L'Essentiel
0

Mobilis : la reconquête par le « 061»

Le président-directeur général de Mobilis, M. El Hachemi Belhamdi, avait attiré l’attention de son auditoire sur la future force de frappe que devrait assurer le retour du «061», jusque-là considéré comme inaccessible, voire un numéro «élitiste». Lancés le 19 juin dernier, les nouveaux forfaits proposés en ce sens veulent démontrer le contraire mais bien plus, […]

Le président-directeur général de Mobilis, M. El Hachemi Belhamdi, avait attiré l’attention de son auditoire sur la future force de frappe que devrait assurer le retour du «061», jusque-là considéré comme inaccessible, voire un numéro «élitiste». Lancés le 19 juin dernier, les nouveaux forfaits proposés en ce sens veulent démontrer le contraire mais bien plus, rendre à la formule abonnement toutes ses lettres de noblesse. Lors d’une conférence de presse organisée à ce propos le 20 juin dernier, M. Belhamdi, accompagné notamment de M. Benharath, directeur marketing de la compagnie, en avait profité pour lever le voile sur «une stratégie centrée sur la fidélisation du client, après que celle-ci eut été consacrée à l’acquisition de parts de marché».
Pour sa part, M. Benharath présentera en détail les offres forfaitaires en mode post-payé. Réparti sur quatre forfaits donc qui incluent entre 120 et 480 minutes de communication. Donc pas de SMS, seulement de la voix. Pour ce qui est du coût d’achat d’un post-payé Mobilis, il reviendra à un peu plus 1 200 dinars, représentant les frais de mise en service, en plus de l’abonnement mensuel qui va de 1 000 dinars à 2 650 dinars, prix auxquels il faut administrer une taxe fiscale de 17%. Pour ce qui est du prix de la minute pratiqué, il épouse une courbe descendante chaque fois que le forfait choisi est important en volume horaire.
Pour récapituler, les quatre forfaits sont ceux de 2 heures, à 1 000 dinars mensuellement, de 4 heures (1 650 DA), de 6 et 8 heures (respectivement 2 250 et 2650 DA). Mais pas seulement. Parmi les nouveaux services que Mobilis met à disposition de sa clientèle actuelle ou future, la sauvegarde du répertoire et le «push e-mail». Pour le premier, il s’agit de procéder à la création d’une copie du répertoire de noms enregistrés sur le téléphone qui sera conservée dans la plate-forme réseau de Mobilis. Ainsi, dans le cas d’une perte ou d’un vol du mobile, ce sont tous les numéros qui sont réinjectés dans la nouvelle puce qui aura été remplacée à travers une synchronisation des données entre le mobile et la plate-forme de l’opérateur. Pour le second, c’est un service qui permet de se faire suivre les e-mails reçus dans la boîte électronique sur le téléphone portable. L’action inverse est tout aussi réalisable. L’usager peut envoyer un e-mail, le tout se faisant en temps réel, selon Mobilis, qui précise qu’il en est de même pour l’envoi des SMS qui s’effectue par le biais d’une application spécifique appelée OSD, qui transmet systématiquement les SMS rédigés sans les conserver en file d’attente dans ses servers.
L’autre point à relever lors de la conférence de présentation, ce sont les TRX, plusieurs émetteurs/récepteurs placées dans les stations relais qui peuvent gérer jusqu’à huit connexions simultanées dans son secteur, dans le cas d’appels téléphoniques (voix) standard. Ils sont au nombre de 18 000 pour 2 900 BTS. Raison pour laquelle d’ailleurs le réseau téléphonique de Mobilis n’accuse qu’un taux de 45% de congestion et de saturation alors que la norme admise est de 75% pour un taux de disponibilité radio de 92%, toujours à l’actif de l’opérateur historique. Enfin, le multimédia n’est pas négligé car Mobi+, le service GPRS de Mobilis, voit son portail Wap s’enrichir de contenu divers téléchargeable sur le site.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Les pré-inscriptions universitaires et les recours peuvent s'effectuer par Internet

Les pré-inscriptions universitaires ainsi que les recours pour les nouveaux bacheliers peuvent s'effectuer à travers le réseau Internet, a annoncé,...

Fermer