L'Essentiel
0

Modernisation des moyens de paiement Le epaiement pour les grands facturiers

Le paiement à distance de vos factures grâce à l’Internet est opérationnel à partir du mardi 4 octobre 2016, en Algérie. Une cérémonie officielle s’est déroulé à l’Hôtel Aurassi avec la présence de Hadji Baba Ammi, Ministre des finances, de Mouatassem Boudiaf, Ministre délégué chargé de l’ économie numérique et de la Modernisation des systèmes […]

Le paiement à distance de vos factures grâce à l’Internet est opérationnel à partir du mardi 4 octobre 2016, en Algérie. Une cérémonie officielle s’est déroulé à l’Hôtel Aurassi avec la présence de Hadji Baba Ammi, Ministre des finances, de Mouatassem Boudiaf, Ministre délégué chargé de l’ économie numérique et de la Modernisation des systèmes financier, de Nawel Benkrtli Directrice générale de la Satim, de  Boualem Djebbar, président de la Satim ainsi que des responsable des banques et des premiers « Web-marchands » qui sont Algérie Télécom, Djezzy, Mobilis, Air Algérie, Seal, Amana Assurances, Ooredoo, Tassili Airlines et la Cnas.
«La modernisation des moyens de paiement est entamé » a souligné Hadji Baba Ammi, le ministre des Finances ajoutant que « cela a commencé par le système de compensation électronique ». Le ministre mettra en exergue le fait que même si cela a pris du temps, aujourd’hui nous avons un système de paiement sûr. Pour Mohamed Loukal, Gouverneur de la Banque d’Algérie « nous sommes dans la première phase. C’est un processus majeur mais il est continu et progressif » tout ajoutant que « c’est un instrument de modernisation car grâce au ePaiement nous rentrons dans l’économie numérique. Il y a une facilitation des opérations dans un cadre règlementaire de sécurisations des opérations ». Pour Mouatassem Boudiaf « cette opération de ePaiement touche plusieurs secteurs d’activité : tourisme, aérien et assurance ». Il dira entre autre que « cette première phase touche les grands facturiers et ensuite nous allons aller vers d’autres entreprises ». Nous lui posâmes la question de savoir qu’elle est le calendrier, il nous dit en aparté que « les prochaines phases commencerons au début de 2017 ». Il faut tout de même savoir que ce système de ePaiement ne touche que les banques et que cela représente aujourd’hui selon Mouatassem Boudiaf qui nous dit en aparté que cela ne touche que « 1.3 millions de processeurs de carte électronique émise par les banques algériennes » tout en ajoutant que « ce chiffre risque d’augmenter énormément ». L’entrée d’Algérie Poste, qui n’est pas encore décidé, dans cette plateforme va faire exploser les chiffres. Le ministre délégué a également précisé que les services de son département avaient mis en place «un portail web devant permettre aux clients de commander leurs cartes bancaires et mots de passe ». Il ajoute que des numéros verts – 3020 pour les particuliers et 3021 pour les commerçants- sont mis en service pour avoir des informations ou des renseignements que nous avons testé et qui marche.
En marge de la cérémonie, Mme Nawel Benkritli, directrice générale de la Satim -Société d’automatisation des transactions interbancaires et de monétique (SATIM)- a expliqué que tout client possédant un compte bancaire, pourrait désormais se rapprocher de son agence bancaire pour demander une carte CIB, s’il ne l’a pas déjà et que ceux qui disposent d’une carte CIB, ils doivent également se rapprocher de leur agence bancaire pour demander l’ouverture du e-paiement pour leur carte CIB. De plus ajoute-t-elle, les clients peuvent également commander leur carte CIB ou demander l’ouverture du e-paiement à partir du site web dédié à cela -www.bitakati.dz-. Le traitement de la demande ne doit pas excéder deux semaines. Elle souligne que l’utilisation de la carte CIB pour le epaiement fera que la somme de l’achat sera débitée immediatement du compte du client et ajoute que «les commission sont à la charge du Web marchand. Le client quant à lui ne paiera pas de commission» Le programme de la journée passe aux tests réels d’achat de billet d’avion auprès d’Air Algérie qui aura le privilège d’être la première transaction électronique. Nawel Benkritli, Directrice de la Satim explique le procédé de paiement électronique et comment cela se fait avec des graphes et des explications techniques et pratiques. Enfin, il est communément admis que le paiement électronique booste énormément l’économie de service. Aujourd’hui, le ePaiement en Algérie est une réalité maintenant nous allons attendre ce que dira le consommateur.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
bein
Le bouquet beIN s’enrichit de nouvelles chaines thématiques

Le groupe qatari beIN s’est enrichi de deux autres chaines TV thématiques à la faveur de la récente signature d’un...

Fermer