edito
1

La crise

Une chose est sûre, la crise a bousculé les certitudes. Toutes les certitudes. Mobilis prend son bâton de pèlerin et lance « nous voulons un rééquilibrage » pour le monde de la téléphonie mobile. Nedjma le suit immédiatement et dit qu’elle demande ce rééquilibrage depuis plusieurs années. Cela reste très flou car les deux opérateurs mobiles demandent […]

Une chose est sûre, la crise a bousculé les certitudes. Toutes les certitudes. Mobilis prend son bâton de pèlerin et lance « nous voulons un rééquilibrage » pour le monde de la téléphonie mobile. Nedjma le suit immédiatement et dit qu’elle demande ce rééquilibrage depuis plusieurs années. Cela reste très flou car les deux opérateurs mobiles demandent un rééquilibrage tarifaire ou un rééquilibrage du marché. Et tout cela avant que la data ne fasse son entrée et ne bouleverse complètement le marché. Ce secteur, les télécoms mais aussi l’électronique associée à l’informatique, est l’un des leviers de croissance déterminant dans un contexte économique difficile. Les opérateurs mobiles, par leur force et leur lobbying, peuvent se défendre mais qu’en est-il des petits ISP, call-center, start-up et autres développeurs d’apps ?  D’important, l’enjeu numérique est devenu essentiel et hautement stratégique, il impacte tous les secteurs d’activité de notre société.
Le réseau numérique est le réseau du XXIème siècle, et cette mutation doit être assurée sans rupture et de manière volontariste avec des stratégies claires et visibles. Tout ce que les économies dans le monde nous ont montré, c’est que tous essayent de tendre vers le monopole, par tous les moyens. Et que des fois, ils se cassent les dents. La pluralité d’opérateurs publics mais aussi privés, cette pluralité est une richesse, mais c’est aussi un danger d’émiettement. Le modèle est à construire mais il ne peut être qu’industriel en définissant des normes dans le domaine des usages et des services pour favoriser la structuration de la filière numérique et aider à l’émergence de champions nationaux, vecteurs de croissance et d’emploi et de rayonnement mondial. Car aujourd’hui, le monde est devenu un petit village.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There is 1 comment

  • amina dit :

    je m’excuse, mais j’ai lu tout l’aticle et j’ai rien compris…

  • Leave a comment

    Want to express your opinion?
    Leave a reply!

    commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

    %d blogueurs aiment cette page :
    Lire les articles précédents :
    Imagine Cup 2012 : Merci et bravo

    « Depuis 2003, des centaines de milliers d’étudiants, des quatre coins du globe, tous talentueux, passionnés et dotés d’une imagination sans...

    Fermer