Dépéches
0

Les premiers appareils équipés de Windows Phone seront livrés en 2012 – Nokia/Microsoft : les termes de l’accord connus

Nokia et Microsoft ont annoncé aujourd’hui la signature de l’accord définitif devant les lier dans un partenariat qui se traduira par un nouvel écosystème mobile mondial, à travers un échange d’actifs complémentaires des deux sociétés. En avance sur le calendrier, l’accord définitif est « conforme » à l’annonce conjointe faite le 11 février dernier, ont annoncé les […]

Nokia et Microsoft ont annoncé aujourd’hui la signature de l’accord définitif devant les lier dans un partenariat qui se traduira par un nouvel écosystème mobile mondial, à travers un échange d’actifs complémentaires des deux sociétés. En avance sur le calendrier, l’accord définitif est « conforme » à l’annonce conjointe faite le 11 février dernier, ont annoncé les deux firmes, qui ont également rendu publics les principaux termes de cet accord.

De  même, Nokia et Microsoft ont annoncé des « progrès significatifs dans le développement des premiers appareils Nokia embarquant Windows Phone ». « Avec des centaines de personnes déjà engagées sur les efforts d’ingénierie commune, les deux sociétés collaborent sur un portefeuille de nouveaux appareils Nokia ». Pour sa part, Nokia s’est engagé dans une opération de portage d’applications et de services sur la plate-forme Windows Phone ; en plus de développer de façon conjointe avec Microsoft de nouvelles applications.

« Au plus haut niveau, nous avons conclu un partenariat gagnant-gagnant », avait déclaré Stephen Elop, président et CEO de Nokia Corporation. De son côté, Steve Ballmer, PDG de Microsoft, avait comenté la signature de cet accord en affirmant que « l’accord est bon pour l’industrie ». Et de poursuivre : « Ensemble, Nokia et Microsoft vont innover avec une plus grande vitesse et offrir de meilleures possibilités pour les consommateurs et nos partenaires afin de partager le succès de notre écosystème. »

Pour ce qui est des termes de l’accord, la relation est structurée autour de quatre grands domaines. En premier, une combinaison d’actifs, dans la mesure où cette orientation stratégique offre à Nokia la possibilité de fournir la cartographie, la navigation et certains services basés sur la localisation en se reposant sur l’écosystème Windows Phone dans le but de stimuler le développement de la plate-forme Windows Phone, tout en contribuant par son expertise à la conception matérielle. De l’autre côté, Microsoft fournira des services de recherche labellisés « Bing » sur l’ensemble du catalogue d’appareils Nokia; qui aura accès à la productivité, la publicité, les jeux, les médias sociaux et une variété d’autres services fournis par Microsoft. La combinaison de la navigation avec la publicité et un moteur de recherche permettra une meilleure monétisation des actifs de navigation de Nokia, qui profitera également de nouvelles formes de revenus publicitaires. Toujours dans le premier axe de cet accord, les développeurs de Nokia et de Microsoft travailleront dans une synergie commune sur le développement d’applications conjointes, aussi bien locales que mondiales.

Les développeurs seront en mesure de publier et de distribuer des applications à travers un portail unique ouvert à des centaines de millions de consommateurs qui utiliseront, entre autres, Windows Phone ou Symbian. Enfin, Nokia ouvrira à Microsoft son réseau tissé avec les opérateurs télécoms qui seront intégrés à l’écosystème Windows Phone. Nokia détient des accords de partage ou d’exclusivité avec 112 opérateurs dans 36 marchés à travers le monde.

Le deuxième domaine de coopération concerne, lui, les « royalties » que Microsoft touchera pour chaque appareil vendu intégrant Windows Phone navire. Pas de chiffres précis sur le montant de ces « redevances » mais Microsoft estime que leur niveau « est des plus compétitifs et reflète l’importance des volumes que Nokia s’attend à livrer ». Pour Microsoft, fournir la plate-forme Windows Phone à Nokia « permettra de réduire considérablement les dépenses d’exploitation ». Troisième volet, la part qui revient à Nokia en numéraires. Pas de chiffres non plus mais juste la reconnaissance par Microsoft « de la nature unique de l’accord qui fera que Nokia va recevoir » sa  part du gâteau d’un marché estimé à des milliards de dollars. Enfin, le dernier domaine de l’accord a trait au partage « de la propriété intellectuelle et met en place des mécanismes de droits d’échange » entre Nokia et Microsoft. Dans le même temps, les deux partenaires s’engagent à fournir les premiers appareils équipés et tournant sous Windows Phone à partir du premier semestre 2012.

S. T.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Nedjma va lancer une offre Blackberry

IT MAG vient d'apprendre que WTA - Wataniya Télécom Algérie, une filiale de QTel- vient de signer avec RIM- Research...

Fermer