L'essentiel
0

Mobile World Congress de 2016: Le futur au présent

Le plus grand salon annuel consacré à l’industrie et au marché de la téléphonie mobile, le Mobile World Congress, s’est tenu à Barcelone du 22 au 25 février et a accueilli un nombre record de visiteurs, 101 000  contre 95 000 en 2015. « En 4 jours, il sera dépensé plus de 3 milliards de […]

Le plus grand salon annuel consacré à l’industrie et au marché de la téléphonie mobile, le Mobile World Congress, s’est tenu à Barcelone du 22 au 25 février et a accueilli un nombre record de visiteurs, 101 000  contre 95 000 en 2015. « En 4 jours, il sera dépensé plus de 3 milliards de dollars pour ce salon » nous dit un taxieur. 

Le plus grand salon annuel consacré à l’industrie et au marché de la téléphonie mobile, le Mobile World Congress, s’est tenu à Barcelone du 22 au 25 février et a accueilli un nombre record de visiteurs (101 000, contre 95 000 en 2015). Ce Salon permet de découvrir tous les terminaux (smartphones, tablettes, casques de réalité virtuelle, objets connectés…) qui vont marquer l’année et également donner les tendances à venir en termes de mobilité, d’application mais aussi de développement futur.
5,6 milliards d’utilisateurs mobiles en 2020 représentant 72 % de la population mondiale soit 1 milliard de plus dont 45 % proviendront de la Chine et de l’Inde. C’est ce qu’indique le GSM Association (GSMA), l’association professionnelle qui représente 850 opérateurs de téléphonie mobile dans plus de 200 pays, dans l’édition 2016 sur l’économie mobile Ouvrant la première conférence plénière intitulée « Mobile is Everything », Mats Granryd, directeur général de la GSMA rappelle quelques statistiques qui montre le chemin parcouru par l’industrie du mobile en seulement un quart de siècle date du lancement de ce que l’on n’appelait pas encore la 2G. Aujourd’hui, la GSMA recense quelque 7,6 milliards d’abonnements mobiles et 4,7 milliards d’abonnés. La 4G connait « un succès phénoménal » en étant disponible dans plus de 150 pays et un milliard d’abonnés et la 5G représente un espoir majeur en apportant non seulement un débit plus élevé mais surtout un temps de latence beaucoup plus réduit ouvrant la porte à de nouvelles applications comme la chirurgie à distance ou les voitures autonomes.
Sur le plan économique, l’industrie du mobile représente 4,2 % du PIB mondial et emploie quelque 32 millions de personnes directement ou indirectement. Parmi les problèmes à régler, « la fracture des technologies mobiles en est une »,  étant donné leur impact dans la vie quotidienne, estime Mats Granryd. Tout en ajoutant que le taux de pénétration se situe à 85 % en Europe et aux Etats-Unis, il n’est que de 40 % dans certains pays subsaharien pour différentes raisons : pas d’infrastructure réseau, coûts des terminaux trop élevés, manque de contenus pertinents. Cette édition a été marquée par la présence de nombreux constructeurs automobiles et un constructeur moto, qui ont eux-aussi dévoilé leurs dernières technologies embarquées. Pour l’ACEA (Association des constructeurs automobiles européens), le marché mondial des véhicules autonomes atteindra 44 millions d’unités d’ici à 2030. D’un autre côté, lors de sa Keynote, Vittorio Colao, CEO de Vodafone souligne que « nous passons de la « Digital Society » à la « Gigabit Society » ». Changement de paradigme mais aussi de taille. Et la 5G permettra d’accélérer encore ces évolutions.

01G par çi et 5G par là
Alors que les normes industrielles de la prochaine génération de téléphonie mobile n’ont pas encore été définies, les démonstrations de téléphones compatibles 5G se multiplient à Barcelone. Certaines transmissions de données atteignent d’ores et déjà 3,77 gigabits par seconde, soit un débit 377 fois plus rapide que celui d’une connexion 4G classique.  A l’occasion du Mobile World Congress, Cisco a annoncé sa collaboration avec Ericsson et Intel afin de développer et tester ce qui devrait devenir le premier routeur 5G de l’industrie. En combinant leurs forces, les trois entreprises vont développer des solutions qui vont offrir des vitesses en gigabits par seconde. Cisco, avec ses connaissances des routeurs, associé à la technologie avancée du réseau mobile 5G d’Ericsson et les processeurs d’Intel, vont accélérer le rythme dans la 5G. Ericsson et Cisco ont annoncé en 2015, un partenariat stratégique pour créer les réseaux de l’avenir avec une latence faible. L’entrée du géant des processeurs dans ce partenariat va booster le développement et devrait par ailleurs répondre à l’explosion attendue de l’Internet des objets et autoriser la diffusion en continu de vidéo haute définition grâce à la mise en œuvre des largeurs de bande sans fils ultra-haute vitesse sécurisées.
02La première keynote sera donnée par Hans Vestberg et qui fera la présentation du premier chipset 5G et déplore au passage le retard pris par l’Europe dans la course à la 5G. De plus, le patron d’Ericsson a identifié la 5G, les IoT et le cloud comme les sujets les plus chauds dans l’industrie des TIC tout en disant que « 2016 sera l’année de la disruption dans tous les secteurs ». Et pour bien montrer les transformations, il ajoute que «Aujourd’hui, 66% de notre activité vient de logiciels et de services, il y a à quelques années peine ans, la majorité de nos recettes était du matériel. Aujourd’hui, la majorité de nos principaux concurrents sont des acteurs des TIC plutôt que des entreprises de télécoms. ». Enfin, il terminera par «nous accélérons notre propre transformation »
A ce trio –Ericsson, Intel et Cisco- , il leur fallait un opérateur mobile. Ce sera l’américain Verizon qui a déjà annoncé des test sur le terrain avec Ericsson avec son produit 5G MiMo- multi-user multiple input multiple output- qui est composé d’un faisceau et une conception d’antenne avancée incorporant 128 éléments d’antenne et 64 chaînes radio. Intel, de son côté, parle d’essai d’onde millimétrique.
03Le futur au present
Lors d’une table ronde sur le Wireless, Lynn Comp, Director of market development, Network platforms group, déclare que « Intel met une plate-forme d’essai portable 5G ». La plateforme en question est basée sur trois sous-systèmes « une plate-forme de développement de haute performance pour l’intégration, le contrôle des dispositifs 5G et un point d’accès sans fil plus rapide ».  Dans la foulée, Intel a annoncé une multitude de partenariat au Mobile World Congress de Barcelone. L’objectif ? Accélérer le développement de la 5G qui est essentiel pour «les milliards d’équipements connectés, de services personnalisés et d’applications cloud qui nécessitent l’émergence de réseaux plus puissants et mieux adaptés» nous confie Lynn Comp.
En visitant le stand immense d’Intel, on se rend compte que l’entreprise est sur tous les fronts -5G, IoT, divertissement, Cloud…-. Le groupe Intel est déjà à l’heure de la 5G au salon MWC 2016 avec des collaborations déjà actives avec plusieurs partenaires, des expérimentations très haut débit sur la bande millimétrique sur la mise à disposition de la première plate-forme d’essai et de prototypage 5G, avec la possibilité d’accéder aux bandes 27-29 GHz et 3,4 à 6 GHz pour générer des débits allant jusqu’à 7 Gbps et capable de gérer une bande passante de 800 MHz.

04Nokia se transforme
«La 5G doit arriver rapidement car l’utilisation importante de l’IoT l’exige. Si nous savons que la 5G peut aider à sauver des vies et à améliorer notre environnement et notre qualité de vie, nous devons aller plus vite, pas plus lentement » a déclaré Rajeev Suri, le PDG de Nokia, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue avant l’ouverture officiel du Mobile World Congress et en a profité pour présenter un nouveau produit d’accès radio AirScale prêt pour la 5G. Nokia reviendra sur le segment du mobile, mais on ne sait pas encore quand comme le groupe finlandais l’avait dit en 2015. « On n’a pas de timeline […]. Cela peut se passer en 2016, mais aussi plus tard » a tenu à préciser Suri sur scène. On parle de plusieurs fabricants sur ce chantier mais comme le precise son Pdg, Nokia désire un contrôle accru du processus de production, ce qui devrait limiter les candidats au poste.
05 D’un autre côté, dans une table ronde avec Theodore  Sizer, Research Lab Head de Nokia Bell Labs qui a inventé le Light Radio qui est une architecture flexible de distribution de « l’intelligence » à travers l’ensemble du réseau, afin que celui-ci s’adapte dynamiquement aux exigences grandissantes. Ces technologies d’antennes actives et de compression CPRI (Common Public Radio Interface™) avancée permettent de former un système à large bande unique multifréquences et multistandards (2G, 3G, LTE). Au cours de notre discussion, il nous apprend que Nokia a développé «des technologies de radio 5G pré-standard» et que son laboratoire ne s’arrête pas et qu’ils sont en train de travailler sur les bandes millimétriques. Il dira, en autres, que l’intégration de l’informatique et donc de ‘l’intelligence’ dans la gestion de la bande passante va faire des merveilles.
Des solutions de réseau sont mise en œuvre pour la 5G et l’infrastructure sans fil.

06ZTE se montre
Des annonces 5G, il y en a eu par des opérateurs mobile. L’UIT –Union internationale des télécoms- prévoit la 5G pour 2020 mais KT –Korea Telecom- parle de mise en œuvre en situation réelle des essais de la 5G en 2018 et SK Télécom parle, elle, de développer des produits et solutions 5G dans les bandes de spectres sans licences.
Ji Long Chaung de ZTE qui nous a reçu dans son stand en compagnie de Luby Lu, country manager parlent eux aussi de la 5G et d’un pilote fait avec China mobile qui a atteint les 10 gbps en utilisant la technologie Brainforming. Nous nous sommes renseigné sur le prototype ZTE qui est développé sur un support 15 GHz avec une bande passante de 500 Mo et comprend une structure matérielle constituée d’une unité de grande capacité en bande de base (BBU) et une unité radio distante intelligente (RRU). Il utilise également la technologie beamforming afin que les terminaux mobiles puissent être suivis par plusieurs faisceaux.Les consommateurs seront-ils séduits ? Adopteront ils ces nouveaux usages ? L’avenir le dira. Mais une chose est sûre, tous les constructeurs surfent sur la tendance. Un mouvement déjà perçu lors du CES de Las Vegas qui se confirme ici à Barcelone
07IoT : trois lettres qui valent plus de 30 milliards de dollars
Cela va du modem pour la voiture à celui pour les capteurs à faible consommation d’énergie en passant par les modems pour environnements industriels et M2M. l’IoT est partout, un peu comme le slogan du MWC.
Les entreprises commencent à comprendre les bases fondamentales des objets connectés et à différencier les IoT des M2M. Ce constat est à peu de choses près celui du précurseur de ces objets.
Car que ce soit dans le grand public ou dans le monde professionnel, les objets connectés font encore penser à des gadgets futuristes ou renvoient à des capteurs sensés provoquer « une avalanche de données » qui plongera la planète dans le ‘big data’ et faisant craindre la « Dark Data », un peu comme un coupure d’électricité. D’autres, plus positif certainement, montrent une réalité simple et pragmatique. Avec à la clef de vrais gains d’efficacité.

08La video superstar
Au cours de notre visite du MWC 2016, tous les stands nous parlaient de vidéo. Aujourd’hui, nous avons des chiffres : 80% des cadres supérieurs disent qu’ils regardent maintenant la vidéo en ligne plus que ce qu’ils ne le faisaient il y a un an, et selon Forbes, 75% des cadres regardent des vidéos liées au travail.
La vidéo devient extrêmement importante et ‘prend’ énormément de bande passante. Vola pourquoi au sein du MWC, plusieurs compagnies proposaient de la compression. Selon ceux que nous avons vu, l’utilisation du mot «vidéo» dans une ligne d’objet du courriel augmente les taux d’ouverture de 19%, le taux de clic de 65% et réduit la désinscription de 26%. La vidéo devient impossible à ignorer. D’ailleurs, pour Zuckerberg les video de Facebook sont passé de 4 milliards de pages vues par jour au double soit 8 milliards de pages vues.
D’un autre coté Youtube de Google explose en termes de croissance de chaine et est favorisé dans la recherche par les algorithmes du moteur de recherche.

0930 récompenses pour LG
L’édition du MWC 2016 a été celle de LG qui a récolté plus de 30 récompenses avec la consécration ultime du LG G5 pour le prix « Best Mobile Handsets & Devices Award », une sorte d’Oscar du meilleur smartphone. En effet, dans la guerre du leadership mondial, le terminal modulaire du sud-coréen a volé la vedette au dernier Galaxy S7 de Samsung. Le coréen LG vient de mettre sur le marché un nouveau concept : le coulissant. En effet, le nouveau smartphone de LG est doté d’une batterie amovible et surtout coulissante qui se détache vers le bas facilement pour être remplacer ou changer. Ce concept permet au smartphone de LG de pouvoir s’agréger à des accessoires –modules friends- se connectant en coulissants. Cette nouvelle façon de concevoir un smartphone permet à son propriétaire de mettre une autre camera mais aussi une batterie sans oublier toutes les idées qui vont éclore dans le monde.
10Avec le lancement du LG G5, il existe, déjà, une foultitude de ‘friends’. « Le nouveau LG G5 encourage le public à redécouvrir la joie réelle d’une vie mobile, » a déclaré Juno Cho, Président et PDG de LG Electronics Mobile Communications Company, à l’occasion de cette annonce. « L’écosystème du LG G5 et des LG Friends résulte de la volonté des experts LG d’être innovant et unique dans l’univers smartphone. Je pense que lorsque les clients auront consacré un peu de temps au LG G5, ils l’adopteront sans hésiter. » Selon le patron de LG, les premiers retours sur le LG G5 se sont avérés phénoménaux. Enfin, avec son G5, LG réintègre la bataille mondiale des smartphones.

11Xiaomi : un haut de gamme à prix raisonnable
Difficile de passer devant celui qui en l’espace d’un peu plus que trois années, Xiaomi,  est devenu incontournable et c’est sa première présence au MWC. Le MI5 qui a été présenté est un terminal mobile aux caractéristiques vraiment haut de gamme. Seul bémol, son écran qui n’est pas QHD mais son Snapdragon 820, son design soigné, sa batterie de 3000 mAh, son appareil photo prometteur et surtout son petit prix en font un mobile à suivre. Il pèse 129 grammes et adopte des dimensions de 144,5 x 69,2 x 7,25 mm. Touche finale : il dispose d’un port USB Type-C. De plus, le Xiaomi MI5 sera vendu en premier dans son marché en Chine pour ensuite le vendre à l’international. Selon Hugo Barra, VP International à Xiaomi, ce sera « l’inde notre deuxième marché ».   Ce terminal présente des caractéristiques très intéressante qui le positionnent comme une alternative au Galaxy 7 de Samsung, au G5 de LG ou encore à l’Xperia-X Performance de Sony avec lesquels il partage le même cœur technologique : la puce SnapDragon 820. Hugo Barra a déclaré au MWC à propos de la baisse de l’économie de la Chine, que «si le marché ralentit ou non, il est un gigantesque marché pour les smartphones» tout en ajoutant que « le smartphone devient un besoin fondamental. ».

12Wiko, le renouveau
Wiko est une marque sino-française de terminaux mobile fabriqué en Chine, qui est distribué par Darkom en Algérie. Au cour du MWC, Wiko a annoncé pas moins de 4 gammes de smartphones. «Wiko est un bon terminal en terme de qualité/prix » nous dit Abdenour Khadir,responsable DarKom et présent au MWC dans le stand de Wiko lors de la sortie du dernier Wiko. Mais la vraie ambition de son PDG Michel Assadourian, est d’entrer dans le top 5 mondial en 2020. Et il le dit haut et fort.  Pour y prétendre, la société devra sortir de l’Europe. C’est ce qu’elle fait en suivant pas à pas Orange en Afrique qui est « un formidable levier de croissance » nous dit un responsable de Wiko.

13Oppo présente une recharge rapide
Oppo, qui vient de s’installer en Algérie, a dévoilé, au MWC, ses travaux sur la charge rapide : le super Vooc. Le constructeur propose déjà un système propriétaire nommé VOOC, qui permet de recharger certains de ses smartphones de 0 à 75 % en 30 minutes. Avec super Vooc, il en faut que 15 minutes pour une recharge complète. Pour faire cela, il faut trois choses : la batterie, le système de recharge et les logiciels. Le fabricant avance que cette performance est réalisable aussi bien avec de l’USB type C que du micro-USB standard. Pour rappel, Qualcomm a évoqué le Quick Charge 3.0, présent sur le Snapdragon 820, qui permet de passer de 0 à 80 % en 35 minutes.

14Alcatel présente ses Idol
Alcatel, présent en Algérie, profite du Mobile World Congres pour présenter trois nouveaux smartphones appartenant à la même gamme : les IDOL 4, IDOL 4+ et IDOL 4S. Alcatel cherche à se renouveler et cela se voit. Tout d’abord un nouveau logo et trois nouveaux terminaux avec de nouveau design melant le verre et l’aluminium. Autre élément de différenciation que l’on ne retrouve nulle part :  la réversibilité. Cela consiste à ce que le terminal soit utilisable quel que soit la façon dont vous le tenez. L’interface s’adapte au sens du mobile. Et enfin la Boomkey, ce bouton qui permet d’accéder à des options intéressante selon le contexte. Ce qui ressort est l’Iol 4 et l’Idol 4S. L’idol  4 est équipé d’un écran Full HD de 4,7 pouces et du Snapdragon 617 avec 2 ou 3 Go de RAM selon la version et 16 Go de mémoire interne extensible. Du côté de l’Idol 4S, l’écran est QHD et mesure 5,5 pouces alors que le chipset est un Snapdragon 652 avec 3 Go de RAM et 32 Go de mémoire interne.

Conclusion
Beaucoup de rencontre et le Mobile World Congress nous montre que nous sommes au milieu de la transformation de la société que nous appelons la société en réseau ;  une société dans laquelle la mobilité, à large bande et cloud, sera utilisée par chaque personne et chaque industrie pour atteindre leur plein potentiel. Les opportunités sont partout, et les entreprises sont en train de se transformer en fonction du rôle qu’elles ont choisi de jouer dans les chaînes de valeur. L’écosystème de la Société en réseau se met en marche…

1111

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Smart-TV-Makers-Voice-Security
Nouveaux usages Les Smart TV très prisées en Algérie

Les Algériens s’approprient de plus en plus les TV connectées à internet ou Smart TV. Depuis l’augmentation du débit internet...

Fermer