Geek-Week
0

GeekWeek: Les TIC font leur cirque

La Coupe du Monde de football du Brésil aura tenu en haleine toute une jeunesse avide de sensations fortes et de performance. La fierté des fans est d’avoir tenu la draguée haute à l’Allemagne même si l’EN n’a pas réussi à prendre la revanche car la majorité a en mémoire «le match de la honte» […]

La Coupe du Monde de football du Brésil aura tenu en haleine toute une jeunesse avide de sensations fortes et de performance. La fierté des fans est d’avoir tenu la draguée haute à l’Allemagne même si l’EN n’a pas réussi à prendre la revanche car la majorité a en mémoire «le match de la honte» entre les Allemands et les Autrichiens qui ont combiné pour mettre fin à notre aventure au Mondial espagnol de 1982. L’accueil de notre équipe nationale a été triomphal et même très officiel. Le premier ministre Sellal en personne l’attendait au pied de l’avion avec une myriade de photographes et de cameraman Le président Abdelaziz Bouteflika a demandé même que le sélectionneur Vahid Halilhodzic reste à la tête des Verts après leur parcours au Mondial brésilien ponctué par une qualification historique pour les huitièmes de finale. Le sélectionneur a réagi par un sourire ! Mais est-ce que l’inventeur d’une application aura eu le même traitement ? Les finalistes d’Imagine Cup de Microsoft ou le gagnant du concours de l’UIT par exemple n’auront même pas droit à des félicitations ou une poignée de main de la ministre de la Poste et des TIC.
Entretemps, Ooredoo qui a décidé de déserter la presse papier, a largement capitalisé sur cet événement planétaire. Sur invitation du président du CA, six joueurs, à savoir Rais M’Bolhi, Madjid Bouguerra, Saphir Taider, Hassen Yebda, Faouzi Ghoulam et Yacine Brahimi ont fait le déplacement à Doha en compagnie du Directeur Général de Ooredoo, Joseph Ged, et ont participé à la cérémonie prévue à cet effet ainsi qu’à un plateau de télévision. L’opérateur de téléphonie mobile a cru en sa bonne étoile jusqu’au bout. De son côté, Mobilis a met l’accent sur les kheïmates de ramadhan. Pour la seconde année consécutive, il est le sponsor officiel des soirées organisées au Hilton «Fi Qaadet l’hbabe à la Salle Tassili» et «Well Sound by Mobilis au Chapiteau», ainsi que les soirées d’Al Boustane tenues au lounge «A ciel ouvert» de Riadh El Feth. L’opérateur public se dit vouloir être «proche de ses clients». Mais personne n’est dupe, il s’agit d’une démarche purement commerciale. La forte audience et l’intensité des émotions générées facilitent le taux de mémorisation et augmentent la notoriété.
Et pour donner une note de gaieté à cette chronique, nous signalons le retour du cirque Il Florilegio au niveau de l’esplanade Ardis (Alger). Voilà un événement qui a échappé aux trois opérateurs alors qu’ils peuvent le sponsoriser. Ils peuvent demander aux clowns d’intervenir entre deux spectacles pour vanter leurs produits. Le rire est d’ailleurs un excellent vecteur de messages…
Les TIC font leur cirque. Une belle accroche à mettre sur des prospectus. Du moins, on ne sera pas très loin de la réalité !

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
La 5G d’Ericsson atteint les 5 Giga

La mise en œuvre de la 5G sur les réseaux mobiles commerciaux est attendue pour 2020, mais Ericsson a d’ores...

Fermer