edito
0

La question!

Il est de plus en plus difficile de se tenir au courant de tout ce qui se passe – news, tendances, technologies, normes et développements « dans le monde des télécoms, en rapide mutation. Que ce soit dans les normes 3G, 4G/LTE, WiFi, picoCell, M2M ou Cloud sans oublier le terminal mobile qui devient intelligent […]

uneB295Il est de plus en plus difficile de se tenir au courant de tout ce qui se passe – news, tendances, technologies, normes et développements « dans le monde des télécoms, en rapide mutation. Que ce soit dans les normes 3G, 4G/LTE, WiFi, picoCell, M2M ou Cloud sans oublier le terminal mobile qui devient intelligent ou smart mais plus cher tout en sachant que c’est bien la téléphonie mobile qui soulève l’enthousiasme populaire le plus important. Un engouement qui fait dépenser aux ménages jusqu’à 20 % de leur revenu mensuel contre seulement moins de 2 % pour les ménages des pays du Nord. Alors aujourd’hui, la question 3G ou pas, qui était la question du jour en 2005 ou en 2006 ne l’est plus. On est en 2013 et la question évolue. Elle devient 4G ou pas ? Il y a déjà  plus d’une soixantaine de réseaux 4G/LTE dans le monde et dans 6 à 8 mois, ce sera au moins un centaine. Et les coûts d’acquisition des équipements télécoms évolueront forcément à la baisse mais ceux de la 3G… à la hausse ! Tous les spécialistes nous disent que le monde est en transition tout en nous affirmant que sur les 10 ou 20 prochaines années, nous irons vers un écosystème smartphone avec tout ce qui va autour « santé, gov., emploi, commerce? Avons-nous les moyens et les capacités pour cela car qui dit 4G parle de contenu ou plus spécialement d’énormément de contenu et de vidéo. Lors de la dernière décennie, les TIC ont connu  une croissance considérable en Algérie mais cet essor présente cependant de fortes disparités entre les différentes régions du pays et dans les différentes strates de la population. En effet, les TIC ont également permis de mettre au jour des dynamiques à l’opposé de l’image figée que d’aucuns peuvent avoir de notre jeunesse et de sa soif du développement. D’un autre côté, même si comme on le dit, une hirondelle ne fait pas le printemps, les TIC ont une place dans l’économie et de nombreux exemples de start-up et de sociétés du Net montrent que ces derniers se sont imposés dans l’accompagnement des mutations mondiales. Il reste la mise en place de cadres réglementaires clairs et d’environnements de marché pour que tout ce puzzle puisse se rejoindre au bénéfice de toute la communauté nationale.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
James Bond, les SI et… le BYOD !

Depuis que l’ami Abderrafiq Khenifsa, l’estimé directeur de votre magazine IT Mag, m’a demandé de chroniquer pour les geeks et...

Fermer