L'Entretien
0

Les banques publiques sur orbite

Les banques nationales ainsi qu’Algérie Poste ont trouvé le bon parti en Algérie Télécom Satellite (ATS) pour déployer une solution de transmission de données par satellite optimisée et sécurisée. En fait, le microcosme bancaire avait déjà recours aux communications spatiales dans le traitement de la télécompensation et la mise à jour des transactions interbancaires, toutefois […]

Les banques nationales ainsi qu’Algérie Poste ont trouvé le bon parti en Algérie Télécom Satellite (ATS) pour déployer une solution de transmission de données par satellite optimisée et sécurisée. En fait, le microcosme bancaire avait déjà recours aux communications spatiales dans le traitement de la télécompensation et la mise à jour des transactions interbancaires, toutefois elles butaient sur le «temps de latence» qui caractérise en général les transmissions satellitaires. Justement, ce temps qui sépare l’instant d’envoi de l’ordre d’émission d’un paquet d’informations et le début de sa réception, confirmée par un processus d’acquittement, a été réduit, voire éliminé, grâce à l’applicatif qu’Algérie Télécom Satellite compte intégrer pour les banques publiques. D’ailleurs, à ce propos, l’entreprise française UD Cast fournira les équipements nécessaires pour déployer et installer 1 500 sites sur tout le territoire pour couvrir les besoins de 7 banques.
M. Karim Aberkane, directeur de projet et des solutions à ATS, nous explique que «la solution choisie répond à nos spécifications dont l’intérêt majeur réside dans sa capacité à faire de l’accélération TCP et de façon très sécurisée».
L’architecture en étoile de la solution V-Sat d’ATS, qui communique avec un n?ud central (hub) installé à Lakhdaria, communique l’information aux différents «remotes» (les agences reliées), transmission également supportée par un lien terrestre. Entre l’instant d’envoi et celui de la réception, des temps de latence se fixent sur l’acheminement des données et faute d’applicatifs adéquats, celles-ci accusent des lenteurs préjudiciables au secteur monétaire. Ceci d’une part. D’autre part, l’accélération TCP assurée par le matériel UD Cast dans un VPN sécurisé (de 128 à 256 Ko), jumelée à une compression IP dans ce même tunnel VPN, permet d’obtenir une bande passante virtuelle de 1,5 Mo sachant que celle physique était de 1 Mo seulement. Il y a lieu de préciser que les banques nationales utilisent un VPN (réseau virtuel privé) qui permet d’utiliser un tunnel d’échange de données dédié mais surtout sécurisé dans la mesure où le trafic qui y transite est crypté. De plus, une optimisation totale de la connexion et du surf sur Internet est assurée car les UD Gateway font intervenir diverses technologies afin d’user du cach DNS et du cach Web, réduisant ainsi les temps de chargement d’une page Web par exemple en gardant en mémoire les données y afférentes. «Actuellement, nous en sommes au déploiement des équipements UD Gateway, notamment l’installation des antennes, le pointage, les différents câblage, etc. 70% des sites sont achevés et ne restera que l’intégration de la solution. Si nos prévisions sont justes, nous en viendrons à bout d’ici à 4 mois et toute la solution sera entièrement fonctionnelle», affirme M. Aberkane.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Pas de gagnant clair aujourd’hui

La guerre sourde entre le HD-DVD et le Blu-ray prend de l'ampleur et l'utilisateur ne sait plus quoi acheter. En...

Fermer