Geek-Week
0

GeekWeek: Les tendances, Le biométrique, découverte de l’été !

Le biométrique est dans l’air du temps. C’est devenu même très tendance d’en parler, y compris au plus haut niveau de l’Etat. En pleine crise, le gouvernement s’y accroche comme à une bouée de sauvetage. Le Premier ministre Abdelmalek Sellal qui s’est livré à un exercice d’équilibriste en passant à l’émission «Hiwar Essaâ» (débat de […]

passeport-biometrique-algerienLe biométrique est dans l’air du temps. C’est devenu même très tendance d’en parler, y compris au plus haut niveau de l’Etat. En pleine crise, le gouvernement s’y accroche comme à une bouée de sauvetage. Le Premier ministre Abdelmalek Sellal qui s’est livré à un exercice d’équilibriste en passant à l’émission «Hiwar Essaâ» (débat de l’heure) diffusée par la Télévision publique ENTV est intervenu, cravate bleu, sourire en coin, et devant des journalistes qui hochaient la tête à chacune de ses déclarations et a déclaré le ton autoritaire : «Nous allons utiliser les données biométriques réunies lors de la confection des passeports biométriques pour établir la CIN biométrique. Le citoyen ne se déplacera plus dans les mairies pour obtenir sa carte, il la recevra chez lui à la maison». Un téléspectateur bondit de son fauteuil et se dirige vers la salle de bain pour nettoyer ses oreilles avec du coton tige acheté la veille chez le pharmacien du coin. «Ai-je bien entendu ? La CIN biométrique va me parvenir à la maison ?». On va sonner à sa porte et la lui remettre. Il n’était pas habitué à entendre ce genre de discours, lui qui a longtemps traîné, des heures, des journées, sa silhouette dans des APC pour des extraits de naissance, à Sonelgaz pour payer sa facture d’électricité et de gaz, à la Seaal pour changer son compteur et à TLScontact pour se faire délivrer un visa Schengen. Il a également annoncé la délivrance des premières cartes d’identité biométriques (CIN) pour janvier 2016. Le même téléspectateur a promis que s’il l’obtiendrait à cette date, il ira la photographier et la mettre sur sa page Facebook et ce, pour montrer qu’en Algérie, on a enfin obtenu notre carte d’identité biométrique et que ce n’était pas juste une phrase parmi d’autres et qu’enfin l’amélioration du service public et le rapprochement de l’administration du citoyen n’est plus un effet d’annonce ou une promesse électorale. Un journaliste, visiblement inspiré par cette annonce, suggère d’aller plus loin en instaurant la carte de presse biométrique. Une idée à souffler à Hamid Grine, ministre de la Communication. Et même la Protection civile pourra se mettre au biométrique pour compter le nombre d’estivants sur les plages algériennes, squattées par des jeunes qui gagnent de l’argent en toute impunité en proposant (ou plutôt en imposant) parasols et chaises pliantes.   Le biométrique a aussi défrayé la chronique cette semaine. Une information selon laquelle seuls les Algériens détenteurs de passeport biométrique pourront voyager vers la France et l’espace Schengen à partir du 24 août 2015. La rumeur selon laquelle les passeports non biométriques qui expirent le 24 novembre 2015 n’étant plus valables trois mois avant leur date d’expiration, avait semé la confusion. Les agences de voyages ont été les premiers à redouter cette information surtout en pleine saison estivale où beaucoup d’Algériens voyagent énormément. Une circulaire de la Police aux frontières (PAF) française avait fait redouter le pire ! La note adressée, dans un premier temps aux compagnies aériennes, notamment Air Algérie et Aigle Azur, s’est retrouvée affichée dans les agences des deux compagnies désireuses d’informer leurs clients. «Cette note n’a aucun fondement juridique et a été immédiatement retirée», a déclaré un avocat au barreau de Paris à un quotidien national. Que les Algériens soient rassurés, ils peuvent continuer à circuler librement entre l’Algérie et la France, avec un passeport ordinaire jusqu’à la date d’expiration du document, à savoir fin novembre 2015. Au-delà, ils devront s’être mis en conformité en s’équipant d’un passeport biométrique.Un vacancier pousse un ouf de soulagement, lui qui avait programmé de passer un séjour à l’ombre de la Tour Effel. Il pourra voyager et revenir avec plein de cadeaux pour ses neveux. Ainsi, le biométrique sert à éradiquer toute forme d’abus ou de dépassements qui nourrissent le sentiment d’exclusion et érodent la confiance des citoyens et aussi à aider à voyager plus rapidement avec moins de tracasseries. Espérons que l’élan ne sera pas stoppé quant à la modernisation de l’administration algérienne et que chaque ministère poursuivra l’effort nécessaire pour que les TIC ne soient plus juste un slogan.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by Kamel Bouyoucef

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
mer et it
Les vacances et le Net Les plus beaux voyages commencent par un clic

L’économie numérique est un effet de levier pour le tourisme dans le monde. Les analystes distinguent plusieurs phases du cycle...

Fermer