L'Essentiel
0

Le téléphone portable, compagnon indispensable des jeunes Britanniques

Le téléphone portable est devenu le compagnon indispensable des jeunes Britanniques : 91% des enfants de 12 ans en possèdent un, plein de messages qu’ils tiennent autant que possible loin du regard de leurs parents. Dès dix ans, ils sont déjà un sur deux (51%) à posséder cet instrument jugé désormais indispensable à leur vie […]

Le téléphone portable est devenu le compagnon indispensable des jeunes Britanniques : 91% des enfants de 12 ans en possèdent un, plein de messages qu’ils tiennent autant que possible loin du regard de leurs parents.
Dès dix ans, ils sont déjà un sur deux (51%) à posséder cet instrument jugé désormais indispensable à leur vie sociale. Il leur donne un sentiment d’appartenance à part entière à un groupe, selon une enquête conjointe de l’opérateur The Carphone Warehouse et de la LSE (London School of Economics and political Science), information reprise par l’AFP. Ainsi, pour 78% des 11-17 ans, le téléphone portable a amélioré leur vie car il leur permet de maintenir plus facilement le contact avec leurs amis. Parmi les 15-17 ans, cette proportion ressort à 84%. Mais il est surtout le signe le plus distinctif de l’appartenance à un groupe spécifique, explique l’enquête.
Une journée sans que le téléphone sonne ? C’est le cauchemar de 42% des jeunes filles âgées de 15 à 17 ans qui se sentiraient «mises à l’écart». Le pourcentage est de 26% pour la classe d’âge 11-17 ans. Seuls 11% des adultes partagent ce sentiment si leur téléphone portable reste muet pendant une journée entière. Autre avantage non négligeable du téléphone portable : il permet aux jeunes de se créer un monde à eux, interdit aux adultes et, surtout, à leurs parents. Pour un jeune sur trois, il permet de discuter avec des gens en cachette. Un jeune sur trois avoue «esquiver parfois un appel de ses parents».
Il ressort également de cette enquête que les jeunes attribuent à leur téléphone le même caractère privé que leurs aînés attachaient autrefois à leur journal intime. Pas question donc de laisser les parents jeter un coup d’?il aux messages : deux tiers des 15-17 ans et près de la moitié des 11-14 ans ne permettraient pas à leurs parents de regarder les messages écrits et les photos contenues dans leur téléphone. Et, côté messages écrits, les jeunes sont les champions puisqu’ils en produisent quotidiennement trois fois plus que les adultes, les préférant d’ailleurs aux appels. Entre 11 et 17 ans, ils en reçoivent ou en envoient en moyenne 9,6 par jour, soit trois fois plus qu’ils ne reçoivent ou ne passent d’appels (3,5 par jour). De leur côté, les adultes passent ou reçoivent 2,8 appels par jour et envoient ou reçoivent 3,6 messages écrits par jour.
Par ailleurs, «les téléphones portables ont révolutionné les invitations amoureuses», souligne l’étude. «Un message écrit est bienveillant, discret et permet de se mettre en contact avec un minimum de risque et un maximum de discrétion», ajoute-t-elle. Un quart des 11-17 ans a déjà reçu un message écrit d’invitation à un rendez-vous. Les 16-17 ans ont même deux fois plus de chances de recevoir un message écrit de ce genre que les adultes de plus de 25 ans.
Cette enquête nous dévoile une tendance de plus en plus perceptible : le portable est un outil de communication indispensable dans les relations interpersonnelles. Un coup d’?il sur les messages conservés ou sur la liste des appels reçus et numéros composés est considéré comme une intrusion dans le jardin secret, y compris en Algérie où la téléphonie mobile a, semble-t-il, gagné ses galons.-

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
L’Internet mondial : quelles perspectives pour demain ?

Dans l'exercice de ses fonctions, le GTGI, s'appuyant essentiellement sur les principes de base du SMSI, a notamment accordé une...

Fermer