L'Essentiel
0

La jonction entre les finances et les technologies

A la fois économique et technologique, cet événement était aussi celui des entreprises spécialisées dans le domaine des logiciels, notamment ceux destinés à la gestion bancaire. De grandes entreprises spécialisées dans les solutions bancaires telles que Delta Informatique, Sopra Group ou encore Viveo ont participé à cette rencontre, affirmant leur intérêt pour le marché algérien. […]

A la fois économique et technologique, cet événement était aussi celui des entreprises spécialisées dans le domaine des logiciels, notamment ceux destinés à la gestion bancaire. De grandes entreprises spécialisées dans les solutions bancaires telles que Delta Informatique, Sopra Group ou encore Viveo ont participé à cette rencontre, affirmant leur intérêt pour le marché algérien. Pour certains, cet intérêt ne s’arrête pas à la simple participation à un salon spécialisé puisqu’ils ont manifesté leur intention d’ouvrir des filiales en Algérie ou de travailler avec des représentants locaux. C’est le cas de la société égyptienne NPC qui découvre pour la première fois le marché algérien. Notons que quatre entreprises égyptiennes ont marqué leur présence au Finance Tec. Toujours dans la catégorie des «nouveaux venus», les Indiens de la société I-Flex, un groupe de renommée mondiale dans le domaine des logiciels de gestion bancaire. Ce groupe envisage déjà de s’implanter en Algérie en mettant en place un centre de support en partenariat avec une entreprise algérienne.
S’agissant des nouveautés présentées à l’occasion du salon, CBS Xerox s’est distingué en exposant la toute dernière imprimante 4110. Le directeur général de CBS Xerox, M. Ali Azzouz, nous expliquera que l’imprimante en question a été présentée sur le marché international il y a à peine six mois. «La Xerox 4110 est une imprimante d’entrée de gamme parfaitement adaptée au marché algérien où de nombreuses petites entreprises sont créées», notera-t-il. L’autre nouveauté de l’entreprise est la prochaine mise en place d’un Laser-bureau. Il s’agit d’un dispositif permettant à de petites entreprises de traiter leurs fichiers en exploitant les équipements se trouvant dans les locaux de CBS Xerox sans avoir à les acheter. De son côté, la société ALBM/CFAO Technologies a présenté sa nouvelle solution monétique mise à la disposition d’Algérie Poste depuis peu.
En marge des activités du salon, un certain nombre de conférences ont été animées par des experts dans le domaine des solutions bancaires. «La sécurité des systèmes d’information dans le secteur financier», «La mise en place de projets RTGS et de la compensation en Algérie», «Les vertus d’un logiciel bancaire intégré et la conformité aux exigences de la maîtrise des risques» ont été les principaux thèmes abordés lors de ces conférences. Il convient de signaler par ailleurs qu’un certain nombre d’institutions financières algériennes ont annulé leur participation au Finance Tec en raison de la tenue, en parallèle, du Forum international des finances (FIF) à l’hôtel El Aurassi. C’est le cas de la BEA, de la BDL, de la SAA ou encore du Fonds de garantie des PME, FGAR. La tenue simultanée du FIF, qui s’est d’ailleurs étalé du 15 au 17 mai, a eu un effet direct sur le Finance Tec. Outre l’absence de grandes institutions financières algériennes, le salon a été timidement visité. Nombre de participants n’ont pas manqué d’exprimer leur déception même si l’événement en soi demeure assez intéressant puisqu’il fait la jonction entre le monde des finances et celui des technologies.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Un réseau communautaire pour les enseignants algériens

L'éducation nationale a gagné toute l'attention de Microsoft Algérie qui a jeté son dévolu sur ses acteurs directs que sont...

Fermer