Geek-Week
0

GeekWeek: Rêver dans des salles d’Internet !

Après avoir vécu deux jours d’effervescence et de promotion d’idées avec Fikra, nous remettons les pieds sur terre. Ces jours-ci, tout tourne au ralenti. Les TIC semblent marquer une halte chez nous. L’actualité est dominée essentiellement par le politique et le commun des Algériens a la tête aux prochaines élections présidentielles. Espérons qu’à l’occasion de […]

geekweekAprès avoir vécu deux jours d’effervescence et de promotion d’idées avec Fikra, nous remettons les pieds sur terre. Ces jours-ci, tout tourne au ralenti. Les TIC semblent marquer une halte chez nous. L’actualité est dominée essentiellement par le politique et le commun des Algériens a la tête aux prochaines élections présidentielles. Espérons qu’à l’occasion de cette échéance, certains candidats, du moins les plus éclairés, vont débattre de la place des technologies dans la société algérienne. Est-ce une nécessité ou un simple choix ? L’Algérie peut-elle se contenter d’effets d’annonce pour se donner l’illusion qu’on avance ?
Les technologies sont inventées et développées ailleurs et nous restons de simples consommateurs et utilisateurs. Tel est le triste constat. Certains tentent de briser cet étau, en majorité des jeunes. Un des participants au Programme tStart avait déclaré à un quotidien national que ce concours est une immense opportunité qui « nous a permis de faire évoluer notre idée et de pouvoir la concrétiser. C’est l’initiative qui encouragera la jeunesse en lui permettant de faire valoir ses compétences en matière d’innovation et surtout d’entrepreneuriat». Les jeunes ont besoin de motivation et de confiance. Autre éclaircie : le rachat des actions de Monaco Télécom dans Divona Algérie SPA par Smart Link Communication (SLC). Lotfi Nezzar, directeur général de SLC et Karim Cherfaoui, directeur général de Divona, côte à côte, pour célébrer cet événement dans un grand restaurant, avaient le sourire. Une belle acquisition qui prouve que les Algériens ont aussi du talent et du génie et qu’ils sont capables de jouer dans la cour des grands.
Dans un autre contexte, Zohra Derdouri, ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, est partie visiter Tindouf. Elle a parcouru 1457 Km (heureusement en avion), pour se rendre compte que le secteur de la Poste et des TIC «accuse plusieurs insuffisances» ! Elle a eu aussi l’occasion de prendre connaissance de certaines activités juvéniles, liées à l’Internet, assurées au niveau de l’office des établissements de jeunes (ODEJ). Elle a souligné que le ministère était prêt à appuyer l’ouverture de salles d’Internet au profit des jeunes de la wilaya. On est loin de l’esprit de la e-algérie. Il y a quelques années, on parlait de contenu du web algérien. Aujourd’hui, l’essentiel est «d’ouvrir des salles d’internet». Une manière peut être d’arrimer notre pays aux autoroutes du futur et d’accélérer la diffusion des TIC.
Loin de ce déplacement «stratégique», l’ARPT a autorisé l’opérateur Algérie Télécom Mobile (Mobilis) à se déployer, dans le cadre de la licence 3G dans les
wilayas supplémentaires suivantes, au titre de la première année : Sétif, Tlemcen, Blida, Tizi-Ouzou, Djelfa, El Oued, Tiaret, Tébessa et Aïn-Defla. Comme çà, il pourra aller participer au Mobile World Congress qui se tient à Barcelone du 23 au 27 février 2014 avec un moral d’acier et un optimisme débordant. Le Real Madrid doit être fier de son partenariat. Autant de régions où l’équipe vedette peut évoluer en match amical.
Finissons cette chronique par une information qui nous donne une idée sur les tendances actuelles du monde. Le marché des applications mobiles en Europe pourrait atteindre 63 milliards d’euros, reversé à l’économie de l’UE d’ici 2018, contre 17,5 milliards actuellement, selon une étude réalisée pour la Commission européenne. Selon la responsable, figure des problèmes de «connectivité et de morcellement» car selon l’étude, un quart des développeurs trouvent que le développement de la 4G n’est pas assez rapide et un tiers regrettent le manque d’interopérabilité entre plateformes. En Algérie, on en est à ouvrir des salles d’Internet. Mais pour quel objectif ? Juste pour occuper les jeunes désoeuvrés et leur offrir un peu de rêve.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by Kamel Bouyoucef

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Vente de la division puce d’IBM ?

Lorsque IBM a vendu son activité de serveur x86 à Lenovo le mois dernier, je me suis dit, mais alors que...

Fermer