L'essentiel
0

GeekWeek: «Tok Tok Tok», la carte d’identité à votre porte !

«Le numérique est une chose très sérieuse et c’est le seul moyen de passage de l’économie de bazar à une économie structurée», me lance un ami entre deux gorgée de café. Et dans notre pays, çà avance plutôt bien selon lui. Tu as entendu la dernière ? Les citoyens titulaires de passeports biométriques obtiendront automatiquement leur […]

«Le numérique est une chose très sérieuse et c’est le seul moyen de passage de l’économie de bazar à une économie structurée», me lance un ami entre deux gorgée de café. Et dans notre pays, çà avance plutôt bien selon lui. Tu as entendu la dernière ? Les citoyens titulaires de passeports biométriques obtiendront automatiquement leur carte nationale d’identité. Elles seront confectionnées à partir des données recueillies pour les passeports biométriques et qui sont disponibles au niveau du Centre national des titres et documents sécurisés d’El-Hamiz (Alger), a précisé Nouredine Bedoui, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales.
On accède ainsi à une forme de modernité. Le premier ministre Sellal avait souligné lors d’une émission de la télévision algérienne le 24/07/2015, disponible sur YouTube : «Ce n’est pas le citoyen qui ira à la Daira. On utilisera le fichier biométrique des passeports et les données pour confectionner la carte d’identité nationale et on va l’envoyer à la maison, c’est ça la civilisation ! Il ne faut pas que le citoyen soit l’otage de l’administration mais que l’administration soit au service du citoyen». Voilà qui est bien dit ! Mais reste à savoir si cette carte sera réellement livrée à domicile ?
Espérons que oui mais pas par le biais d’Algérie Poste. Elle risque de se perdre ou d’arriver à son destinataire le siècle prochain. Il y a un peu plus de trois décennies, l’ancêtre d’Algérie-Poste, à savoir les PTT, avait la réputation, d’être infaillible au niveau de la distribution du courrier, alors même que les moyens dont disposait à l’époque cette administration, comparés à l’actuelle tutelle, étaient bien limités. Chaque quartier avait son propre facteur. Il était très courant qu’une lettre postée la veille arrive le lendemain matin chez son destinataire dans la même ville, seulement après 24h ou 48h, tout au plus, dans d’autres villes du pays. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Heureusement, qu’il y a les SMS et le courrier électronique pour  s’échanger des nouvelles fraîches.
Et pour rester dans le chapitre des bonnes nouvelles, Imène Houda Feraoun, ministre de la Poste et des TIC, nous annonce une hirondelle pour ce printemps : les résultats de l’appel d’offres relatif à l’exploitation de la téléphonie mobile de 4e génération (4G), récemment lancé par l’ARPT,  seront connus au mois de mai prochain. Ah ! Les hirondelles, on les adore. Elles nous rappellent notre tendre jeunesse lorsque le prof de science naturelle au CEM nous demande d’en ramener quelques-unes pour le cours. Mais pour la ministre, il s’agit moins de surfer sur la nostalgie que de rattraper un retard avec nos voisins. Et pour ne pas bousculer les opérateurs de téléphonie mobile, on leur demande d’assurer un seuil minimum de couverture de 10% dans chaque wilaya. Mais, il faut être réaliste : cette technologie sera pour une classe de clients à haute valeur. Il y aura certainement des opportunités au niveau des zones industrielles et résidentielles aussi. La 4G est perçue comme une couverture complémentaire qui va venir couvrir des besoins spécifiques.
Sur le plan international, le plus grand salon du monde consacré à l’innovation technologique le CES de Las Vegas a multiplié les shows et les annonces : IoT, robot, écran 4K. D’après l’association américaine des technologies grand public CTA, organisatrice du CES, Stétoscope, balance, électroménager, tout les objets du quotidien seront connectés. Les technologies de l’information et de la communication sont une source de nouveaux services et par extension une source de nouveaux profits. De nos jours, un client n’achète pas un produit et donc encore moins une technologie. Il s’offre une expérience. C’est beau de donner du rêve. Il faut rêver. D’ailleurs, tout commence par un rêve, comme l’a si bien dit Martin Luther King…

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
bouchouareb3
Un fonds national d’amorçage sera créé pour les startups

En marge de la visite par trois ministres (enseignement supérieur, Mptic et industrie et mines) de la wilaya de Bordj...

Fermer