edito
3

L'accés

L’Algérie, ce grand pays de 2 millions de kilomètres carrés, producteur de pétrole et de gaz mais aussi d’acier et de fer ainsi qu’un grand nombre de produits manufacturés, doit accroître la couverture sur l’ensemble du pays afin d’éviter l’ouverture d’une autre fracture numérique, selon l’ensemble des spécialistes et experts. Pour cela, il se doit […]

uneC298L’Algérie, ce grand pays de 2 millions de kilomètres carrés, producteur de pétrole et de gaz mais aussi d’acier et de fer ainsi qu’un grand nombre de produits manufacturés, doit accroître la couverture sur l’ensemble du pays afin d’éviter l’ouverture d’une autre fracture numérique, selon l’ensemble des spécialistes et experts. Pour cela, il se doit de supprimer les points noirs pour mettre le « large bande » à la disposition de tous.  Cette demande intervient à un moment où de nombreux foyers et entreprises sont toujours soit sans ADSL ou avec un débit de base, alors que le gouvernement s’est engagé à étendre la connectivité à large bande aux foyers et aux entreprises d’ici à 2015. Aujourd’hui, ce n’est qu’un peu plus d’un million de clients qui disposent de l’ADSL et donc de l’accès à l’Internet. En outre, on estime donc qu’il y a 5 millions d’internautes entre les habitants et les entreprises qui  ne peuvent accéder, au maximum, qu’à un mégabit par seconde (Mbps), ce qui limite l’accès aux services essentiels, et peut augmenter l’isolement. Alors que dans le xDSL, on peut avoir des hauts débits ultra-rapides qui peuvent arriver jusqu’à 80 Mbp, Algérie Télécom ne propose qu’au maximum un 20 mégabits par seconde alors qu’il y des solutions innovantes « style GPON-  qui permettent d’accélérer l’accès pour ceux qui ont un accès très lent, voire pas du tout.  Je ne me rappelle pas qui a dit cela, mais en gros il avait dit : « La technologie numérique est aussi importante aujourd’hui que les routes, les ponts et les trains ne l’étaient au XXe siècle. » Le XXIe siècle sera numérique qu’on le veuille ou pas car dans un avenir très proche, tous les aspects de nos vies seront tributaires des services que le réseau numérique fournit. Par conséquent, il est essentiel que nous l’abordions maintenant. Que veut-on ? De l’Internet à travers les lignes fixes ? Ou veut-on de l’Internet mobile ? Toutefois, il ne faut pas négliger ceux qui ne peuvent toujours pas accéder au haut débit. Nous avons besoin de les relier et de les mettre au courant.  L’ADSL a été mis sur le marché par l’EEPAD, il y a de cela plus d’une décennie et avant sa fermeture ou son blocage, c’est selon, l’EEPAD avait mis sur le marché sa Box qui permettait non seulement de l’Internet mais aussi de la téléphonie et de la télévision. Son initiative de déploiement a entrainé l’ensemble des acteurs présents sur le terrain à le suivre. Aujourd’hui, Algérie Télécom se trouve pratiquement seule sur le marché des ménages et possède une grosse part dans le marché des entreprises ou plus particulièrement des TPE. Les grandes entreprises, quant à elles, préfèrent le Wimax avec les trois et seuls ISP qui travaillent encore sur le marché de l’accès Internet avec énormément de problèmes, nous disent-ils. L’Internet irrigue le monde et doit irriguer l’ensemble de notre pays.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 3 comments

  • Boudah dit :

    Oui mon ami ,je me souviens que vous avez publié chez vous un message où j’ai dit ce que vous ne vous rappellez pas qui a dit ça ,alors reprenez itmag de 2008 ?.Enfin si les responsables du secteur ont du courage pour ouvrir le débat ,je demontrerai que le haut debit s’est brusquement arrete en 2008 afin de mettre à mort les tic ,mais certains responsables n’ayant pas la competence,ne peuvent donc pas ouvrir helas ,le debat.C’est suicidaire d’aller vers la 3G en ce moment car AT n’a jamais eté prete et ce depuis 2008.Force est de constater que le terrain a été préparé à Orange.Enfin le débat sera un jour fumant.Salutations

  • Ramdanux dit :

    Donc ils ont fait un coup pour eepad pour préparer le terrain a orange… Ou vas l’Algerie.

  • Leave a comment

    Want to express your opinion?
    Leave a reply!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Lire les articles précédents :
    46% du trafic en 3G: 14 000 pétabytes échangés

    Presque 14 000 pétabytes –soit 13 733 888 To exactement, selon ABI Research, est le trafic de données dans le...

    Fermer