L'Essentiel
0

Moins de trois millions de PC livrés vers 2009

Lors d’une conférence organisée en parallèle du salon Hi Tec, qui s’est tenu du 17 au 20 octobre courant, le professeur Khiati, président de la Fondation pour la promotion de la recherche scientifique, a dressé un tableau peu reluisant sur le projet Ousratic, en particulier, et sur la vulgarisation des technologies en Algérie de manière […]

Lors d’une conférence organisée en parallèle du salon Hi Tec, qui s’est tenu du 17 au 20 octobre courant, le professeur Khiati, président de la Fondation pour la promotion de la recherche scientifique, a dressé un tableau peu reluisant sur le projet Ousratic, en particulier, et sur la vulgarisation des technologies en Algérie de manière générale.
Le conférencier a indiqué que le programme Ousratic, qui vise à doter quelque six millions de foyers algériens en PC vers l’année 2009, n’aboutira jamais à ce chiffre.
« Suivant les prévisions les plus optimistes, et en mettant toutes les chances de son côté, le programme Ousratic permettra d’équiper au maximum 2,8 millions de foyers vers l’année 2009, avec une cadence de 700 000 PC livrés chaque année », a-t-il déclaré en s’appuyant sur les déclarations d’un certains nombre d’experts.
Il semblerait, à ce propos, que le niveau de vie encore bas d’une grande partie de la population soit l’un des principaux facteurs faisant que l’opération Ousratic n’évolue pas au rythme espéré.
D’autre part, l’orateur mettra le doigt sur une autre question, celle du niveau d’instruction, mais aussi de la population. « 75 % de la population algérienne possèdent un niveau d’instruction considéré comme moyen, ce qui représente un élément plus ou moins handicapant pour le développement d’une opération telle que Ousratic », dira-t-il.
D’un point de vue plus large, le professeur Khiati a attiré l’attention sur le fait que l’utilisation des nouvelles technologies reste encore un luxe en Algérie. « Aujourd’hui, 0,1% seulement des PME algériennes utilisent Internet, au moment où les PME des pays voisins utilisent cet outil de façon quasi systématique », a-t-il signalé, en précisant que « le taux de pénétration des équipements informatiques au niveau du marché algérien est de seulement 12 % ».

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Peu d’étudiants sont connectés à l’Internet

Le deuxième salon du Hi Tec a été une occasion pour la Forem de livrer les résultats de la dernière...

Fermer