L'Essentiel
0

Mobile World Congress 2014: Le monde des nouvelles technologies

Une heure de vol sur un avion d’Air Algérie. Rien n’a changé. Même avion et même stewart et hôtesse qui pensent que c’est le passager qui est à leur disposition. Pas de journaux disponibles, micro-siège, on se sent écrasé. Tant mieux, il n’y a qu’une heure de vol, heureusement. Arrivés à l’aéroport de Barcelone, une […]

mwc_2014_001 mwc_2014_002 mwc_2014_003 mwc_2014_004 mwc_2014_005 mwc_2014_006Une heure de vol sur un avion d’Air Algérie. Rien n’a changé. Même avion et même stewart et hôtesse qui pensent que c’est le passager qui est à leur disposition. Pas de journaux disponibles, micro-siège, on se sent écrasé. Tant mieux, il n’y a qu’une heure de vol, heureusement. Arrivés à l’aéroport de Barcelone, une immense chaîne nous attend. Après avoir récupéré nos bagages, on termine les formalités et hop on est encore dans une autre chaîne pour récupérer le badge qui nous permettra de pouvoir circuler au sein du Mobile World Congress. Pour la 9e année, Barcelone accueille le Salon de l’industrie du mobile au MWC qui s’est tenu du 24 au 27 février. Le MWC c’est 8 immenses  halls et c’est surtout beaucoup mais alors beaucoup de bruit si puissant qu’il empêche d’entendre votre correspondant au téléphone et réciproquement. Le MWC c’est toutes les couleurs et toutes les langues du monde même si c’est l’anglais qui est prédominant avec le chinois qui est de plus en plus entendu dans les allées. Le MWC c’est des appareils qui flashent tout le temps et c’est tout de suite envoyé vers un réseau social ; avec le M2M, votre terminal filmera tout seul, flashera tout seul et enverra tout seul la vidéo ou la photo et même le commentaire selon l’humeur du moment.  C’est dire combien cela est passionnant.

On pensait que les batailles des terminaux se faisaient entre les Coréens et les Américains, mais pas du tout, dans les allées, plusieurs types de terminaux mobiles sont présentés mais on peut penser que le marché s’organise désormais autour de deux axes : le premium (au-dessus des 400 euros) et le bas prix (autour des 150 euros).
Il y a toujours des outsiders qui font réellement du low-cost. Avec une présentation en fanfare, Mozilla lance un Smartphone à 25 dollars, qui est encore à l’état de projet et profite du MWC pour lancer officielemnt Firefox OS qui a nécessité près de deux ans de développement et qui avait pour nom de code Boot2Gecko. Il tourne sous firefox OS et est équipé d’un écran de 3,5 pouces en 320 x 480 pixels, des connectivités sans fil Wi-Fi et Bluetooth, d’une radio FM et d’un capteur photo de 2 mégapixels qui est produit avec le fabricant de composants Spreadtrum grâce au SoC SC6821. «Un smartphone à destination des pays émergents», disent-ils. L’expérience de la Dacia est là pour montrer que l’on se trompe et que c’est tout le monde qui aime le low-cost. Aucune date de commercialisation n’a encore été annoncée. D’après notre guide Firefox, «ce sont désormais 15 marchés qui accueillent les smartphones Firefox OS, essentiellement en Amérique du Sud et en Europe de l’Est» les marchés prioritaires de cet OS libre. D’ailleurs dans ce cadre, ZTE Open C, qui tourne sous Firefox OS, a été dévoilé par le Chinois ZTE; Huawei aussi a dévoilé son Ascend Y300.  Plusieurs constructeurs comme Alcatel, Via, Panasonic ou Foxconn ont également fait part de leur intérêt pour intégrer Firefox OS dans des appareils aussi variés que les tablettes, les montres connectées ou les smart TV.
FireFox OS, une alternative libre à Android, est sur la rampe de lancement car à terme, l’objectif de Firefox OS est bel et bien de convertir aux smartphones les possesseurs de features phone tout en démocratisant le plus possible les applications web développées en HTML5 et en JavaScript face aux applications natives. D’autres, à l’image de Wiko, société franco-chinoise basée à Marseille et disponible en Algérie, qui a choisi la couleur et donné un nom à ces terminaux. Ils s’appellent Rainbow, Wax, HighWay et Mazing et même des terminaux 4G avec toujours des prix très compétitifs. Mis à part le prix, qu’est ce qui fait le succès de Wiko? «Le rapport design, spécifications, prix que nous proposons est le bon, nous savons adapter les produits à la demande, qu’il s’agisse de composants, de taille d’écran, nous avons ainsi démocratisé l’écran 5 pouces» tout en ajoutant «nous avons un tres bon SAV».
Alcatel One Touch, qui est lui aussi disponible en Algérie, a utilisé ce grand rendez-vous pour présenter ses nouveaux smartphones Pop et Idol avec des coques multicolores. L’essentiel de ces ventes se concentre donc dans la grande distribution et Internet, hors des circuits des opérateurs.
Avec un buzz mondial, le Blackphone, qui surfe sur l’après Snowden, est un smartphone basé sur Android mais ultra sécurisé. Ce smartphone ultra-sécurisé «anti-NSA» est né de l’association du Britannique Silent Cirle et du constructeur espagnol Geeksphone. En effet, il embarque une surcouche nommée «Private OS» qui fait du filtrage d’application et permet également de communiquer via des applications cryptées. Son prix est de 460 euros et sera disponible au deuxième semestre de 2014.
Toujours dans le mobile, Huawei, et en dehors d’une multitude de terminaux, smartphone et tablette 3G et 4G, c’est laTalkBand B1 qui est un bracelet avec un écran OLED souple de 1,4 pouce qui a fait tilt. Son principal objectif est de remise en forme, et promet de suivre les habitudes de sommeil ainsi que des mesures prises, les calories brûlées et ainsi de suite. En plus du bracelet, le TalkBand B1 est livré avec une oreillette Bluetooth détachable que vous pouvez utiliser pour prendre des appels. Il est reconnu par Android 2.3 et plus et iOS 5.0 et plus. Il sera commercialiser à partir de mars 2014 et son prix ne nous a pas été communiqué.

Nokia qui a commencé à ronronner vient de faire son coup avec le Nokia X. Le Fork ou nouveau système d’exploitation de la firme finlandaise base sur Android mais reprend de nombreux aspects de Windows Phone. Très impressionnant.

mwc_2014_012 mwc_2014_021Le futur de l’automobile
A propos de surcouche, c’est à la mode. Tout le monde parle de surcouche et d’automobile. Et oui, la voiture est partout. Dans tous les halls et presque tous les stands. le MWC risque-t-il de se transformer en un salon d’automobile. Un représentant de GSMA me regarde avec des grands merlans frits et me dit «non pas du tout, le MWC restera le MWC».
Timidement, il y a deux ans, un peu plus, l’année dernière et cette année, par exemple, le constructeur d’automobile Ford, qui est présent sur le marché algérien, occupe régulièrement les salons techno à l’image du CES de Las Vegas ou de l’IFA de Berlin. Il y a trois quatre ans, Belgacem Haba nous montrait sa dernière découverte : une caméra. Nous lui posâmes la question de savoir où on pourrait utiliser ces caméras. Sans hésiter il me dit dans les téléphones et les voitures. Sa prévision devient une réalité et aujourd’hui, la voiture devient non pas une «hatba» mais un espace bourré électroniquement, vivant et collaboratif. Ford nous montre sa plateforme Sync 2 qui peut faire de la reconnaissance vocale et plein d’autre chose non encore découverte sans oublier les dispositifs d’aide à la conduite ou l’aide au stationnement ou le freinage d’urgence et l’infotainement. Volvo, quant à lui, se met en partenariat avec Ericsson pour le Cloud qui est nous dit-on qu’une première étape vers le véhicule entièrement connecté et intégré avec les services d’infrastructure. On parle de la voiture autonome qui est d’après ce que tout le monde nous a dit la tendance qui va faconner l’industrie de l’automobile. Chic! Alors un nouveau marché de la publicité qui s’ouvre pour notre hebdomadaire spécialisé. De plus, on ira au salon de l’automobile car on parlera plus d’électronique, application, logiciel que bielle ou boulon. Il y a un changement de paradygme et l’éco-systeme de l’automobile va évoluer, attirer de nouveaux joueurs et même potentiellement changer la façon dont les voitures sont acquises, utilisés et prises en considération. Toutes les personnes que nous avons vu ont reconnu le fait qu’il est encore tôt pour la conduite autonome car il faudra à toutes les parties à se concentrer encore plus sur la sécurité des utilisateurs mais et il y a toujours un mais, la 5G est là, au moins sur papier. En effet, la 5G fera partie de ce nouveau éco-système.

Puce, chip et Intel
Mais pour faire tourner tout cela, il faut de la puissance et des processeurs et notre parcours prend en compte le géant de pros Intel. Et cette année, contrairement aux autres années, Intel a montré ses ambitions mobiles au MWC 2014 en lançant une nouvelle gamme de processeur appelé Merrifield, 22nm ce qui signifie qu’il devrait utiliser moins d’énergie et de prolonger la vie de la batterie de n’importe quel appareil et une variante appelée Moorefield et le lancement d’une puce LTE. Le géant des puces a montré dans ses stands un sous-système matériel de faible puissance qui permet au SoC de fournir des informations contextuelles pour les applications sans avoir besoin de matériel supplémentaire.
Marvell, une entreprise américaine , qui cible Lenovo, est venue au Mobile World Congress avec son «system on a chip» à 64 bits basé sur une puce ARM quadruple cœur qui intègre également un modem 2G/3G/4G. Il rentre dans le club fermé des 64 bits comme Intel ou Qualcomm. Il vient de dévoiler son «Armada PXA 1928», un SoC à l’architecture 64 bits compatible Android et Linux mais qui repose sur une puce ARM Cortex-A53 quadruple cœur à 1,5 GHz et a aussi l’avantage d’intégrer un modem 2G/3G/4G qui supporte la plupart des réseaux cellulaires existants. Les premiers échantillons seront, nous dit-on, disponibles à partir de mars prochain.
Dans un stand immense où des pilotes M2M sont exposés en demo Qualcomm révéle son Snapdragon 801, processeur destiné aux hauts de gamme. Le constructeur américain ne s’est pas arrêté en si bon chemin puisqu’il a également levé le voile sur ses Snapragon 610, un quadricoeur et 615, un octocoeur, de 64 bits qui sont équipés d’un modem de quatrième génération 4G LTE. Ces nouvelles puces visent essentiellement le marché chinois.

mwc_2014_009 mwc_2014_017 mwc_2014_018Télécom
Aujourd’hui, tous les équipementiers avec lesquels nous avons pu discuter parlent de deux couches : la couche software et la couche hardware. Si l’on devait caractériser en quelques mots les tendances chez les opérateurs télécoms, on pourrait citer : optimiser, simplifier et automatiser les fonctions réseau. Et tout le monde pense à rejouer la partition du PC. En effet, si les échanges entre ces deux niveaux -fowarding planent ou hardware et Control planent pour software-  sont normalisés, alors la notion de «propriétaire» saute et donc des solutions alternatives peuvent être proposées. Pour les opérateurs, les avantages sont multiples, à commencer par des réductions de coût, puisqu’ils peuvent choisir des équipements du marché et même avoir un réseau hétérogène.

Stockage
Dans un petit coin Sandisk et sa première carte mémoire de type microSDXC de 128 Go. A travers cette carte mémoire, Sandisk repousse encore un peu plus les limites du stockage sur les smartphones. Mais c’est quoi 128 Go? c’est nous, dit le représentant de Sandisk «enregistrer par exemple jusqu’à 16 heures de vidéos en full HD ou bien 7 500 morceaux de musique, 3 200 photos ou plus de 125 applications. Et tout cela avec une vitesse de lecture qui peut atteindre les 30 Mbit/s.»

Les tendances
On assiste à une généralisation sur les smartphones haut de gamme des constructeurs de type 4K Ultra-HD , de la capacité à filmer en ultra-haute définition. Problème, faudrait-il encore disposer d’une TV 4K pour diffuser ses vidéos de vacances… L’autre tendance bien evidente : Le «selfie».
Selfie, le tag le plus utilisé sur Instagram. Impossible de passer à côté de cette mode. Tous les fabricantts ont répondu au phénomène de l’autoportrait en dotant leurs terminaux d’un capteur 5 megapixels en façade. L’autre tendance qui arrive est la montée en gamme des caméras installées en façade. Mais l’un des problèmes majeurs concerne la luminosité de nuit ou dans une salle. Acer a alors eu l’idée d’intégrer tout simplement un flash LED sur la partie avant, afin de donner un peu de lumière sur les selfies nocturnes. Il fallait y penser.
Et enfin ce qui est partout, presque dans tous les stands : les objets connectés. Que ce soit  bracelets, montres, traqueurs d’activités sportives, automobile, candelabre, arbre ou ballon de basket, tout est connecté. Ce qui fait que l’ensemble des fabricants se sont engouffrés sur ce nouveau marché des objets connectés.

mwc_2014_007 mwc_2014_008 mwc_2014_009 mwc_2014_010 mwc_2014_011

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Ooredoo innove et lance eStorm avec la carte CIB

Ooredoo vient de lancer  eStorm, une solution  gratuite et sécurisée d’achat de crédit téléphonique sur internet avec une Carte interbancaire CIB,...

Fermer