ActuNet
0

Marché de la téléphonie. Les chiffres de l’ARPT

En attendant son changement de nom, l’Autorité de Régulation des Postes et Télécoms (ARPT) vient de mettre sur le marché son bilan de l’année 2017 au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue avec le Président de l’Arpt et son Directeur général. Tableaux et chiffres à l’appui, Mohamed Ahmed-Nacer, son président a structuré son discours […]

Mohamed Ahmed-Nacer lors de la conférence de presse

En attendant son changement de nom, l’Autorité de Régulation des Postes et Télécoms (ARPT) vient de mettre sur le marché son bilan de l’année 2017 au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue avec le Président de l’Arpt et son Directeur général.

Tableaux et chiffres à l’appui, Mohamed Ahmed-Nacer, son président a structuré son discours autour de 9 points en commençant par dire que «le nombre d’opérateurs et de prestataires du marché des télécommunications est resté globalement stable entre 2016 et 2017» dans un monde où les IT sont en train de complètement bouleverser l’économie mondiale.

Le marché du fixe

En ce qui concerne la téléphonie fixe, le parc d’abonnés régresse passant de 4.182.001 d’abonnés à 4.052 millions d’abonnés qui est expliqué par notre interlocuteur par la baisse du parc filaire et WLL, consécutive aux opérations d’assainissement du parc abonné opérées par l’opérateur AT. Le président de l’Arpt le décline aussi en ménage et nous explique suite à notre question «qu’un ménage c’est 6 personnes». Avec cette définition,  à fin décembre 2017, 57,60% des ménages en Algérie disposent d’une ligne de téléphonie fixe.

Le marché du mobile

Le marché du mobile, très dynamique, dont la télédensité pour 2017 est de 109%,  «est un marché à dominance prépaid » dira-t-il et qui se chiffre à 91.49%. Le postpaid, quant à lui, ne représente que 8.51%.
Les parts de marché des abonnés mobile montrent la dynamique du marché et fait ressortir que Mobilis détient 40.06% du marché global suivi de Djezzy avec 32.60% et Ooredoo avec 27.34%. L’Arpt affine ses chiffres par segment technologique –GSM, 3G, 4G-. Cela donne pour le segment GSM, à fin 2017, OTA détient 41,89%, suivi respectivement par ATM avec 32,36% et WTA avec 25,75% avec un parc d’abonnés de 14.385 millions d’abonnés dont 91.96% sont des prepaid. L’Arpt acte une baisse de 28.52% par rapport à 2016 dans le segment GSM. A la question de savoir si l’Arpt souhaite faire un shutdown de la 2G, le président de l’Arpt dira que « nous n’avons pas de programme pour arrêter la 2G sur 5 ans».
Selon les chiffres que nous a communiqués l’ARPT, il s’avère que le segment 3G a lui aussi subi une diminution de 10.88% d’abonnés qui est expliquée par notre interlocuteur par une migration partielle des abonnés de la 3G vers la 4G, ce qui constitue une tendance naturelle.
Par contre, le segment 4G est le segment où la croissance atteint les 573.37% avec l’absence de couverture 4G au niveau de certaines Wilaya ainsi que le prix du terminal qui reste, quand même, cher. L’augmentation des abonnés 4G, nous disent certains experts, est dû au fait que la couverture de l’Adsl est faible ou inexistante dans certaines régions.
Enfin, selon les chiffres que nous a communiqués l’Arpt, le parc global d’abonnés –fixe et mobile- est resté stable pour 2017 par rapport à 2016.

L’Internet

«La comparaison entre le nombre d’abonnés de la téléphonie fixe filaire (3 130 090 abonnés) et le nombre d’abonnés ADSL (2 246 918), fait ressortir que 883 172 abonnés disposent d’une ligne fixe sans Internet ADSL » dira le président de l’Arpt ou en d’autres termes, plus de 30% des lignes fixes en Algérie n’ont pas d’Internet. Par contre, la 4G fixe, a elle seule, avec 919.368 abonnés arrivent à environ 40% de l’ensemble des lignes fixes ADSL -2.246.918-. Le choix de la 4G LTE fixe, même si l’abonnement reste excessif, a permis à près d’un million d’abonnés de bénéficier de l’Internet.

Internet mobile

Ce segment de marché croit d’une façon exponentielle. Est-ce que c’est une déclinaison d’une stratégie qui veut que l’on favorise le mobile ? Ou bien c’est une tendance mondiale. Les chiffres affichés par l’Arpt montrent qu’en 2017, la télédensité d’Internet mobile a atteint 74,55%. Elle a connu une évolution nette de plus de 12 points par rapport à 2016 qui est dominée, aujourd’hui, par la 3G(69%). En effet, les réseaux 3G des trois opérateurs couvrent la quasi-totalité de la population alors que les réseaux 4G sont encore en phase de déploiement, explique l’Arpt.
Enfin, 2017 a vu 21% d’augmentation pour les abonnés fix et mobile par rapport à 2016.

Les finances

Le chiffre d’affaires global réalisé en 2017 par les quatre opérateurs exerçant dans les segments fixe et mobile s’élève à 429,4 milliards de dinars, contre 444,5 milliards de dinars réalisés en 2016, soit une diminution de 3,40% avec un Arpu –revenu moyen par usager- pour le mobile de 603 dinars pour 2017 contrairement 652 dinars pour 2016 et un Arpu de 1934 dinars pour le fixe en 2017. Il était de 2137 dinars en 2016.
Selon l’Arpt, le montant des investissements consentis par les opérateurs de téléphonie fixe et mobile au titre de l’exercice 2017 s’élève à 62 milliards DA contre 87 milliards DA en 2016, soit une baisse de 29%.
Enfin, dira Mohamed Hadj-Nacer «pour la période allant de 2001 à 2017, le montant cumulé des investissements bruts réalisés par les opérateurs de téléphonie fixe et mobile s’élève à 1 235 milliards DA », soit la modique somme de 11 milliards de dollars américains.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Lancement à Alger de IncubMe, l’incubateur Pan-africain

Agrandir le marché. Créer un écosystème. Participer au développement technologique de l’Algérie semble être les leitmotivs "des Oumnia" qui créent...

Fermer