L'Entretien
0

Lamine Ghemati, fondateur et dirigeant de Tbeznyss.com « L’e-commerce dépend d’un écosystème à développer »

IT Mag : Comment on en vient à créer un site e-commerce dans un environnement peu propice ? Lamine Ghemati : J’aborderai cette question de deux façons différentes ; la première, ce sera de façon générale, et la seconde sera par rapport à mon propre parcours et par rapport à notre site. De façon générale, un site de e-commerce […]

IT Mag : Comment on en vient à créer un site e-commerce dans un environnement peu propice ?
Lamine GhematiLamine Ghemati : J’aborderai cette question de deux façons différentes ; la première, ce sera de façon générale, et la seconde sera par rapport à mon propre parcours et par rapport à notre site. De façon générale, un site de e-commerce propose un service, avec certains produits, dans l’idéal, qu’on ne trouvera pas ailleurs ou qu’on retrouvera à sur le site des prix intéressants, vraiment agressifs et compétitifs en comparaison avec ce qui existe sur le marché. Ceci d’une part. D’autre part, nous sommes dans une époque où les nouvelles générations utilisent tout le temps des produits technologiques, l’outil informatique et Internet au sens large. Maintenant, par rapport Tbeznyss.com, ce qui m’a poussé à créer ce site, ce sont les quelques prémices d’un environnement propice au lancement d’un site de e-commerce. Au même moment, après avoir fait l’Ecole supérieure d’informatique, ex-INI, j’ai fait un master en e-commerce en France. Du coup, toutes les conditions étaient réunies pour pouvoir lancer un site, et j’ai fait murir ce projet. Cela fait deux ans que j’y pensais et un an que j’ai moi-même développé le site. Il ne restait plus qu’à créer la société en Algérie et embaucher les profils nécessaires à ce type d’activité.

Comment vous arrivez à assurer la logistique pour garantir le fonctionnement du site ?
Nous travaillons en nous adossant à un partenariat fort avec nos fournisseurs. Nous n’avons pas encore assez de moyens pour avoir des dépôts alors nous reposons sur les stocks de nos fournisseurs où nous avons une vue sur ceux-ci. Nous essayons de nous coordonner pour avoir le chiffre exact de tel ou tel produit sur notre site en temps réel.

Quel est actuellement le cycle de vie d’une commande que vous recevez ?
En général, actuellement, nous recevons une commande, nous la traitons dans la journée, nous recevons le produit du fournisseur s’il n’est pas présent chez nous le lendemain, et nous livrons selon le besoin du client, donc soit le lendemain, soit le surlendemain. Ça peut aller d’une journée si le stock est chez nous et le client disponible, à 3 jours. Pour l’instant. Tbeznyss.com est l’un des seuls sites de e-commerce actuellement en activité à proposer une possibilité de rétractation et de remboursement?. Nous avons décidé dès le départ de suivre la législation en cours par rapport au code de commerce algérien. Quel que soit le produit acheté, le consommateur algérien doit savoir qu’il a 7 jours pour se rétracter. C’est immuable. Maintenant ; pour le remboursement, ces cas sont rares et le seront à l’avenir simplement parce que le produit est d’abord sous garantie, donc le client a la possibilité de le changer si jamais il y a un problème ; si le produit ne lui correspond pas, on peut encore le satisfaire en lui proposant un autre. Mais cela reste un aspect marketing et on ne se repose pas réellement dessus en tant qu’argument fort car on en a d’autres. Je pourrais vous citer la livraison gratuite à domicile, le paiement en espèces à la livraison, évitant au client tout déplacement ou alors les produits ainsi que les prix qu’on propose.
Tbeznyss.com, aussi bien que d’autres sites, propose la livraison gratuite seulement à Alger mais payante dans une autre ville. C’est injuste tout de même ?
C’est tout à fait injuste et nous déplorons cette situation. Par contre, quant à comment la régler, nous y pensons tous les jours…? C’est juste une question de moyens. Nous avons démarré tout petit, nous avons démarré avec nos propres fonds et nous n’avons contracté aucun crédit, ce qui est un choix. Selon nos moyens, nous pouvons prendre en charge la livraison à Alger car ça nous coûte forcément moins cher. Cependant, parmi nos objectifs à moyen terme, à mesure que nous nous agrandirons, c’est de créer carrément une société de livraisons qui sera affiliée à Tbeznyss.com et qui s’occupera exclusivement des livraisons et c’est là qu’on pourra financer la partie livraison hors wilaya d’Alger avec non seulement nos commandes mais également celles d’autres entreprises en tant que prestataire.

Qu’est-ce que vous appelez moyen terme ?
Ça dépendra de l’évolution de l’entreprise. Mais pour moi, moyen terme, c’est moins de 5 ans.

Et comment voyez-vous votre entreprise et, plus globalement, l’e-commerce en Algérie durant ce même terme ?
Je suis de nature très optimiste. Ce sont des choses qui ont existé et qui sont passées par les même étapes ailleurs, je ne vois pas pourquoi en Algérie l’e-commerce ne réussira pas à s’imposer.
Il finira de toute façon par s’imposer de lui-même parce que c’est quelque chose de positif, donc c’est un plus. C’est un apport pour le client. Qui n’a pas envie de naviguer dans sa chambre et de commander ce qu’il veut sans avoir à aller prendre la voiture, à subir les embouteillages, à aller chercher et payer un parking? Maintenant, tout le problème réside dans le fait que l’e-commerce dépend de son environnement.
C’est tout un écosystème à développer et cela ne dépend pas non plus exclusivement des opérateurs privés. Nous dépendons de l’Etat, par les lois et toute la réglementation qu’il faudra tôt ou tard mettre en place. Il faut aussi penser à tout ce qui peut faciliter l’e-commerce comme les transactions via les cartes de crédit du moment que nous dépendons de tout le système bancaire. Il y a aussi la partie protection du consommateur.

La plupart des sites de e-commerce pratiquent une politique de prix quasiment identique à celle que nous retrouvons en magasins. Quelle pourrait être alors la plus-value d’un site web marchand si les prix sont les mêmes ?
Si le prix est inférieur à ce qui se fait dans le marché, c’est déjà une plus-value. Sur certaines références, liées à certains fournisseurs justement, nous rencontrons les mêmes obstacles ; des fournisseurs qui savent très bien que notre stratégie repose sur les prix mais qui ne jouent pas le jeu. Ils nous proposent moins cher à la vente certes mais ils nous demandent d’afficher les mêmes prix que ceux pratiqués en magasin. Si on dit non ; ils ne nous vendent pas. Nous nous fournissons uniquement en local car nos moyens ne nous permettent pas d’importer nous-mêmes nos produits. Cependant, pour ce qui concerne Tbeznyss.com, nous essayons tout de même de proposer les meilleurs prix possible en grignotant sur nos propres marges.

Jeune entreprise qu’est Tbeznyss.com, la considérez-vous profitable. Est-il rentable d’investir dans l’e-commerce?
L’entreprise sera rentable. Toute la question est de savoir à quel moment. Vu que dans la nomenclature actuelle du registre du commerce, il n’y a pas encore vraiment un code d’activité spécifique au e-commerce. Le code qui y fait référence actuellement ne s’applique à la personne physique, ce qui constitue un véritable problème.

C’? est-à-dire
A ce stade il ne se pose pas car nous sommes une petite entreprise et le volume des commandes est dérisoire par rapport à ce qui se passe dans le marché. Mais avec l’arrivée du paiement en ligne ; où la transaction se fera sur le moment, instantanément, ce code ne sera plus valable dans la mesure où je ne pourrais plus traiter avec de grandes entreprises ou de grandes banques sur de plus grands volumes en tant que personne physique car à ce niveau, ce sera la personne morale du moment que derrière, il y a une capitalisation, donc une solvabilité à vérifier. Ce point précis doit être traité par les pouvoirs publics. En tout cas, il n’est pas bon de rester dans cette sorte d’ambiguïté et il faut vraiment créer un nouveau code spécifique pour les e-commerçants.

Pour conclure, quelle pourrait être la pire chose pour un e-commerçant ?
La pire chose pour un web-marchand, c’est d’avoir un client insatisfait. La fidélisation et la satisfaction du client sont une obsession. Si jamais je livre un client une semaine en retard, il va être mécontent et va en parler autour de lui, c’est tout simplement une catastrophe.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Avant-projet de loi relatif à la protection des données à caractère personnel : Ce qu'il faut savoir

Après avoir été au centre de débats, de discussions et de réflexions lors de séminaires et de rencontres entre spécialistes...

Fermer