L'Essentiel
2

Mise en service d’un réseau « WiFi Outdoor » en Algérie Algérie Télécom s’allie à la  tunisienne Telnet

Un mois après le lancement de la 3G en Algérie, Algérie Télécom va lancer la téléphonie de quatrième génération (4G) sans fil en mode fixe, au premier trimestre de l’année 2014. Et un ‘ancien’ projet qui revient sur scène : la Wifi Outdoor.   L’opérateur historique algérien, Algérie Télécom (AT),  semble aller de l’avant dans […]

hotspot wifi

Un mois après le lancement de la 3G en Algérie, Algérie Télécom va lancer la téléphonie de quatrième génération (4G) sans fil en mode fixe, au premier trimestre de l’année 2014. Et un ‘ancien’ projet qui revient sur scène : la Wifi Outdoor.  

L’opérateur historique algérien, Algérie Télécom (AT),  semble aller de l’avant dans un pays qui a besoin de se développer davantage en matière des TIC. Et dans ces tablettes une série de projets. AT vient de conclure un important accord avec la holding tunisienne Telnet « pour la fourniture et la mise en service d’un réseau « WiFi Outdoor » sur tout le territoire algérien ». L’information a été révélée par le site d’information économique et financière African Manager. Algérie Télécom projette en effet de lancer un réseau WiFi grand public, « Wifi Outdoor », un projet qu’Algérie Télécom avait lancé en pilote à la Safex et qui a été mis à l’arrêt. Il revient et il a intégré dans la stratégie de généralisation du haut débit.La holding tunisienne Telnet, dispose déjà d’un point de chute en Algérie ; elle  y est présente à travers sa filiale, DataBox Algeria. Et l’accord ave  AT représente  un grand  marché pour elle. L’accord en question, fruit de longues négociations, est reconductible sur quatre années. Il entre en vigueur  à compter de l’exercice 2014.Si l’on considère l’énorme base installée de puces silicone 802.11 intégrées dans la quasi totalité des dispositifs imaginables, le WiFi est l’un des moyens les plus appropriés et les plus économiques pour accroître la capacité et la couverture, tout en offrant une concentration sur les points où le trafic est le plus chargé. Le WiFi Outdoor est une technologie  intéressante pour Algérie Telecom. Pour le particulier, elle rend facile l’accès  à internet. Il suffit de se connecter  à un réseau sans fil à l’extérieur moyennant un compte d’utilisateur et un mot de passe. C’est aussi simple que cela. AT s’attelle en fait à une nouvelle  technologie qui cadre avec des objectifs qu’elle s’est donnés. Le marché du WiFi Outdoor est ouvert à des opérateurs qui devront exploiter le réseau d’Algérie Télécom moyennant une redevance. Le déploiement de « WiFi Outdoor » est une offre payante d’internet sans fil. Algérie Télécom s’essaye ainsi à une nouvelle technologie,  alors que l’on assiste à l’avènement de la 3G. L’opérateur historique y trouve peut-être une bonne « parade », pour qu’il ne se fasse pas distancer par les entreprises de la téléphonie mobile. Normal, AT est contraint de proposer  de nouvelles offres, face à l’évolution vertigineuse d’Internet. D’autant plus que la 3G est présentement utilisé, la 4G va venir, se pose alors le problème de la continuité du service pour les abonnés itinérants. La 3GPP intègre la Wifi et une gamme exhaustive de dispositifs WiFi de toutes dimensions (des équipements clients aux nœuds d’accès au maillage en passant par les liaisons terrestres point à point et la gestion globale du réseau). Le Wifi Outdoor devient alors ‘presque’ obligatoire pour les opérateurs mobiles. Algérie Télécom jouant le provider des providers pour les opérateurs mobiles. Le déchargement du trafic de données 3G et plus tard 4G sur des réseaux WiFi plus intelligents dans des zones à forte utilisation de données est une solution incontournable au casse-tête de la croissance de données étant donné ses avantages en termes de coût et de rapidité de commercialisation. La coupe du monde au Brésil risque d’être le pic en 2014.Bien qu’aujourd’hui, un mois après le lancement de la 3G, on ne le voit pas mais la croissance future et massive du trafic de données génèrera une pression sur les infrastructures des réseaux mobiles. Cela implique que l’augmentation du coût du transport des données va dépasser la génération des revenus, et la congestion du réseau va se traduire par une mauvaise qualité de service pour les utilisateurs. « Le déchargement du trafic de données 3G sur les réseaux WiFi va devenir l’une des options les plus attractives pour les opérateurs » nous dit un expert télécom. Et si AT ne mettait pas les bouchées doubles, son offre ADSL risquerait de s’effriter à l’avenir. En tout cas, Algérie Télécom semble disposer d’une bonne feuille de route, se mettant dans la bonne direction. De plus, sa feuille de route comporte entre autres, la généralisation de la fibre optique et de la technologie Wimax ainsi que le lancement de la 4G LTE avant la fin 2014. En effet, AT va lancer la téléphonie de quatrième génération (4G) sans fil en mode fixe, au premier trimestre de l’année 2014.  L’entreprise est actuellement en phase d’acquisition des équipements nécessaires  pour lancer la 4G devant permettre une connexion haut débit et la transmission  très rapide des images et du son. Algérie Télécom ira vers des  débits « beaucoup plus important que la 3G », soulignait récemment son Pdg.   AT doit ramener la fibre optique dans chaque immeuble à travers des équipements d’accès compact et pas moins de 200 000 km de fibres optiques devant remplacer les câbles en cuivre, a-t-il  expliqué. En termes chiffrés,  40 milliards  de dinars ont été investis au cours de cette année dans des projets de modernisation des réseaux de télécommunication.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 2 comments

  • CHABIRA dit :

    très bien ce sujet on a tout compris , Algérie télécom et a la page
    et elle investi par centaine de million est ce pour remplir des pages de statistique,car a la base elle n’est pas capable de fournir le plus basique des servisses soit la ligne fixe.
    soyons sérieux et commençons par ce qui doit être acquis et passer a d’autre technique . certaine entreprise freine car les lignes fonctionne une fois sur dix et on demande a des petites entreprises de payer cinq fois plus chère un abonnement ADSL dur pour investir ailleurs que chez télécom .je vous laisse réfléchir et attend qu’on me convient du contraire.

  • lyes dit :

    ana pour moi algerie telecom c des voleurs ou ils ont rien donner au niveau du devellopement de la TIC en algerie pffffff c nullllllll chab3ouna garnina

  • Leave a comment

    Want to express your opinion?
    Leave a reply!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Lire les articles précédents :
    SAP cherche des acquisitions dans le Cloud

    SAP pourrait recommencer à chercher une nouvelle cible d’acquisition importante, notamment dans les services informatiques dématérialisés («cloud computing»), selon des propos de son...

    Fermer