Geek-Week
2

Le .dz, un domaine hors champ !

Dès 2013, de nouveaux suffixes pourraient côtoyer les classiques .com ou .org. C’est le plus grand changement de l’histoire d’Internet. Près de 2 000 dossiers ont été déposés auprès de l’agence indépendante Icann dans le cadre de cet élargissement des noms de domaine. La plupart l’ont été par des multinationales. On pourra avoir dans ce […]

Dès 2013, de nouveaux suffixes pourraient côtoyer les classiques .com ou .org. C’est le plus grand changement de l’histoire d’Internet. Près de 2 000 dossiers ont été déposés auprès de l’agence indépendante Icann dans le cadre de cet élargissement des noms de domaine. La plupart l’ont été par des multinationales. On pourra avoir dans ce cadre des noms de domaine comme .oran, .toyota ou .alger. En Algérie, on est loin de ce genre de préoccupations. Alors qu’il était question de la mise en place d’une agence de gestion du nom de domaine .DZ (première mouture de e-Algérie 2013), on tourne en rond. Il y en avait 3 000 en 2007 et nous en avons 4 000 maintenant, soit 16 noms par mois ! Pourtant, des dispositions ont été prises depuis quelques années telles que l’annulation des frais d’enregistrement et la simplification de ce dernier, en donnant la possibilité de le faire en ligne mais cela n’a pas suffi pour séduire. Si le mouvement d’enregistrement s’est accentué quelque peu à une certaine époque, il reste très loin des objectifs assignés. Les plus pessimistes n’hésitent plus à parler de désaffection, pourtant le .dz est censé marquer un ancrage territorial. Le Centre de recherches sur l’information scientifique et technique (Cerist) a lancé une opération spéciale presse algérienne il y a 3 ans déjà pour « être clairement identifié comme un organe de presse algérien ». Mais cette information n’a jamais fait la manchette. Dans le meilleur des cas, cette annonce a à peine eu droit à un entrefilet dans les journaux. C’est dire le degré de conscience?
Qu’est-ce qui explique cette distance ? Certains diront que le .com a plus de succès car l’entreprise a l’impression qu’elle sera plus connue à l’international. Un fantasme ! Ensuite, il y a le problème du manque de contenu national. Il faut avouer aussi que l’absence de sites de e-commerce et de portails qui facilitent l’e-administration y est pour quelque chose.
Peut-être que le salut (sans jeu de mots) viendra de cette autre information diffusée par le ministère de la Poste et des technologies de l’Information et de la communication (PTIC). 26 mosquées de la wilaya de Tébessa ont été raccordées en 2012 au réseau Internet à haut débit. L’opération a touché dans une première phase les mosquées et ensuite les zaouias et les écoles coraniques, en vue de développer le savoir-faire des TIC au sein des établissements religieux. Encore un effet d’annonce populiste ou réelle volonté d’avancer sur l’échiquier des technologies ? Nedjma, en tout cas, a choisi un autre terrain pour éclairer : le sport et plus particulièrement le football. Alors que le championnat est terminé, l’étoile scintille pour l’équipe nationale dont elle célèbre les succès. L’opérateur rêve d’être présent en Coupe du monde brésilienne de 2014 ! Un grand coup médiatique et marketing que veut jouer Nedjma. Mais qui veut aussi être de la partie lors de la Coupe d’Afrique des Nations 2013. Un autre business est florissant : la vente de téléviseurs à l’occasion de la Coupe d’Europe 2012. Pour les constructeurs, c’est un excellent terrain pour juger leurs performances et augmenter les ventes. Tous sont prêts à aller à ce combat en bon ordre. Pour contrer la concurrence, et occuper le marché, afin d’être là où il convient quand il convient,  ils anticipent le comportement des consommateurs. Ils vendent du rêve et promettent de nouvelles attractions…

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 2 comments

  • ButterflyOfFire dit :

    « … 26 mosquées de la wilaya de Tébessa ont été raccordées en 2012 au réseau Internet à haut débit… »

    Et à Béjaïa, le bureau des associations nous a refusé de créer une petite et minuscule association pour la promotion des Logiciels Libres sous pretexte qu’une association ayant une simple connexion Internet est considérée comme étant active « hors territoire wilayal et national » ! Et ben !
    Si les prières de Vendredi passaient par le réseau d’Algérie Télécom, je dirai bonjour les dégâts ! Dieu seul sait s’il a reçu ou non les prières de ses fidèles … à moins que le créateur n’ait changé d’avis pour se comporter comme les administrations algériennes qui ne répondent guère ou presque jamais au missives citoyennes. Sur ce … le cauchemar continue !

    Salutations amicales.

  • ButterflyOfFire dit :

    Au fait demandez à El Maouhab ce qu’elle fait « toujours » au CERIST … pas d’alternance, pas de souffle nouveau … le statu quo.

    Wait and see, the new generation is comming … en force en plus 😉
    Sahitou.

  • Leave a comment

    Want to express your opinion?
    Leave a reply!

    commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

    %d blogueurs aiment cette page :
    Lire les articles précédents :
    Certification électronique L’ARPT signe deux décisions

    L’Autorité de régulation de la poste et des télécoms vient de publier deux nouvelles décisions relatives à la certification électronique....

    Fermer