L'essentiel
0

Lancement officiel de la 4G L’Algérie passe à la vitesse superieure

C’est à partir de la wilaya de Ouargla, ville oh combien symbolique qu’a été procédé le 1e octobre 2016 au lancement officiel de la téléphonie mobile 4G en Algérie. Les trois opérateurs font ainsi leur entrée dans la 4ème génération des standards des télécommunications mobiles.   Avec cette technologie, c’est l’internet mobile à très haut […]

C’est à partir de la wilaya de Ouargla, ville oh combien symbolique qu’a été procédé le 1e octobre 2016 au lancement officiel de la téléphonie mobile 4G en Algérie. Les trois opérateurs font ainsi leur entrée dans la 4ème génération des standards des télécommunications mobiles.  
Avec cette technologie, c’est l’internet mobile à très haut débit qu’ils proposent à leurs abonnés. En effet, la 4G apporte des débits beaucoup plus rapides que la connexion ADSL et 5 à 10 fois plus rapide que la 3G mobile. De plus, au plan économique, le déploiement du très haut débit mobile dans les grands pôles d’activité constitue un apport substantiel pour l’effort de modernisation du secteur économique, et peut être, s’il n’y a pas de blocage,  un soubassement pour l’économie numérique en devenir. Mohamed Habib, directeur général de Mobilis, a fait savoir que l’opérateur public assurera, la première année, une couverture estimée à 10%, dans les wilayas de Ouargla, Alger et Oran, conformément au cahier des charges relatif au service de la 4G mobile, offrant un meilleur accès à l’internet à haut débit aux usagers. «Nous avons choisi ces wilayas sur la base d’une étude approfondie. Il y a eu un afflux assez important dans ces régions depuis le lancement, les deux offres les plus intéressantes : une offre post payée mensuel à 1.800 DA les 5 gigats avec 450 heures de communications intra réseau et 3 heures de communication avec les autres opérateurs et plusieurs  autres services ainsi qu’un pack (terminaux compatibles 4G) grâce à une collaboration avec deux fabricants locaux à 9.900 DA», a-t-il déclaré.
Djezzy a annoncé à ses abonnés et futurs clients l’ouverture de son service 4G dans les wilayas de Constantine, Sétif et Djelfa. L’opérateur marque ainsi une nouvelle page dans le processus du développement de l’internet mobile très haut débit aux plus hauts standards internationaux. Conformément à son engagement, Djezzy promet de répondre aux différentes attentes de ses clients et de faire de la 4G, «un levier de croissance ainsi qu’une opportunité pour consolider sa position de leader sur le marché de la téléphonie mobile en Algérie».  Aux yeux de Vincenzo Nesci, président exécutif de Djezzy, il s’agit d’«aider au développement de l’économie numérique et des services à valeur ajoutée, faciliter le quotidien des Algériens et passer de la téléphonie mobile à la communication numérique». Djezzy veut devenir ainsi «un opérateur digital de référence». Dans son discours de lancement, il fait mention à de «nouveaux métiers qui voient le jour et à la recherche de nouveaux profils pour accompagner la nouvelle vague de la téléphonie mobile en Algérie».
Il faut dire que la 3G a permis la démocratisation du haut débit mobile en Algérie et également permis une extension pour soulager les capacités 2G (voix) qui étaient surchargées à cause de leur succès. 2016 est l’année de l’arrivée de la 4G, la dernière génération actuellement à un stade de développement massif dans le monde et qui permet le très haut débit mobile.
C’est la tendance mondiale. En Algérie, nous avons un recul de 5 ans sur les «early adopteurs » les plus précoces de cette technologie qui a connu un succès assez rapide.

Quelle est l’expérience utilisateur et les possibilités de cette technologie ?
Il faut dire que les attentes sont énormes surtout dans notre pays. Ce que permet la 4G plus que la 3G, est lié essentiellement à l’Internet qui devient mobile. Jusqu’à récemment, il y avait un usage mobile relativement accessoire. Les impacts sur les usages sont aussi innombrables. On y relève la vitesse importante et une latence réduite ainsi qu’une amélioration dans la gestion de la qualité de service et une simplification du réseau. Il y a un confort d’utilisation apporté par la rapidité et l’instantanéité. En somme, il y a un réseau d’accès aux performances très importantes et des terminaux très performants.   Le smartphone devient un petit bijou technologique et un vrai ordinateur.

Mettre le cap sur la Data
La combinaison des deux permet d’ouvrir un champ de possibilités exceptionnelles des usages dans un monde en plein innovations. La 4G a connu dans le marché américain, japonais, sud-coréen et chinois un grand succès très vite. Il y a eu en fait une adéquation entre les attentes et les possibilités. Selon Visual Networking Index de Cisco, les données mobiles ont augmenté de 74% entre 2014 et 2015. Elles ont augmentées plus de 4000 fois en 10 ans. Le trafic total de la 4G dans le monde est supérieur déjà au trafic de la 3G alors que le nombre de connexion mondial n’est que la moitié de celui de la 3G. Les projections et les indicateurs montrent que ces tendances vont augmenter.

Quelles sont les utilisations en mobilités?
Il y a d’abord le concept de Smart City ou ville intelligente qui est une réalité en Chine et en Europe. Elle consiste en la numérisation et l’automatisation, voire l’intégration dans le monde connecté de toutes les composantes de notre vie (transport, sécurité publique, santé et gouvernance) pour gagner du temps, faire des économies et aller vers une logique durable surtout que la tendance mondiale se caractérise par la migration des populations vers les grandes villes. Les mégapoles sont de plus en plus peuplées et cela nécessite une modernisation dans le fonctionnement avec la technologie pour éviter l’étouffement. A l’échelle de la planète, plus d’un être humain sur deux habite aujourd’hui en ville. Et un rapport de l’ONU de 2014 sur l’urbanisation dans le monde estime que la population mondiale urbaine atteindra 66% en 2050 (soit 6 milliards d’individus contre 3,6 milliards aujourd’hui). Pour accueillir ces nouveaux habitants les grandes mégalopoles comme les villes de plus petite taille vont devoir réinventer leurs programmes de développement.

Visioconférence, jeux en ligne, télévision à la demande…
La multiplication des réseaux de l’Internet et des outils web (sites, outils mobiles, portails, réseaux sociaux…) offre des opportunités accrues en matière de services urbains et administratifs.
Leur développement fait entrer les collectivités dans une dimension d’offre de services beaucoup plus large et imbriquée. Dans ce contexte, l’usager, dont les besoins sont en constante évolution, attend des services lisibles, utiles, immédiats et économiques. Aujourd’hui, l’usager n’a plus à se déplacer, ou alors beaucoup moins pour réaliser ses démarches administratives depuis que l’administration électronique est devenue une réalité en Algérie. Cela a été possible grâce à l’ADSL et la 3G et cela va se poursuivre avec la 4G. Cela évitera aux citoyens de fournir plusieurs fois des pièces justificatives et leur permet de suivre l’avancement du traitement de leurs demandes.
La 4G permettra en définitive de faciliter l’utilisation du multimédia sur le téléphone mobile : échanges vidéo sans saccade, télévision mobile, radios web dans la voiture sans coupures intempestives, jeux en réseau, surf ultra-rapide sur une variété d’appareils, dont les tablettes et les ordinateurs portables. La télévision mobile existe déjà depuis EDGE. La télévision en 4G sera forcément HD, comme lorsque vous utilisez un appareil sur un réseau Wi-Fi à la maison. Il sera également possible de jouer en réseau sans devoir télécharger d’applications, via Internet. C’est ce que l’on appelle le «cloud gaming», le jeu en réseau adapté aux consoles portables. Avec la 4G, les internautes vont véritablement pouvoir profiter d’Internet sur leur mobile comme ils ont appris à le faire à la maison et au bureau, sans attendre, sans ralentissement intempestif. Et tout cela où qu’on soit, pourvu que la couverture 4G soit disponible. Elle le sera naturellement dans un premier temps dans les grandes villes.
Il y a aussi la visioconférence  qui sera très utile pour les entreprises. La 4G apporte une qualité vidéo haute définition en toute fluidité et permet simultanément un travail collaboratif. Autant dire que l’Algérie monte au front pour une nouvelle révolution… La révolution numérique..

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
cloud-fournisseurs
Tendance lourde Le marché du cloud public devrait croître de 17% en 2016

Le marché mondial des services de cloud public devrait croître de 17% en 2016à 208 milliards de dollars selon Gartner....

Fermer