Open Source : ex. pour télécharger Mozilla Firefox, Thunderbird, 7Zip, VLC et plein d’autres applications PC pourtant sous licence GNU/GPL ou semblables ?
    Pourquoi continuent-on à immigrer chez les serveurs des autres pour y faire nos courses en matière d’utilitaires pourtant banals et primordiaux pour un « internaute » !
    Pourquoi Algérie Télécom, vis à vis de ses clients résidentiels, se comporte tel un château d’eau qui ne fait que distribuer un débit « laid » avec un « d » s’il vous plaît !
    Algérie Télécom n’est elle pas en mesure d’offrir d’autres services à savoir, une adresse email gratuite pour chacun de ses clients ? Le courrier électronique n’est-il pas un service révolutionnaire ? Pourquoi préfèrent-on laisser les internautes algériens dévoiler leur identité et sacrifier les données de leur vie privée sur des réseaux numériques potentiellement espionable par la N.S.A. et compagnie (Affaire Snowden s’il vous plaît) et me Zohra DERDOURI actuelle ministre des PTIC qui nous dit, il n’y a rien à craindre !
    Hawwest ga3 nefhem, je n’ai pas trouvé de raison valable qui a laissé AT, ayant le monopole sur le fixe et l’ADSL en Algérie, sans réponse aux griefs de ses clients !
    Ya khouya, « yekriyyyiw » au moins un service de tchat basé sur le protocole Libre XMPP et qui serait « espionnable » que par nos propres « Big Brothers ». Je préfère mieux cela que d’être espionné par un organisme étranger !
    Sinon « Firefox OS » et « Ubuntu Touch » + « Tizen » tous basés sur le noyau Linux et sur des librairies Libres et Open Source, nous allons entendre parler d’eux au courant de l’année 2014 et 2015.
    Le Libre a fait beaucoup de pas en avant … et franchement, nous les jeunes, nous essayons par tout les moyens de faire la « vulgarisation » des outils Libres, des standards et formats Open Source sans pour autant attendre qu’un semblant de Ministre nous sorte une autre version conjoncturelle « CyberRrifique » vide tout sens et d’impact.

    Si Algérie Télécom ne peut et n’a pas pu faire tout cela, elle doit vraiment disparaître comme entreprise pour reprendre un rôle beaucoup plus proche d’une mairie bureaucratique qu’autre chose.
    Je tiens à remercier Algérie Télécom tout de même de m’avoir permis de m’exprimer via ma connexion ADSL et dont je suis client … et je paie cher !
    Quant à l’A.R.P.T. 3ib, c’est un grand 3ib que des technologies tel que la VoIP n’est pas encore autorisée est demeure contrôlée gravement par … « des mains étrangères-internes » ! Libiriw el hala !

    The next generation is comming !

    Salutations amicales !

  • Leave a comment

    Want to express your opinion?
    Leave a reply!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Lire les articles précédents :
    Salon national de l’emploi à la Safex Les TIC, un remède anti-chômage

    Le Salon national de l’emploi (Salam) sera organisé par l’Agence nationale de l’emploi (Anem) à la Safex du 19 au...

    Fermer