L'Essentiel
0

Le gouvernement chinois menace d’exclure la vente de serveur bancaire d’IBM

Conséquence d’Edward Snowden, de l’inculpation de cinq officiers militaires chinois pour avoir piraté les ordinateurs des entreprises américaines ou le fait d’avoir beaucoup d’information, le gouvernement chinois demande expressément aux banques nationales de retirer leurs serveurs IBM et les remplacer par une marque fabriquée localement. IBM a annoncé en janvier dernier qu’elle allait vendre son […]

Conséquence d’Edward Snowden, de l’inculpation de cinq officiers militaires chinois pour avoir piraté les ordinateurs des entreprises américaines ou le fait d’avoir beaucoup d’information, le gouvernement chinois demande expressément aux banques nationales de retirer leurs serveurs IBM et les remplacer par une marque fabriquée localement. IBM a annoncé en janvier dernier qu’elle allait vendre son activité de serveur bas de gamme à Lenovo pour 2,3 milliards de dollars en attendant les autorisations du gouvernement américain. Selon l’accord, IBM conservera son matériel haut de gamme, y compris les mainframes System z et les serveurs Power et Lenovo obtiendrait les serveurs IBM qui utilisent des processeurs x86. La transaction comprend les serveurs lame BladeCenter style et Flex System – Slim Devices qui coulissent dans des racks -. Pour certains spécialistes, ce mouvement est considéré comme une escalade du conflit de l’espionnage de l’Etat entre les Etats-Unis et la Chine, alors que Pékin, elle, parle de «prix excessif» des serveurs haut de gamme d’IBM par rapport aux autres pays de la région. D’un autre côté, et selon notre confrère BusinessWeek, la Banque populaire de Chine et le ministère des Finances examinent si «la dépendance» de banques commerciales de la Chine sur les serveurs IBM compromet la sécurité financière du pays. De plus, il semblerait que les Chinois s’intéressent très fortement au produit Cisco et que les autorités ont ordonné aux entreprises publiques de couper les liens avec des cabinets de conseil américains et a déclaré qu’il bloquerait les entreprises technologiques étrangères opérant dans le pays si leurs produits ne sont pas à la hauteur des normes de cyber- sécurité de l’État. Forrester Research Inc. estime que l’achat de produits technologie de l’information en Chine va augmenter de 11% cette année pour atteindre les 125 milliards de dollars. D’un autre côté, les Chinois ne restent pas les bras croisés et essaient de trouver des solutions locales en suscitant la création de fabricant de serveurs et de sociétés qui contrôlent les programmes embeded.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Des plans en open source et Sortie d’une imprimante 3D: Intel met sur le marché un robot humanoide

Depuis que Brian Krzanich, qui a pris les rênes de Intel il y a un an, tente de faire du...

Fermer