Geek-Week
0

GeekWeek : La 3G, un projet virtuel !

La téléphonie mobile de troisième génération (3G) est-elle encore d’actualité en Algérie ? Pertinente question que soulèvent de plus en plus les spécialistes en télécommunications. Il y a ceux qui disent que la majorité des pays ont largement navigué sur cette vague et que les temps modernes sont au passage à la 4G. Ainsi, si […]

La téléphonie mobile de troisième génération (3G) est-elle encore d’actualité en Algérie ? Pertinente question que soulèvent de plus en plus les spécialistes en télécommunications. Il y a ceux qui disent que la majorité des pays ont largement navigué sur cette vague et que les temps modernes sont au passage à la 4G. Ainsi, si notre pays opte pour la 3G, il va certainement accuser un retard. De la phase du lancement du cahier des charges jusqu’aux offres commerciales, il faut compter au moins un an au meilleur des cas au regard de la bureaucratie des administrations et de la prise de décision lente dans notre pays. Tant de fois annoncée, la 3G a fini par agacer les Algériens qui jusque-là ne voient rien venir à l’horizon. Ils ont vu le hilal du ramadhan et les moutons de l’Aïd mais point de 3G. Alors qu’elle est fonctionnelle au Maroc depuis bientôt 4 ans et qu’en Tunisie, elle est opérationnelle depuis l’année dernière, en Algérie, elle en est à un projet virtuel ! Les ministres successifs des PTIC semblent vouloir juste monopoliser l’attention médiatique, quitte à multiplier les discours et les effets d’annonce. Et face à la presse, chacun à sa petite interprétation toute prête. L’Algérie est-elle réellement prête à accueillir la 3G ? Lisons ce que disait Boudjema Haïchour en 2008 (sic !). Notre retard s’explique par « la nécessité d’étudier les expériences internationales dans le domaine de la 3G et la 4G et de définir les recommandations quant à la stratégie à adopter pour l’introduction de cette nouvelle technologie ». L’actuel ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Moussa Benhamadi, a annoncé quelques années après que les opérateurs de téléphonie mobile ne se verront accorder la licence 3G qu’après le règlement du dossier de l’opérateur Djezzy. Autrement dit, il y a toujours  un grain de sable dans la machine. En France par exemple, d’ici à fin 2015, l’ensemble du réseau RATP sera équipé en 3G et en 4G (la technologie suivante en phase de test), en surface et en souterrain. Telecom Development Company Afghanistan, qui opère sous la marque «Roshan», a reçu la troisième licence 3G, dans la foulée d’Etisalat Afghanistan qui a fait son lancement commercial en mars de cette année et MTN Afghanistan qui a reçu sa licence en juin. Pendant ce temps, en Algérie, on hésite, on avance d’un pas et on recule de deux pas, on remet à plus tard une décision stratégique. Et maintenant, certains disent qu’il faut aller directement à la 4G. Mais ce n’est pas encore tranché. Faut-il aller à un référendum sur ce sujet ? En attendant une décision gouvernementale forte, Algérie Télécom est allée, nous dit-on, monter son expérience au Forum international de Dubaï, organisé à l’initiative de l’Union internationale des télécommunications (UIT) dans le cadre du World Telecom 2012, avec une importante délégation composée des principaux opérateurs de téléphonie fixe et mobile et de responsables de start-up de l’incubateur de Sidi Abdallah. Un internaute a eu cette réflexion : « Algérie Télécom est allée plutôt présenter son expérience dans les coupures et la fluctuation du débit Internet, comparé à la vitesse d’une tortue ». Un autre commente : « Même dans les pays frappés par la guerre et les ouragans, Internet reste très stable. » Terminons quand même avec une note de gaieté : les opérateurs de téléphonie mobile se frottent les mains à l’occasion de l’Aïd El Adha. L’envoi de SMS et de MMS et la multiplication des appels vont gonfler leurs revenus. C’est toujours çà de gagné, en attendant le multimédia, le vrai multimédia?

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Smartphones : Android écrase iOS avec 75% du marché

Android, le système d'exploitation mobile de Google, équipe 75 % des smartphones vendus dans le monde. L'iOS d'Apple tombe à 14,9 %...

Fermer