L'Essentiel
0

L’utilisation de la 3G et le développement des applications: Nouveau marché, nouveau challenge

Désormais, les applications sont le nerf de la guerre de l’industrie de la téléphonie mobile. Ce sont ces services qui permettront aux opérateurs et aux manufacturiers de générer des profits. C’est le smartphone qui est au cœur d’une révolution tranquille. Ce téléphone « intelligent » au look de téléviseur de poche, capable de se connecter à Internet, […]

Désormais, les applications sont le nerf de la guerre de l’industrie de la téléphonie mobile. Ce sont ces services qui permettront aux opérateurs et aux manufacturiers de générer des profits. C’est le smartphone qui est au cœur d’une révolution tranquille. Ce téléphone « intelligent » au look de téléviseur de poche, capable de se connecter à Internet, de recevoir et d’émettre des mails, de prendre des photos, et même de géolocaliser son propriétaire… Et ce n’est qu’un début. Demain, il servira de carte bancaire, de titre de transport, de clé… Il pourra même contribuer à rencontrer l’âme sœur dans le bus !
A terme, l’intérêt pour ce mobile intelligent se mesurera à l’aune de ses applications. Du coup, fabricants, éditeurs de logiciels et de systèmes d’exploitation se mettent en ordre de bataille pour développer ces fameuses « applis », sésames indispensables pour conquérir les utilisateurs. Les trois conditions indispensables au décollage de ce marché sont aujourd’hui réunies : des réseaux « boostés » grâce à la 3G, des forfaits illimités et des terminaux à écrans tactiles suffisamment ergonomiques pour naviguer sur la Toile. Outre l’iOS, on peut opter pour Android de Google, Symbian de Nokia, Windows Mobile de Microsoft, RIM de BlackBerry. Au mobinaute de choisir son clan. Une certitude : les opérateurs de téléphonie mobile ne veulent pas être réduits au rang de « simples tuyaux ». Il leur reste quelques cartes en main, même si elles sont dures à garder. Primo, ils conservent une bonne part de la relation directe avec le client (renouvellement des mobiles, changement d’offre) et la facturation. Secundo, le trafic data (données) double d’une année sur l’autre et contribue à augmenter leurs revenus – notamment via les offres professionnelles qui sont souvent facturées « au compteur ».
Tertio, les opérateurs investissent, eux aussi, dans les contenus médias (vidéo, jeux, TV). Et le phénomène ne cesse de s’accentuer avec un grand gagnant : l’utilisateur. Des entreprises, tous secteurs confondus, prennent actuellement conscience des avantages que peuvent leur apporter ces applications, notamment en termes de performance et de productivité. Outre les entreprises, les clients peuvent également bénéficier de ces avantages grâce à des temps de réponse et de résolution des problèmes plus courts.
La frontière entre applications d’entreprise et applications pour particuliers s’efface peu à peu. Si vous pouvez consulter vos mises à jour sur Facebook, pourquoi ne pourriez-vous pas suivre les commandes de vos clients ? Le personnel qui utilise des applications mobiles dans sa vie de tous les jours s’attend à ce que son entreprise suive l’évolution des technologies et propose des applications à la fois simples et efficaces. Les réseaux sociaux, les services de recherche notamment liés à la localisation, les médias ou encore les jeux sont les applications qui apparaissent comme les plus téléchargées et les plus utilisées.
Les évolutions de l’Internet mobile en raison de leur impact sur l’ensemble des secteurs économiques constituent désormais un objectif stratégique pour les entreprises comme pour les Etats.
C’est un fait, aujourd’hui, les anciens périmètres traditionnels dans lesquels s’inscrivait la gestion d’entreprise ont été remplacés par un nouvel espace, bien plus grand, et dans lequel acteurs et infrastructures sont devenus des concepts mobiles par définition.
Cependant, l’intensification de la compétition est telle que les approches classiques d’amélioration de la performance atteignent aujourd’hui leurs limites. Dans ce contexte, l’apport des technologies de l’information, et en particulier la mise en place de nouvelles applications, permet aux entreprises de trouver de nouvelles sources d’amélioration de productivité opérationnelle.
En définitive, on peut déduire que les usages du mobile continuent leur progression et compensent la baisse des revenus issus de la voix, et de nouveaux relais de croissance sont apparus avec l’engouement pour les smartphones.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Arrêt ou suspension ? 3G ou ne pas 3G telle est la question !

La 3G fait rêver et fait parler l’ensemble des acteurs concernés de près ou de loin,  y compris les ambassadeurs...

Fermer