Satellite
0

Les récepteurs numériques HD: un marché florissant

Depuis le lancement des téléviseurs haute définition (HD) il y a quelques années en Algérie et très haute définition (4K) récemment, le marché des récepteurs numériques interactifs ne cesse de progresser.Les téléviseurs HD ont eu, en effet, un impact positif sur les ventes de démodulateurs dans le pays, notamment ceux disposant de systèmes permettant la […]

Depuis le lancement des téléviseurs haute définition (HD) il y a quelques années en Algérie et très haute définition (4K) récemment, le marché des récepteurs numériques interactifs ne cesse de progresser.Les téléviseurs HD ont eu, en effet, un impact positif sur les ventes de démodulateurs dans le pays, notamment ceux disposant de systèmes permettant la navigation sur internet et la connexion aux réseaux sociaux.Avec la fin de la télé analogique, remplacée par celle HD, se procurer un démodulateur numérique de dernière génération est devenu nécessaire pour les férus de sport et de cinéma en qualité HD.Selon le cabinet d’analyses, Futuresource Consulting, les ventes de récepteurs numériques permettant d’accéder à des services interactifs devraient continuer à augmenter dans le monde, à raison de 2% par an, estimant que la demande pour ce type de démodulateurs devrait atteindre les 180 millions d’unités/an, afin de satisfaire les segments du satellite. Les démos les plus prisés en Algérie sont ceux disposant en premier lieu de serveurs gratuits ou payants, de wifi et de décodeurs pour ouvrir les chaînes cryptées.Les magasins, proposant ce genre de démos, fleurissent à travers le pays. Ils exposent généralement des démos produits en Algérie comme les modèles Atlas HD, Stream, Condor, Géant, Starsat… Depuis que l’accès aux chaînes HD est devenu une réalité, les consommateurs algériens sont devenus de plus en plus exigeants dans le choix des récepteurs numériques, préférant opter pour un modèle capable de décrypter les signaux HD.
Rude concurrence au marché des démos
Face à une rude concurrence et pour bien se positionner dans ce marché jugé «florissant», les marques ont trouvé une parade afin de lutter contre la baisse du prix des récepteurs en proposant de la valeur ajoutée.
Les producteurs de démos mettent, ainsi, à la disposition de leur clientèle des récepteurs numériques prenant en compte leur budget mais aussi leurs attentes sur le plan technologique.Les marques, dans le souci d’amortir leur investissement, ne cessent d’innover, proposant des appareils dotés de technologie dernier cri avec résolution Full HD (1080P) et lecteur media acceptant les formats MKV, DivX, Xvid, MP3, PCM, JPEG…Ces démos sont aussi prisés pour leur connectivité multiple (Ethernet et Wifi), leur décodeur de chaînes cryptées, leur lecteur de carte, l’explorateur YouTube et la navigation Web ainsi que le double tuner (permettant de regarder un film et d’enregistrer un autre).
Certains modèles de démos fonctionnant sous Linux ouvrent l’accès à de multiples applications gratuites et peuvent être aussi pilotés par un Smartphone. L’utilisateur pourra accéder aux services Internet qui permettent, entre autres, de recevoir la radio web, mais aussi, et grâce à leur navigateur Internet, des vidéos en streaming. Il sera aussi en mesure d’envoyer des messages et de contrôler sa messagerie à partir du récepteur. La majorité des récepteurs numériques disposent de port USB pour y connecter un disque dur externe ou une simple clé USB pour profiter des contenus HD qui y sont stockés. Certains démodulateurs disposent d’une fonction qui permet de mettre à jour le système à domicile sans se déplacer chez un spécialiste. Les producteurs de démos proposent aussi des modèles disposant d’une connectique complète qui permet le branchement d’un PC, d’un Home Cinéma ou d’une Hi-fi, ce qui en fait un véritable centre multimédia qui permet aux utilisateurs de profiter pleinement de la qualité HD des images et du son.Les entreprises qui fabriquent ce type de récepteurs se livrent ainsi à une bataille commerciale excessive, au point que les options intégrées se ressemblent presque toutes. Mais ce qui fait la différence et ce que cherche le consommateur en définitif, c’est la capacité des récepteurs à décrypter ou non les chaînes codées. Les récepteurs satellite HD représentent donc un marché à fort potentiel de développement en Algérie pour les années à venir. Avec le passage progressif au tout numérique, ce sont des millions d’Algériens qui devront s’équiper d’un téléviseur HD et d’une installation satellite adéquate.

uneB374

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by Rachid B.

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
internet-des-objets
Un marché attendu par tous les acteurs de la chaîne de valeur: Ce petit capteur qui va redessiner le marché

L’internet des objets devient de plus en plus mature, connecté. Les terminaux mobiles fournissent, déjà, des réponses instantanées. Le Big...

Fermer