edito
0

GMAF

Si nous regardons de plus près, on pourra voir que les entreprises comme Google, Microsoft, Apple et Facebook –GMAF- influencent très fortement les équipementiers et les investissements dans les infrastructures télécoms, d’une importance vitale pour l’économie et la société.En effet, l’écosystème des télécoms est incontestablement une chaîne de valeurs importante. A l’une des extrémités, il […]

Si nous regardons de plus près, on pourra voir que les entreprises comme Google, Microsoft, Apple et Facebook –GMAF- influencent très fortement les équipementiers et les investissements dans les infrastructures télécoms, d’une importance vitale pour l’économie et la société.En effet, l’écosystème des télécoms est incontestablement une chaîne de valeurs importante. A l’une des extrémités, il y a des opérateurs telco qui mettent en place des infrastructures pour vendre de la broadband et, de l’autre côté, des utilisateurs finaux qui achètent de la broadband, des applications et des services qui sont créer, inventés ou offerts par une multitude d’entreprises et acteurs du marché. Et parmi ces acteurs, et en dehors des operateurs télécoms, il y a les Google, Facebook, Apple et autre Microsoft. Et le mobile va encore compliquer cela face à ces mastodontes. L’autre difficulté est que ces entreprises utilisent « gratuitement » les infrastructures tout en demandant à ce qu’il y ait une qualité de service élevée, d’où les combats feutrés et permanents entre les entreprises télécoms et les GMAF.Et c’est là qu’entrent les politiques même s’ils n’ont tout simplement pas compris l’importance vitale de la communication mobile, de la 3G ou 4G, dans la société moderne, et qui le sera encore davantage dans l’avenir pour les citoyens d’aujourd’hui.  Alors faut-il taxer ces GMAF ou les intégrer ? La réponse serait  d’essayer de créer une certaine volonté politique en annonçant des plans pour créer des centres (soit d’innovation, soit des datacenters)  en Algérie  à destination de ces derniers qui pourront faire évoluer la société et créer des emplois, un écosystème Internet, et sortir, un peu, de l’usine Renault qui risque non seulement d’enfumer notre pays mais aussi de le polluer.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Aucune date précise connue: La 3G arrive doucement

En marge de la Journée mondiale des télécoms, et suite à une question lui demandant où en est la 3G,...

Fermer