L'Essentiel
0

L’événement durera jusqu’au 23 avril : Alger capitale du Web

Pour son premier jour d’inauguration, la Semaine du Web démarre très fort, et s’il fallait retenir un mot pour qualifier cet événement, c’est le mot « Jeunesse » La « Jeunesse », cette expression que le ministre de la Poste et des Technologies et de l’information et de la Communication, M. Moussa Benhamadi a reprise de nombreuses fois lors […]

Pour son premier jour d’inauguration, la Semaine du Web démarre très fort, et s’il fallait retenir un mot pour qualifier cet événement, c’est le mot « Jeunesse »

La « Jeunesse », cette expression que le ministre de la Poste et des Technologies et de l’information et de la Communication, M. Moussa Benhamadi a reprise de nombreuses fois lors de son discours d’inauguration. La Semaine du Web, c’est la rencontre de deux jeunes, Oumarouayache Ahmed Mehdi, fondateur de la start-up Connext, et Arab Farid, fondateur, lui, de la start-up Pureplayer, et acteur très actif du Web parisien, et qui n’en est pas à son premier coup d’essai dans l’organisation et la réalisation d’un tel type d’événements. Si l’idée de départ qui est d’organiser un événement web majeur en Algérie a germé dans la tête de ces deux  jeunes entrepreneurs, d’autres personnes se sont jointes à la réalisation et l’aboutissement de ce grand « défi », comme il a été qualifié par le ministre de la Poste et des TIC, M. Benhamadi, qui a été lui-même convaincu par cet « élan d’énergie », pour lequel il a apporté son soutien de façon massive, en mettant à disposition des organisateurs tous les moyens nécessaires pour garantir la réussite de cet événement. Le mot d’ordre pour les organisateurs fut de rendre Alger « la capitale du Web » en l’espace d’une semaine riche en matière de contenus et de programmations. Pour cela, les pouvoirs publics, les étudiants (de l’ESI) et de nombreuses entreprises se sont succédé pour rendre cet événement possible.

Un programme bien « geek » !

La matinée de cette première « Semaine du Web » a été l’occasion de voir s’exprimer les organisateurs, qui sont revenus, lors d’une conférence de presse, sur la genèse de l’événement et sur les différents « Event et Licence » qui se produiront, à commencer d’abord par le Joomla Day (mardi 19 avril), qui sera suivi, le mercredi 20 avril, par la tenue du SEO Camp Day. Pour le jeudi 21 avril, le programme s’articulera notamment sur la tenue d’une session de Social Networking qui a pour principal objectif de « favoriser le réseau afin de développer des opportunités d’affaires en échangeant des cartes de visite, dans le but de rencontrer de futurs associés ». Cette journée verra aussi le déroulement d’une compétition de design graphique (Battle Design Graphic). L’objet de ce concours est de mettre en évidence un aspect important de tout développement de projet Web, qui est sa forme, et quand on parle de forme, l’accent sera mis sur l’importance du logo, la charte graphique et plus généralement sur l’esthétique d’un site web. Les artistes graphiques compteront sur l’ensemble des logiciels de PAO (Suite Adobe) pour exprimer leur talent et leur créativité pour designer le plus beau des sites sans négliger cependant sa fonctionnalité. La Semaine du Web est l’occasion d’assister à plus de 120 conférences qui s’étaleront sur 6 jours. Elles seront dirigées par des experts dans différents domaines, mais elles se regroupent sous trois grandes thématiques que sont l’ « e-business », la « formation » et l’« exportation ». Au sujet des conférenciers, Farid Arab a souligné l’importance de la qualité des intervenants qui sont à « 80% algériens ». Néanmoins, l’intérêt qu’a suscité la Semaine du Web, et la dimension internationale que les organisateurs voulaient insuffler à l’événement, ont vu la participation de nombreux experts venus d’Europe (France, Belgique), comme M. Olivier Iteanu, en sa qualité de président d’honneur de l’Internet Society France,
M. Slim Mazni, président d’Accede Provence Entrepreneurs, Mme Fadhila Brahimi, CEO de FB Associés et numéro un « Personal Branding » ou bien M. Yann Gomiero, président de Joomla France. Selon M. Arab, nombreuses ont été les demandes de participation qui émanaient de différents pays du monde, comme le Sénégal, la Malaisie ou certains pays du Moyen-Orient. Il a rappelé par la même occasion l’engouement suscité par la teneur d’un tel événement en Algérie, en soulignant le nombre de personnes inscrites et désireuses de participer à cette Semaine du Web et qui atteint plus de 6 000 inscrits. Lors de cette conférence de presse, un débat vif s’est vite installé entre les membres organisateurs et les participants et journalistes présents, la discussion s’articulant autour de nombreuses questions, à commencer par celles liées à la faisabilité de l’événement et à ses différents objectifs. Sur cette question, la réponse était sans équivoque : « Nous voulons que cet événement soit le commencement d’une dynamique pour créer une économie numérique, créer de l’emploi, créer de la valeur ajoutée. » Pour M. Karim Embarek, président de Joomla Algérie, l’événement est aussi l’occasion de montrer le savoir-faire et rendre visibles les compétences nationales. Selon lui, une meilleure reconnaissance et une meilleure valorisation de la matière grise nationale propulseraient l’Algérie au rang des pays les plus innovants dans le domaine des IT et ainsi aspirer à devenir un acteur majeur au niveau continental, voire mondial dans le développement du marché du savoir et du numérique, grâce notamment aux possibilités offertes par le « offshore ».

Une jeunesse particulièrement motivée

L’après-midi de cette première journée d’inauguration a été marqué par l’intervention de M. Moussa Benhamadi, qui a exprimé sa satisfaction de voir qu’un tel événement se soit déroulé en Algérie, grâce à la « jeunesse » algérienne.
M. Benhamadi a insisté sur l’importance de la jeunesse pour incarner la « locomotive du développement du pays ». Au cours de sa visite, le ministre a fait le tour de l’ensemble des stands présents à cette Semaine du Web. Pour le rappeler, les organisateurs ont aménagé un espace dédié à une dizaine d’exposants parmi lesquels des start-up, des entreprises spécialisées dans les services Web et a vu la participation des deux principaux clubs d’étudiants en informatiques de l’Ecole supérieure d’informatique. Le programme de cette journée de lancement de la Semaine du Web était relativement conséquent, avec la tenue de plusieurs présentations qui étaient essentiellement dédiées aux solutions de m-payment et de e-commerce, comme celles par M. Fayssal Bessah, responsable marketing chez Algérie Télécom, ou bien celle de M. Karim Abdelmoula, responsable de l’entreprise OnMarket. Au cours de sa présentation qui a eu pour thème le m-payment, M. Bessah est revenu dans un premier temps sur l’expérience kényane et la solution m-Pesa de m-payment, et d’un côté, il a mentionné le projet pilote qu’Algérie Télécom a mis en place au niveau de la Safex, et qui permet d’accéder à Internet dans cet espace, grâce à un simple achat d’heure de connexion via un transfert d’argent de son solde mobile, de façon totalement sécurisée. L’expert d’Algérie Télécom a appelé à un rapide déploiement de ce type de solution qui s’adapte facilement au contexte algérien. Cependant, il a recommandé qu’une une vraie volonté politique couplée à un cadre juridique adéquat sont nécessaires à sa mise en œuvre.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Sicom 2011 : Les TIC en effervescence

Le Sicom ouvre enfin ses portes à ses deux invités de marque que sont le ministre de la Poste et...

Fermer