L'Essentiel
0

L’ANF promet une meilleure gestion et l’octroi de nouvelles bandes

Des travaux qui se sont déroulés sur trois jour et rehaussés par la présence du ministère du département M. Zine Eddine Youbi qui a tenu à inauguré ce séminaire et du représentant de l’Agence Nationale Française des Fréquences Radioélectriques (ANFR). Des représentants d’entreprises concernées ont pris part à ce séminaire dont l’objectif serait de circonscrire […]

Des travaux qui se sont déroulés sur trois jour et rehaussés par la présence du ministère du département M. Zine Eddine Youbi qui a tenu à inauguré ce séminaire et du représentant de l’Agence Nationale Française des Fréquences Radioélectriques (ANFR). Des représentants d’entreprises concernées ont pris part à ce séminaire dont l’objectif serait de circonscrire et
de dégager les voies et moyens d’une meilleure gestion des fréquences et aller vers une meilleure maîtrise du spectre pour offrir des services plus performants. Lesquelles (services) touchant essentiellement la télécommunication. En outre et dans le souci de contribuer à parfaire la qualité du réseau internationale des télécommunications à l’échelle internationale, ce séminaire a été l’occasion pour échanger des expériences dans le domaine entre les spécialistes nationaux et leurs homologues étrangers. Ce Colloque qui a permis également de donner un aperçu sur le rôle et les missions de l’ANF, des indications utiles aux entreprises utilisant les fréquences électrique. L’agence nouvelle créée et issue de la restructuration du secteur des postes et télécommunication se charge de la planification, de la gestion et du contrôle de l’utilisation du spectre des fréquences radioélectriques. Cela pour ce qui concerne le réseau national et pour l’internationale, elle étudie les propositions faites dans le but évidemment de préserver l’intérêt national dans le domaine, tout en se limitant à répondre aux exigences de l’Union Internationale des télécommunications (UIT) dont l’Algérie est membre.
Dans son intervention d’ouverture le ministre a insisté sur l’importance de l’existence d’une telle
agence car dira-t-il : « Elle a pour mission de renforcer les réformes dans le secteur et d’élaborer
des programmes de développement des technologies de télécommunication notamment la téléphonie fixe et mobile pour permettre sa généralisation dans les endroits les plus reculés du pays ». M.Youbi a indiqué aussi que prochainement que son secteur élargira l’utilisation des ondes de fréquence ainsi que les réseaux électromagnétiques à même de rendre les voies de télécommunications avec les pays frontaliers plus performants avant de mettre l’accent sur la nécessité de la formation dans ce domaine.
Pour sa part, le président du conseil de l’ANF, a affirmé dans son allocution toute la volonté de son
agence à vouloir développer des relations avec son homologue française dans la perspective d’une bonne gestion et une meilleure maîtrise des fréquences pour, soulignera-t-il « que l’Algérie soit au diapason des pays qui ont connu un essor dans le domaine des télécommunications. »
Enfin, on retiendra que de nombreux thèmes ont été débattus au cours de ce séminaire. On citera entre autres, celui portant sur la planification du spectre et le tableau nationales de répartition des bandes.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *