ActuNet
0

Google ne croit pas en l’Afrique

A partir d’octobre 2011,  Google a lancé son Google Cloud Plateforme qui est divisée en 12 regions et 36 zones. Une région peut contenir plusieurs zones mais aucune n’est programmé pour l’Afrique. Le GCP permet aux entreprises de concevoir une gamme d’applications, tout en limitant les interruptions de services. La plateforme propose un hébergement sur […]

A partir d’octobre 2011,  Google a lancé son Google Cloud Plateforme qui est divisée en 12 regions et 36 zones. Une région peut contenir plusieurs zones mais aucune n’est programmé pour l’Afrique. Le GCP permet aux entreprises de concevoir une gamme d’applications, tout en limitant les interruptions de services.

La plateforme propose un hébergement sur la même infrastructure que celle que Google utilise en interne pour des produits tels que son moteur de recherche. Elle fournit aux clients des produits permettant de construire une gamme de programmes allant de simples sites web à des applications complexes. L’un des gains de cette plateforme est la latence. Les clients pourront profiter d’une latence plus faible pour leurs charges de travail et données basées dans le cloud. Ils bénéficieront d’une haute disponibilité.

Presque toutes les régions du monde ont leur régions ou leur zones sauf le continent africains où Google n’investit pas ou ne veut pas investir. Cet etat de fait va encore mettre en retard tout le continent. La question qui peut se poser est : est ce que Google a un problème avec l’Afrique ?

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Marché de la téléphonie. Les chiffres de l’ARPT

En attendant son changement de nom, l’Autorité de Régulation des Postes et Télécoms (ARPT) vient de mettre sur le marché...

Fermer