L'Essentiel
0

Les TIC et l’Education Nationale. Petite révolution dans le département de Benghebrit

Petite révolution dans le secteur de l’éducation nationale : la tutelle compte généraliser le mode d’inscription via internet pour l’ensemble des directions de wilaya dans le cadre de la gestion de l’opération de recrutement des enseignants. Le but est d’éviter les longues files d’attente et d’assurer une traçabilité et une plus grande transparence. Les TIC […]

Petite révolution dans le secteur de l’éducation nationale : la tutelle compte généraliser le mode d’inscription via internet pour l’ensemble des directions de wilaya dans le cadre de la gestion de l’opération de recrutement des enseignants. Le but est d’éviter les longues files d’attente et d’assurer une traçabilité et une plus grande transparence. Les TIC permettent en effet un traitement plus rapide des dossiers grâce à la circulation électronique de l’information entre les services et l’économie du temps de travail consacré à la reproduction itérative des informations. Cette information a été divulguée dans un communiqué du ministère de l’éducation nationale du 2 août 2014. Ainsi,Nouria Benghebrit, ministre de l’Education nationale, veut donner un sens plus concret aux orientations du gouvernement qui privilégie dans sa démarche le recours de plus en plus généralisé aux TIC dans le fonctionnement de l’Etat.En effet, il est stipulé dans le plan d’action du gouvernement que «le Gouvernement entend moderniser les infrastructures de télécommunication pour promouvoir l’utilisation des TIC et favoriser l’insertion de notre société dans une économie fondée sur la connaissance et le savoir». Il est ajouté, «en plus des licences 3G+ octroyées aux opérateurs de téléphonie mobile, la 4G fixe couvre déjà, l’ensemble des chefs lieux de wilayas». Sur le plan éducatif, les changements par les TIC se manifestent par l’apparition de nouvelles caractéristiques chez les apprenants. On recense ainsi neuf modalités d’apprentissage qui semblent caractériser les générations actuelles d’apprenants : l’usage constant des technologies, le multi-tâche, l’individualisation et la personnalisation, la connectivité accrue (être joignable tout le temps et n’importe où), l’instantanéité, l’utilisation de différents types de média, un engagement et une attitude propice au travail, la sociabilité, et enfin, des habiletés nouvelles dues à des nouveaux besoins (exemple : compétences informationnelles pour faire face à l’augmentation exponentielle d’informations). La réussite scolaire, qui se mesurait principalement jusqu’ici en termes cognitifs, semble de plus en plus déterminée par les habiletés techno-cognitives des jeunes, soit leur compétence à maîtriser les technologies qui les entourent et à les mettre au service de leurs apprentissages plutôt que de les subir ou d’y réagir. En effet, il y a tout lieu de croire que l’usage des technologies pour apprendre représente actuellement une compétence transversale clé pour permettre aux jeunes de mieux réussir à l’école, et plus largement dans la société du savoir.  Notre pays s’est engagé à adapter le système éducatif aux nouvelles exigences de la société numérique et faire face à la croissance exponentielle des savoirs. Mais ceci, faut-il le dire, nécessite un engagement politique fort et un engagement financierconséquent. Une stratégie sur l’intégration et le développement  de l’usage des TIC dans l’éducation a été mise en place.Elle comprend trois grands axes : la formation de tous les acteurs de l’éducation nationale, l’installation d’infrastructures réseaux et la numérisation des contenus pédagogiques. L’apprentissage à l’aide des TIC est aujourd’hui une compétence importante permettant de préparer les élèves à vivre dans un monde où toutes les activités serontconcernées par les technologies de l’information et de la communication. Leur maîtrise est considérée comme l’un des moyens les plus efficaces pour la préparation des nouvelles générations à affronter l’avenir.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by Kamel Bouyoucef

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Sofiane Belmihoub, expert en sécurité informatique « Nous adressons globalement les risques sur Internet qui peuvent nuire à une entreprise »

Rencontré à la soirée organisée par la communauté algérienne à Washington DC, Sofiane Belmihoub, informaticien et spécialiste de la cybercriminalité...

Fermer