ActuNet
1

Mehmel Azzouaou, PdG d'Algérie Télécom déclare: "Moderniser le réseau d'Algérie Télécom est devenu impératif"

« L’avenir des TIC est intimement lié à la confiance des cadres algérien »  déclare Moussa Benhamadi, ministre des PTIC lors de la conférence sur « la modernisation du réseau d’Algérie Télécom ». Un jugement lourd de sens. « Il y a un retard » commencera Mehmel Azzouaou, Pdg d’Algérie Télécom lors de la conférence « Modernisation d’Algérie Télécom » qui s’est tenu […]

mehmel« L’avenir des TIC est intimement lié à la confiance des cadres algérien »  déclare Moussa Benhamadi, ministre des PTIC lors de la conférence sur « la modernisation du réseau d’Algérie Télécom ». Un jugement lourd de sens.

« Il y a un retard » commencera Mehmel Azzouaou, Pdg d’Algérie Télécom lors de la conférence « Modernisation d’Algérie Télécom » qui s’est tenu à l’Amphithéâtre du Mptic le 28 décembre, avant d’ajouter que « Les TIC sont devenu un besoin fondamental ». Il débutera son exposé par donner des indicateurs. 3.2 millions d’abonnées au fixe au 30 septembre, 47.000 km de fibre optique reliant 1541 communes tout en attestant que « il y a obsolescence de l’infrastructure mais aussi du réseau capillaire ».  les spécialistes des reseaux télécom parlent d’un couche qui manque.
Concernant l’incendie de la Grande Poste, il dira que ce sont deux centraux – ‘Larbi Ben M’hidi’ et ‘Liberté’- qui sont touchés. ces deux entités ont été installée « en 2004 » et ils touchent 78.000 abonnes. « Dans le cadre de la modernisation du reseau d’Algérie Télécom, 5 centraux – Liberté, Ben M’Hidi, Aissat Idir, Mustapha et Bir Mourad Rais- vont être moderniser en utilisant une architecture distribué et déconcentré  » grâce au MSAN et en utilisant de la fibre optique car « le vol de fibre en cuivre est devenu un fléau pour Algérie Télécom’. Il ajoutera que grâce à cette nouvelle architecture, la qualité de service sera amélioré. Il ajoutera que « les anciens centraux entaient idéal pour la voix mais ne sont pratique pour la data ». En effet, le business des opérateurs de télécommunication repose sur  la commercialisation de services de télécommunication. La plate-forme de production de ces services est globalement constituée de deux composantes : le « réseau » et le « système d’information technique et commercial ». Le “réseau” d’un opérateur consiste en un ensemble de réseaux (réseau de transmission, réseau de commutation, réseau d’accès, réseau de signalisation, réseau intelligent, réseau de gestion), chacun réalisant une fonction particulière dans le but de fournir un service au client. Avec l’évolution des réseaux vers IP, le réseau de commutation de circuit migre vers une nouvelle architecture appelée NGN (Next Generation Network). Cette dernière émule le comportement du réseau de commutation de circuit. Avec l’avènement des accès large bande, le réseau cœur évolué vers l’architecture IMS (IP Multimedia Subsystem) qui fournit des services multimedia (Internet, téléphonie sur IP, IPTV, Présence, messagerie instantanée….).

Pour bien faire, il mettra en avant « le manque d’espace pour les équipements » qui doivent être climatiser et avec une électricité stable et secouru tout en mettant en avant le fait qu’il y a « une prise de conscience dans l’importance de ses sites ». Enfin, pour terminer son exposé, Mehmel Azzouaou promet de déployer le maximum de lignes pour le premier trimestre de 2013.

 

A savoir : Quelques définitions

 Réseau Téléphonique Commuté Public (RTC)

Le réseau téléphonique commuté public (RTC) est le réseau voix fixe. Il consiste en des réseaux de transmission, commutation, signalisation et réseau intelligent.  Le  réseau de transmission permet de transporter tout type d’information (voix, vidéo, données). Il consiste en des nœuds appelés multiplexeurs et des liens entre multiplexeurs.

Le but du multiplexeur est de multiplexer/démultiplexer le trafic au/du lien. Il existe trois technologies de multiplexage : PDH (Plesiochronous Digital Hierarchy), SDH (Synchronous Digital Hierarchy) et D-WDM (Dense Wavelength Division Multiplexing). La technologie du lien est généralement de la fibre optique mais peut aussi être du câble coaxial, la radio, etc. Un réseau de transmission consiste en des centaines de multiplexeurs et des dizaines de milliers de kilomètres de fibre optique. Le réseau de commutation permet de commuter le trafic entre l’émetteur et la destination.

Un réseau de commutation consiste en un ensemble de commutateurs. Tous les commutateurs s’appuient sur le réseau de transmission. Un commutateur reçoit le trafic à partir du réseau de transmission sur des ports d ’entrée, applique la fonction de commutation pour commuter le trafic sur des ports de sorties. Puis, le commutateur s ’appuie de nouveau sur le réseau de transmission afin de relayer le trafic au commutateur suivant. Le réseau téléphonique utilise la commutation de circuit qui offre des services orientés voix. Le réseau de commutation fonctionne en mode connecté. Cela signifie qu ’avant de permettre à l ’appelant et à l ’appelé de communiquer, il est nécessaire de réserver des ressources sur le chemin entre les participants de l’appel. Afin de réserver ces ressources, tous les commutateurs sur le chemin s’échangent des messages de signalisation. Il s ’agit de données. Dans le cas du réseau de commutation de circuit  (RTC), les données de signalisation sont transportées par un réseau de signalisation appelé réseau sémaphore numéro 7 (Signaling System 7, SS7). La signalisation est transportée hors bande.

Le réseau intelligent est utilisé pour la fourniture de services à valeur ajoutée orientés voix tels que les services numéro vert, télévote, carte de facturation, prépayé, etc. Le réseau intelligent est un ensemble de serveurs d ’application contenant des logiques de services (programmes) et les données de services. Le réseau d ’accès est un réseau qui permet le rattachement de l ’équipement client au réseau de commutation. Il peut s’agir d’un accès analogique, RNIS, xDSL, ligne louée, etc.

L ’EMS (Element Management System) est le système de gestion d ’équipement fourni par le constructeur de télécommunication afin de permettre à l ’opérateur d ’exploiter ses équipements

L ’OSS (Operation Support System) est le système d ’information réseau. Il assure la gestion de réseau et la gestion de service technique.

Le BSS (Business Support System) est le système d ’information commercial. Il assure la gestion des services commerciaux et la gestion des clients.

 

 

 

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There is 1 comment

  • dahleb dit :

    c’est bien beau dire, à croire les champs sur terrain est autre, un autre visage affiché côté les services de lignes qui réclament la disparition des effectifs et des moyens roulants, ou le remplacement nécessite 3 ans de mise à niveau. or que la solution est présente par la soumission des entreprises privées algériennes par répartiteur , pour la prise en charge des dérangements, installations ou travaux sous terrains.
    aussi, le deuxième grand fardeau pour le groupe , ne nombre de cadres trop élevé qui sont affectés aux bureaux et sans Qualifications.ses gens là doivent être affectés et formés sur le terrain, ils doivent sortir porteur d’affaire sinon une mise à l’écart.
    Aussi le sujet des directions régionales qui ne contribuent à rien même pas la confection d’un billing ou une solution pour un centre de production ou commercial.
    Aussi, le sur effectif de la DG, c’est grave.
    La séparation total des clients professionnel et résidentiel tarde a venir , ou le dérangement d’un client pro est classé parmi les résidentiels
    je ne critique pas Algérie Télécom, au contraire je l’aime bien , pour cela je veux bien que le PDG sache qu’il y a des gens de la boite qui dans l’ombre détruisent et d’autres font les pieds et mains pour que sa marche bien.
    Pour clôturer :
    il faut séparer définitivement les représentations commerciales clients professionnels des dot ( c’est deux poids , deux mesures)
    à oran et alger c’est la marginalisation totale,aucune doléance n’est prise au sérieux du fait que les dot souffrent des cumuls de dérangements et de manque d’effectif.
    mettre à leur disposition des équipes techniques performantes; tel LET, CEL,CEN, CRMT ect..
    sous traiter les billing avec Algérie poste ,
    mettre fin aux services de GAIA, il est incompatible avec les nouveaux systèmes ( tel le prépayé)
    créer des boutiques de proximités
    exploitées les billing au maximaum
    la formation sur les produits méconnaissable par une grande partie des cadres d’AT ( tel: wimax,SHDSL, HDSL, routeurs et autres ) vous pouvez poser des questions dans votre entourage .

    L’assainissement des réseaux urbains devrait être soumis à des grandes entreprises de réalisations.

  • Leave a comment

    Want to express your opinion?
    Leave a reply!

    commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

    %d blogueurs aiment cette page :
    Lire les articles précédents :
    "La 4G après la 3G" déclare Moussa Benhamadi, ministre des PTIC

    Au cours d'une conférence de presse qui  s'est déroulée au sein de l’Amphithéâtre du ministère, Moussa Benhamadi est revenu sur trois thèmes :...

    Fermer