L'Essentiel
0

Le conseiller et l'intégrateur, des éléments clés

D’après ce consultant, beaucoup d’entreprises ayant suivi la vague de la mise à niveau technologique ont négligé deux éléments clés. Ces éléments, incontestablement humains, ne sont autres que «le conseiller en technologies et l’intégrateur de cette même technologie», assure M. Bakelli qui affirme que le travail de ces deux employés «est extrêmement important pour le […]

D’après ce consultant, beaucoup d’entreprises ayant suivi la vague de la mise à niveau technologique ont négligé deux éléments clés. Ces éléments, incontestablement humains, ne sont autres que «le conseiller en technologies et l’intégrateur de cette même technologie», assure M. Bakelli qui affirme que le travail de ces deux employés «est extrêmement important pour le bon fonctionnement des entreprises désirant tirer le meilleur parti des nouvelles technologies». Le consultant ira jusqu’à dire que le rôle joué par ces deux éléments fait la différence entre une entreprise qui réussit et une entreprise vouée à l’échec, même si les deux entreprises disposent de moyens technologiques similaires. «La tendance des sociétés algériennes aujourd’hui va malheureusement dans le sens de l’acquisition des outils technologiques sans prendre en considération l’élément humain qui permet, en fin de compte, d’assurer une meilleure exploitation des outils acquis», souligne le consultant qui ajoute que «beaucoup d’entreprises algériennes n’ont pas encore pris conscience de cette vérité, puisque la mauvaise utilisation des moyens technologiques peut facilement devenir une véritable malédiction si l’on ne donne pas l’importance à l’élément humain».
Pour M. Bakelli, de nombreuses sociétés risquent d’essuyer une grande déception et pourraient même aller jusqu’à abandonner les nouveaux outils acquis, ce qui aura inévitablement des répercussions négatives sur le secteur économique de façon générale.
Entrant dans les détails, le consultant explique son point de vue par le fait que le conseiller d’entreprise en matière de nouvelles technologies peut donner de précieuses orientations aux responsables. «L’intervention du conseiller est indispensable lorsqu’il s’agit de mettre au point un cahier des charges relatif à l’achat d’équipements informatiques par exemple», explique notre interlocuteur en précisant également que «le conseiller peut aussi effectuer des expertises ??hard et soft » sur les équipements acquis». L’intégrateur, quant à lui, joue un rôle tout aussi important car il est chargé d’adapter les technologies acquises à la réalité de l’entreprise. «Le rôle de l’intégrateur est primordial car c’est lui qui permet à l’entreprise d’optimiser l’exploitation de l’outil technologique dans son aspect technique», dira en substance M. Bakelli.
Le consultant n’hésite pas à mettre en garde les entreprises n’ayant pas misé sur ces deux éléments très importants en assurant que ces entreprises risquent de rencontrer de grandes difficultés de fonctionnement à moyen terme.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
La télésurveillance prend le pas sur l'informatique

Visiblement, la tendance s'achemine inéluctablement vers la télésurveillance et la mise en place de systèmes de vidéosurveillance, prenant le pas...

Fermer