L'Essentiel
0

Les conclusions de l'Arpt attendues

Cette démarche marketing d’Algérie Télécom pour lui permettre d’accroître son portefeuille clientèle n’a pas plu au nouvel entrant sur le marché du fixe. Le Consortium algérien des télécommunications (CAT), un joint-venture entre Orascom Holding et Telecom Egypt à 50%, qui a décroché la deuxième licence fixe pour la somme de 65 millions de dinars, approche […]

Cette démarche marketing d’Algérie Télécom pour lui permettre d’accroître son portefeuille clientèle n’a pas plu au nouvel entrant sur le marché du fixe. Le Consortium algérien des télécommunications (CAT), un joint-venture entre Orascom Holding et Telecom Egypt à 50%, qui a décroché la deuxième licence fixe pour la somme de 65 millions de dinars, approche aujourd’hui des 20 000 abonnés.
Une fois qu’Algérie Télécom a mis sur le marché son offre de WLL gratuit sur tout le territoire national, Lacom réagit immédiatement et songe sérieusement à se retirer du marché, selon le quotidien Liberté, et, entre-temps, dépose un saisine auprès de l’ARPT.
«Pour notre part, nous sommes sereins», nous dit M. Kehili en ajoutant que «notre démarche est une démarche citoyenne. Nous voulions profiter de la date du 5 juillet pour lancer une promotion qui ne dure qu’un mois. Et elle était programmée depuis longtemps. Maintenant si l’ARPT nous somme d’arrêter, nous arrêterons».
A la question de savoir combien de lignes ont été installées, M. Kehili refuse de répondre mais parle «de centaine de milliers de lignes sur tout le territoire et nous avions avant cette opération plus de 700 000 lignes WLL disponibles». Au passage, il remercie l’ensemble du personnel d’Algérie Télécom qui a travaillé «très dur». De plus, grâce à cette opération et «uniquement à Alger, plus de 3 500 abonnés se sont rapprochés de nos services pour payer leurs factures. Grâce à notre système intelligent qui nous a permis de facturer à la seconde ou plus exactement aux 30 secondes, nos études nous ont montré que le client gagne au moins 15% sur sa facture».
Lors d’une entrevue téléphonique, M. Kehili, à une question à propos de ce que va faire Algérie Télécom dans le futur, répond que trois axes seront alors développés : Internet à haut débit, promotion du WLL et offrir aux entreprises des services.
En ce qui concerne Internet à haut débit, M. Kehili parle d’une offre qui va être mise sur le marché incessamment et dont bénéficieront les universitaires et les nouveaux bacheliers. «Si nous voulons instaurer une société de l’information, il faut qu’un bachelier puisse utiliser le Net bien avant d’aller à l’université», nous affirme notre interlocuteur en ajoutant : «Nous allons mettre sur le marché des offres plus ciblées en direction d’Alger, Oran et Ouargla.»
Au sujet du WLL, M. Kehili parle «d’effet d’entraînement» et pense que le citoyen va continuer à acheter le WLL, surtout dans les régions en dehors des grandes villes. Et pour cela, notre interlocuteur parle «d’une cellule qui travaille tout le temps pour installer des BTS là où il faut et mettre à la disposition des Actel des terminaux pour les citoyens».
Pour ce qui est des services en direction des entreprises, le chef de la division marketing et gestion qualité nous parle de l’accord avec Alcatel signé dernièrement et précise que, «avec les entreprises, le travail sera plus aisé».
A une autre question sur l’interconnexion et les factures impayées, M. Kehili nous rétorque : «Je suis totalement satisfait, Algérie Télécom répond à toutes les demandes d’interconnexion et plus il y a d’intervenants et plus Algérie Télécom sera satisfaite». Par contre, pour ce qui est des créances impayées, il parlera des ISP qui ont de «lourdes créances envers Algérie Télécom». Et pour finir, il dira : «Nous ne pensions pas qu’une petite promotion de ce type puisse bouleverser l’ensemble d’un business-plan d’un opérateur télécoms». Affaire à suivre !

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
«Le Maestro est un progiciel unique en Algérie»

Le Maestro, unique plate-forme algérienne de logiciels d'aide à la gestion, offre de nombreuses possibilités aux chefs d'entreprises algériennes. M....

Fermer