L'essentiel
0

L’Algérie rentre au XXIè siècle Alger Smart City, un changement de mindset

Quel beau succès. L’amphithéâtre du CIC était plein à craquer des meilleurs génies que puisse produire l’Algérie dans le domaine des IT. A l’évocation de Riadh Hartani, ce sera une standing ovation sous de vifs applaudissements qui durera plusieurs minutes. Une reconnaissance pleine et entière des jeunes ingénieurs et autres innovateurs pour un des leurs […]

Quel beau succès. L’amphithéâtre du CIC était plein à craquer des meilleurs génies que puisse produire l’Algérie dans le domaine des IT. A l’évocation de Riadh Hartani, ce sera une standing ovation sous de vifs applaudissements qui durera plusieurs minutes. Une reconnaissance pleine et entière des jeunes ingénieurs et autres innovateurs pour un des leurs qui était partout à la fois. Ému, Riadh Hartani, baisse la tête et la relève les larmes aux yeux avant de donner les gagnants du Hackathon et du concours des startups avec un premier prix à 9 millions de dinars car assurer la participation de startup locale dans le projet par le biais d’incitation constitue une priorité.

Pendant deux jours, le 27 et 28 juin, le Centre International des Conférences (CIC) à Alger était aux couleurs des jeunes et innovateurs d’Algérie. Leur centre de la Terre, Alger Smart Cities. Ils sont venus de toute l’Algérie avec leurs idées, leurs concepts et leur vision pour les présenter dans les halls et les salles du CIC.

[signinlocker]Il y a, à peine un an, le projet Algiers Smart City était lancé, aujourd’hui c’est plus de 4.000 personnes et plus d’une trentaine d’experts venus du monde entier se sont réunis pour échanger et tâter le pouls de l’économie numérique. L’objectif d’une Smart City ou ville intelligente est d’améliorer la qualité de vie des citoyens en optimisant les ressources par le biais de solutions numériques.

Inauguré en grande pompe par Ouyahia, qui dira que « votre rencontre revêt un intérêt particulier pour notre Gouvernement car elle se penche sur quelques-uns de nos défis nationaux». Prenant le train en marché, le projet des SmartCities  permet d’adapter ces modèles pour mettre à profit les dernières avancées technologiques et surtout construire un écosystème digital à même de mettre en marche une économie numérique qui aura des retombés positifs sur l’ensemble des secteurs –Transport, logistique, financier, industrie, santé, Gov et d’autres encore-

« Alger Smart City permet de développer notre ville sur des principes de durabilité et d’innovation » dira Fatiha Slimani, responsable du projet auprès de la Wilaya d’Alger. Il faut tout de même savoir qu’en plus de l’incubateur de startup de Sidi Abdellah qui fonctionne depuis plusieurs années, plusieurs incubateurs privés sont ou seront en activité durant cette année. Cet état de fait fera qu’il y aura une explosion de projets technologiques qui auront des retombés positifs sur l’activité économique.

En plus de régler le problème du chômage des universitaires, la ville intelligente permet grâce à ses multiples implications et ses disruptions d’être un créateur d’opportunité et surtout de faire le saut ou le switch et d’aller vers des partenariats internationaux tant en technologie qu’en source ou modèles de financement, deux éléments essentiels pour la concrétisation des SmartCities.

Alger Smart City a permis de faire un changement de mindset et ouvre une grosse fenêtre d’opportunité au pays et aux jeunes ingénieurs formés par l’université algérienne.[/signinlocker]

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Intel: Démission du DG après une liaison au sein du groupe

Le PDG d'Intel, Brian Krzanich , a démissionné après avoir révélé qu'il avait enfreint la politique de fraternisation de l'entreprise....

Fermer