ActuNet
0

Les archives de Gmail Chat accessibles via IMAP

Google annonce avoir renforcé le protocole IMAP de son service de courriers électroniques Gmail avec la possibilité de synchroniser les conversations du module de messagerie instantanée. Plus précisément, ce n’est pas l’équipe de Gmail qui annonce cette petite fonctionnalité mais le groupe Data Liberation Front, une équipe d’employés de Google qui tentent d’expliquer la manière […]

Google annonce avoir renforcé le protocole IMAP de son service de courriers électroniques Gmail avec la possibilité de synchroniser les conversations du module de messagerie instantanée. Plus précisément, ce n’est pas l’équipe de Gmail qui annonce cette petite fonctionnalité mais le groupe Data Liberation Front, une équipe d’employés de Google qui tentent d’expliquer la manière dont les données hébergés sur les services de Google peuvent être transférées vers les solutions concurrentes. Pour ce faire, ils ont employé le protocole IMAP. A la différence du protocole POP, l’IMAP permet de synchroniser les emails de la boite de réception mais également les différents dossiers entre le service web et le client compatible. Au sein de Gmail, chaque libellé se comporte à la manière d’un dossier et, au travers des options du service, il est possible de déterminer lesquels d’entre eux seront synchronisés avec son gestionnaire de courriers électronique (ex: Thunderbird, Outlook, Apple Mail…). Il suffira donc de se rendre dans les paramètres de Gmail, au sein de la section Libellés, pour cocher la case correspondant à la synchronisation du libellé intitulé Tous les chats.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Réseaux sociaux

Avec 7 milliards de personnes, les réseaux sociaux, Facebook en tête, en connecte 1 milliard alors qu’il y n’a que 2 milliards qui...

Fermer