L'Essentiel
1

Montée en cadence des réseaux sociaux Facebook et Twitter, les étoiles du web

Réseau social de plus en plus apprécié des adolescents, «deuxième écran» pour les téléspectateurs, outil de révolutions antigouvernementales : Twitter s’ancre toujours plus profondément dans la politique, la culture et le divertissement mondiaux. Le réseau est devenu une force de démocratisation politique, mise en lumière par les printemps arabes mais aussi active ailleurs. Dans le […]

facebook et twitterRéseau social de plus en plus apprécié des adolescents, «deuxième écran» pour les téléspectateurs, outil de révolutions antigouvernementales : Twitter s’ancre toujours plus profondément dans la politique, la culture et le divertissement mondiaux. Le réseau est devenu une force de démocratisation politique, mise en lumière par les printemps arabes mais aussi active ailleurs. Dans le monde arabe, «il est très difficile pour l’Etat de dominer encore le discours public à cause de Twitter», indique à l’AFP Adel Iskandar, professeur de Communication de l’université de Georgetown. Une déclaration officielle «peut être prise à partie de manière instantanée par le public. Cela change la dynamique et la structure du pouvoir», explique-t-il. Les chercheurs aiment Twitter, les adolescents aussi.
Si Twitter est un outil utile d’organisation des foules, il permet aussi de mesurer le discours à utiliser pour remporter une élection, la popularité d’un film ou d’une émission. Son immédiateté permet d’évaluer les audiences télévisées et de fournir un retour instantané pendant des émissions en direct. En fait, les deux médias profitent chacun du succès de l’autre.
Plus le réseau grossit, plus il peut être utilisé pour analyser des tendances, des humeurs, et d’autres données sociétales.
Bien que la majorité des utilisations proviennent encore des ordinateurs, le mobile tire les usages du web social puisque Facebook, Twitter et Google+ enregistrent chacun leur plus forte croissance depuis les smartphones. La majorité des utilisateurs de Facebook, Twitter, Google+, LinkedIn et Pinterest ont entre 35/44 ans.
Deux tendances fortes se dégagent : côté usages, l’internet se déplace de l’ordinateur de bureau à la poche (tablettes et smartphones), côté plateforme la montée en force de Google+, challenger de Facebook.
Les chercheurs aiment Twitter car tous les tweets sont accessibles, et que le réseau fournit des moyens faciles de télécharger les données, note Alan Mislove, de l’université Northeastern, qui a travaillé sur une étude sur «le pouls de la nation» publiée en 2010. Des scientifiques ont utilisé Twitter comme «baromètre du bonheur», d’autres y ont recherché des changements d’humeur sur une journée ou une saison.

Le texte transmet l’information, les images et stickers véhiculent l’émotion

Les adolescents américains aiment Twitter eux aussi : 26% d’entre eux le déclaraient leur réseau social préféré, dans une étude récente de la banque Piper Jaffray. Une autre étude du centre de recherche Pew, publiée plus tôt cette année, montrait que Facebook restait en tête, utilisé par 90% des adolescents, mais que Twitter avait doublé sa popularité parmi eux.
En 2012, les entreprises ont pris conscience de l’intérêt et de l’importance des médias sociaux. L’utilisation des médias sociaux est passée d’une simple option à un élément essentiel de la stratégie marketing globale. La création vidéo de haute qualité, proposant du contenu réellement attrayant devrait s’inscrire comme une priorité pour de nombreuses marques et entreprises. Dans ce contexte, la Dubaï School of Government a publié Arab Social Media Report (premier trimestre 2011). Ce rapport donne une idée assez détaillée sur la physionomie des réseaux sociaux dans le monde arabe et en Algérie. On y découvre que nous sommes dans la queue du peloton pour ce qui est de l’utilisation de Twitter. Il est presque inexistant en Algérie : Il n’y a que 13 235 utilisateurs actifs du service. En volume de tweets produits, l’Algérie est en bas du classement des pays arabes : pour le premier trimestre 2011, les algériens n’ont produits que 252 000 tweets. En terme de pénétration : avec 0,04 % de la population globale, nous sommes loin derrière les pays du golf.
Même si ce chiffre est très bas, on remarque tout de même une hausse de 8% entre septembre 2011 et mars 2012. Les principaux sujets de discussion sont le sport et la musique, la politique et la religion. On constate à travers ce survol que si en Algérie, l’utilisation de Facebook est acquise, celle de Twitter est encore à ses débuts. Un facteur peut expliquer le retard : le taux de pénétration d’Internet reste faible et surtout le haut débit. En ces temps de passage de la 3G du stade de projet gouvernemental à un produit commercialisable sur le marché (à partir du 1er décembre prochain), l’adoption de Twitter pourra s’accélérer. Mais cela reste qu’une hypothèse.
Dans le même contexte, Mohamed Amine Hadj Saïd, ministre du tourisme et de l’artisanat, a choisi les réseaux sociaux pour être plus proche des internautes et mener à bien le projet qui consiste à faire de «l’Algérie un pays touristique». Pour rappel, Moussa Benhamadi, ex-ministre des PTIC, a aussi fait appel au web pour faire ses adieux en adressant un message à ses collaborateurs et à ses compatriotes par le biais de son compte facebook. Un compte qui continue à être alimenté après son départ du gouvernement. C’est là un bon point à mettre à son actif…

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There is 1 comment

  • […] “Réseau social de plus en plus apprécié des adolescents, «deuxième écran» pour les téléspectateurs, outil de révolutions antigouvernementales : Twitter s’ancre toujours plus profondément dans la politique, la culture et le divertissement mondiaux.”  […]

  • Leave a comment

    Want to express your opinion?
    Leave a reply!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Lire les articles précédents :
    Ventes de smartphones Apple et Nokia en forte hausse

    Les ventes d’iPhone ont dépassé les attentes au cours du trimestre se terminant le 28 Septembre, atteignant 33,8 million. En...

    Fermer