Geek-Week
0

GeekWeek: Projet de loi entre dérangements et faible débit

Le projet de loi régissant le secteur de la poste et des technologies de l’information et de la communication (TIC) ne semble pas avoir eu le débat qu’il mérite. La plupart des interventions des députés (101) n’ont pas traité de la loi mais beaucoup plus de manques de lignes, des dérangements récurrents qui durent dans […]

geekweekLe projet de loi régissant le secteur de la poste et des technologies de l’information et de la communication (TIC) ne semble pas avoir eu le débat qu’il mérite. La plupart des interventions des députés (101) n’ont pas traité de la loi mais beaucoup plus de manques de lignes, des dérangements récurrents qui durent dans le temps, faible débit d’Internet et de manque de liquidités dans les wilayas et très peu ont traité de la loi en question. D’autres ont soufflé sur les braises de la 3G et demandé avec insistance des explications sur le retard des TIC dans notre pays. Maniant à merveille un arabe classique bien châtié, ils usent d’un ton teinté de colères « théâtrales ». Derrière leurs costumes trois-pièces et cravates, ils ne semblent pas mesurer les enjeux, ni la portée réelle de ce projet. Très peu mesurent le poids d’un secteur qui est stratégique et qui contribue même au positionnement des Etats sous d’autres cieux. Il existe plusieurs exemples pour convaincre les incrédules. L’ascension de la Corée du Sud au rang des leaders mondiaux dans le domaine a été fulgurante. La Corée n’est plus un pays émergent. La 15e puissance mondiale, membre de l’OCDE et du G20, fait aujourd’hui intégralement partie du club des pays développés (rien que çà !). Leader mondial dans les secteurs de hautes technologies numériques, la Corée cherche aujourd’hui à trouver des relais de croissance dans les secteurs du développement durable. Cet objectif bénéficie d’un soutien public important, sous deux formes : des incitations à la R&D et un programme d’investissement public-privé. La Malaisie produit des composants électroniques, l’Inde participe activement au développement de l’industrie mondiale du logiciel, tandis que la Chine devient progressivement la plaque tournante pour la production du matériel TIC. Moussa Benhamadi, ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, a tenté de recadrer le débat : « Les nouvelles dispositions tendent à briser l’isolement du citoyen dans les régions éloignées, à réduire le fossé numérique entre les différentes régions du pays en assurant les prestations de la poste et des TIC en direction de tous les citoyens sans discrimination du point de vue des revenus et lieu de résidence et enfin, à créer la banque postale et le service épargne par Algérie Poste. » Il s’agit aussi d’aller vers la portabilité du numéro et le roaming national et l’introduction de la notion d’opérateurs alternatifs. Il est question aussi de booster le contenu numérique en multipliant les sites dynamiques et ainsi de concrétiser dans les faits le rapprochement de l’administration des citoyens. Les TIC sont ainsi un projet politique à part entière, voire une vision gouvernementale commune. Car, plus que jamais aujourd’hui, nous avons besoin de nous parler et d’échanger. Certes, le contexte est difficile, mais il est propice aux questionnements et à l’innovation !
Quelle gloire avons-nous quand on n’a rien à présenter au monde sauf la remise des passeports biométriques aux membres de la communauté nationale établie à l’étranger. Souvent lors du JT de 20h00 de la télévision algérienne, on nous montre Belkacem Sahli, secrétaire d’Etat chargé de la communauté nationale à l’étranger, en train de distribuer ces passeports en compagnie d’un consul au sourire charmeur dont il use devant les caméras !

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Tenus à l’Institut national d’électronique et de génie électrique de Boumerdès Innovations Days, de la robotique et de l’audace

Deux jours d’expositions, de conférences et de partage à l’IGEE (ex-INELEC), événement organisé par le club scientifique Inelectronics Students’ Club,...

Fermer