L'Essentiel
0

Mauvaise utilisation de son système au sein des agences de voyages et de tourisme

Et ce afin d’apporter des services sur mesure aux clients et de subvenir à leurs besoins infinis, mais aussi pour leur garantir un service unique, car une fois formés, les employés des agences se concentrent plus sur les besoins du client que sur la réservation en leur offrant le moyen de voyage le plus rapide […]

Et ce afin d’apporter des services sur mesure aux clients et de subvenir à leurs besoins infinis, mais aussi pour leur garantir un service unique, car une fois formés, les employés des agences se concentrent plus sur les besoins du client que sur la réservation en leur offrant le moyen de voyage le plus rapide et le plus pratique possible. Ainsi, toute revalidation, modification ou rémission ne nécessite plus le déplacement du client.
Néanmoins, quelques problèmes subsistent au niveau des agences de voyages concernant la formation à ce système, chose qui nous a poussés à nous rendre dans quelques-unes afin de comprendre à quels genres de contraintes leurs agents font-ils face.
Nous avons ouvert les portes d’une agence au nom doux de « Djemila Voyage », située à Alger-centre : « Le problème est au niveau des agences elles-mêmes qui n’ont pas pu s’adapter à ce nouveau système, mais aussi à la mauvaise organisation, avec le départ des employés après peu d’années de travail afin de rejoindre une autre agence de voyages », dira la responsable de l’agence. Elle ajoutera qu’« il n’y a pas de problèmes en soi avec Amadeus, puisqu’une formation de 5 jours est dispensée, des cours en anglais sont donnés par des enseignants algériens, un service HEL est mis à leur disposition… sans compter qu’ils apprennent comment faire des réservations d’hôtels, louer des véhicules et autres… »
Nous nous sommes déplacés dans une autre agence située à près de 30 mètres de la première. La responsable de « Ahlam El Moulouk » nous a certifié que «le problème se trouve au niveau de Amadeus, étant donné que nos employés n’ont pas tous eu droit à une formation. En effet, ayant une petite classe, cette école n’accepte pas plus de 12 agents, soit un seul employé par agence, et vu le nombre d’agences existantes, on peut parfois attendre près de six mois, voire une année complète pour que notre demande soit acceptée. »
Une autre agence située à El Biar nous a confié que son agence n’a aucun problème concernent cette formation. « Certes, dira-t-il, on peut attendre plusieurs mois avant que notre demande soit acceptée, mais nos employés ont tous fait la formation. » D’après le responsable, ceux qui ont fait cette formation sont aptes à servir les clients. « C’est un gain de temps énorme que nous offrons à nos clients. Avant, il leur fallait appeler pour faire une réservation puis se déplacer pour la confirmation ; avec Amadeus, nous proposons à nos clients le moyen le plus facile de voyager »,a-t-il ajouté.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
L’éducation informatique à partir de la première année fondamentale

Présidé par le ministre de l’Education nationale, Boubekeur Ben Bouzid, un séminaire ayant pour thème «Les technologies de l’information au...

Fermer