Geek-Week
0

GeekWeek: La recherche d’un rêve collectif

Pourquoi l’Algérie est à la traîne ? Question oh combien pertinente ! Un sage tente une réponse : «le problème n’est pas uniquement économique, ni politique : le vrai problème, c’est qu’on ne partage pas un rêve collectif». Chacun croit détenir la science infuse. Chacun prêche pour sa chapelle. Chacun voit midi à sa porte. Regardez les nations qui […]

Pourquoi l’Algérie est à la traîne ? Question oh combien pertinente ! Un sage tente une réponse : «le problème n’est pas uniquement économique, ni politique : le vrai problème, c’est qu’on ne partage pas un rêve collectif». Chacun croit détenir la science infuse. Chacun prêche pour sa chapelle. Chacun voit midi à sa porte. Regardez les nations qui comptent, elles ont toutes réussies car chacun a apporté sa pierre à l’édifice. Regardez l’économie sud-coréenne : elle a pu surmonter les défis des années 1980, la crise des années 1990 et demeurer compétitive dans les années 2000. En termes de compétitivité, elle se place au onzième rang mondial, grâce à ses gains de productivité, à la puissance de ses groupes (Samsung, LG, Hyundai), à son effort de recherche-développement et ses investissements massifs dans l’enseignement supérieur. En l’espace de 30 ans (1982- 2012), la Malaisie est passée du statut de pays pauvre à celui de pays développé, grâce à une vision politico-économique et socioculturelle structurante et un leadership fort et vertueux. Son économie a progressivement évolué d’une économie  jadis basée sur le secteur primaire (agriculture) et secondaire (mines) vers une économie  tirée par le secteur secondaire (industries manufacturières) et tertiaire (services et technologies de l’information et de la communication). Les dirigeants ont ainsi transformé leur pays, en une région de fabrication de produits high-tech, en un hub financier et de télécommunications et en une destination touristique. Chez nous, on nous parle depuis une vingtaine d’années de l’après- pétrole ! Mais les TIC par exemple ont du mal à les remplacer. On est plus dans le discours populiste que dans la projection !
Il y a aussi des contradictions qu’on a du mal à expliquer. Alors que le gouvernement se dit contre la bureaucratie et pour l’amélioration des prestations tant au niveau de l’administration ou des institutions de service public, lors du récent remaniement, les «décideurs» sautent carrément le ministère chargé de la Réforme du service public. Espérons que l’élan ne sera pas stoppé quant à la modernisation de l’administration algérienne et que chaque ministère poursuivra l’effort nécessaire pour que les TIC ne soient plus juste un slogan.
D’autre part, le gendarme des télécoms ARPT a tapé sur la table. Dans un communiqué, elle fait référence à la floraison de slogans publicitaires frisant une posture comparative implicite tels que «meilleur réseau», estimant que l’exagération dans la louange de sa marchandise par un commerçant est une caractéristique de la réclame basique et ordinaire, ne pouvant tromper le public tant en raison de sa simplicité que de son caractère quasi caricatural et non adossé à un quelconque satisfecit d’institution spécialisée compétente. Elle précise que l’évaluation des opérateurs et de leur réseau ne peut s’effectuer valablement qu’à la date anniversaire de son ouverture, conformément aux dispositions des cahiers des charges et selon un référentiel de mesure que l’ARPT élabore conjointement avec chaque opérateur. Ce coup de gueule vient juste après une autre mise en garde selon laquelle elle est seule habilitée à émettre valablement des informations relatives à la situation du parc d’abonnés de la téléphonie mobile. Pour l’heure, le marché de la 3G étant encore naissant, aucune statistique fiable y afférente ne peut être publiée. Autant dire que l’ARPT ne chôme pas et veut absolument asseoir son autorité. En attendant que Djezzy entre dans la course, le 28 avril dernier, Vincenzo Nesci, le patron de cette société télécom, invité d’une émission sur la radio chaîne III, a déclaré que d’ici fin mai, l’offre 3G serait disponible. Le gâteau sera ainsi partagé par trois.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by Kamel Bouyoucef

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Journée de vulgarisation de la 4G/LTE Algérie télécom adressera le résidentiel dans deux mois

La 4G/LTE en mode fixe ne sera qu’une technologie parmi d’autres qu’utilise Algérie Télécom pour généraliser l’accès à l’internet aux...

Fermer