L'Essentiel
0

Le PDG d’Algérie Télécom au Forum d’El Moudjahid : « Une offre professionnelle de visioconfrénce à partir de juin »

La qualité de service est « tout un programme d’action qui a été entrepris à travers la sécurisation des liens de fibre optique, l’augmentation de la bande passante à toutes les couches du réseau d’AT, en plus de l’assainissement des réseaux urbains Le mardi 1er mars, le Forum d’El Moudjahid a convié le directeur général […]

La qualité de service est « tout un programme d’action qui a été entrepris à travers la sécurisation des liens de fibre optique, l’augmentation de la bande passante à toutes les couches du réseau d’AT, en plus de l’assainissement des réseaux urbains

Le mardi 1er mars, le Forum d’El Moudjahid a convié le directeur général d’Algérie Télécom, M. Debouz M’hamed, à présenter un état des lieux et la «stratégie à moyen terme » du groupe qu’il dirige.
Lors de son intervention, le premier responsable d’Algérie Télécom (AT) est revenu sur la situation actuelle de son groupe, qu’il a qualifiée de « satisfaisante ». Pour illustrer cette « satisfaction », M. Debouz a rappelé les chiffres de l’ADSL en 2010, « avec près de 830 000 abonnés haut débit à l’ADSL et plus de 10 000 abonnés sur l’EVDO et le WIMAX » (réservés aux professionnels pour le moment), ainsi que « 300 souscripteurs à l’offre triple-play sur les réseaux FTTH ». Le responsable d’AT a indiqué que les revenus d’Internet sont en hausse de près de 50%, et qu’« au total, l’Algérie compte 5 millions d’internautes, soit près de 15% de la population ». « Cette tendance est en nette progression », poursuit-il. M. Debouz a insisté sur le rôle de son entreprise dans la massification de l’usage des TIC qui est intimement lié au développement des supports Internet haut débit et très haut débit. Ces derniers, a rappelé le responsable d’AT, sont en perpétuelle réalisation. « Ce sont plus de 6 millions d’accès haut débit qui sont à réaliser dans le cadre de l’e-Algérie, sachant qu’il existe déjà 1 800 000 accès haut débit dans les réseaux », a-t-il rappelé. Pour le directeur général d’Algérie Télécom, et malgré les avancées entamées dans plusieurs domaines par ses filiales de téléphonie mobile et fixe et les services de télécommunication filaire et sans fil, son groupe s’engage à respecter le « contrat de performance signé avec l’Etat », et le principal objectif de son groupe, « c’est sans cesse l’amélioration de la qualité de service qui est l’un des axes majeurs de la stratégie globale du groupe ». « Les impératifs de qualité de service s’imposent encore plus lorsqu’il s’agit d’entreprises, d’administrations pour les services au citoyen ou professionnels de façon générale. La qualité de service comprend la réduction des délais de livraison du service au client à la première demande, c’est assurer la disponibilité du service de façon permanente, c’est garantir les débits nécessaires et réduire les temps de latence ». M. Debouz souligne que cette qualité de service est « tout un programme d’action qui a été entrepris à travers la sécurisation des liens de fibre optique, l’augmentation de la bande passante à toutes les couches du réseau d’AT, et c’est aussi l’assainissement des réseaux urbains » et d’ajouter que « les particuliers et les entreprises reconnaissent qu’il y a beaucoup moins de coupures ou de congestation dans l’accès à l’Internet, même si nous savons que nous devons encore améliorer les services ».
Pour ce qui est de la stratégie à moyen terme du groupe ; le premier responsable d’AT a longuement développé celle-ci en affirmant qu’elle s’articule essentiellement autour de la poursuite du plan de développement d’AT en tant qu’opérateur des réseaux et opérateur de services, et ceci en faisant « coexister deux organisations interopérables au sein du groupe ». «

M'hamed Dabouz à El Moudjahid

Algérie Télécom se positionne en tant que bâtisseur des environnements télécoms en Algérie afin de garantir un développement pérenne », a indiqué M. Debouz. La stratégie à moyen terme se base sur plusieurs objectifs qui sont : les défis technologiques contemporains, comme l’« accélération du passage aux réseaux de nouvelle génération, avec la généralisation du MSAN et le développement du FTTH, ainsi que le développement des réseaux multiservices et l’amélioration des offres de services », la satisfaction des exigences de l’internaute algérien « en généralisant l’accessibilité à Internet depuis les entreprises, les foyers, les hotspots, les centres universitaires, etc. L’amélioration de la robustesse du réseau, et enfin l’augmentation des débits de connexion ».
La modernisation du réseau d’AT fait partie des objectifs de la stratégie du groupe. Pour M. Debouz, l’année 2010 a vu l’installation de plus de 5 000 km de fibre optique, mais l’objectif est de développer le Backbone de FO au niveau national et international. Il a rappelé que la densification du réseau d’accès et de raccordement des abonnées est impérative, et qu’il faut le rendre éligible et apte à supporter les offres de haut et de très haut débit. M. Debouz a mentionné qu’il y a 500 000 accès MSAN qui sont planifiés pour cette année et qui vont s’étendre sur les réseaux d’accès d’AT à travers 14 wilayas, tout en rappelant que 400 000 accès ont été acquis en 2010. Pour la technologie FTTH, il est prévu d’installer plus de 250 000 accès pour augmenter les capacités de l’offre triple-play. Plusieurs autres services viendront s’ajouter à ces objectifs cités précédemment, comme le développement des services à valeur ajouté, tels que la voix sur IP ou le télévision sur le réseau ADSL. Des services dédiés aux entreprises vont être proposée par AT comme la visioconférence qui verra son offre commerciale lancée à travers les réseaux MSAN dès le mois de juin 2011, ainsi que la vidéosurveillance ou la téléprésence ou encore la mise en place de datacenters sécurisés pour l’hébergement de services.
Enfin, à une question sur la situation des ISP, et particulièrement le cas Eepad, M. Debouz a juste précisé que le contentieux qui oppose AT à ce fournisseur de services Internet est au niveau de la justice, après qu’une tentative d’entrer dans le capitale de cet ISP avait échoué, sinon pour la dizaine d’IPS qui utilisent les réseaux d’AT, un groupe de travail a été formé afin d’étudier des formes de partenariat entre l’opérateur historique et les ISP.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Joomla Day, SEO Camp et Start-up Week-end : Un mois d’avril complètement Web

Le mois d’avril en Algérie connaîtra une intense activité liée au Web et à l’entreprenariat dans le domaine des TIC...

Fermer