L'Essentiel
0

Motorola Algérie inaugure la «MotoConvention»

Après la journée technique organisée par Motorola à destination des journalistes, voilà que ce même équipementier lance la «MotoConvention» en Algérie. «Cette convention ne sera pas la dernière mais elle n’est que la première d’une longue série», avait affirmé M. Mohamed Taj, responsable de la région Maghreb-Sahel. Il faut entendre par convention, au sens américain […]

Après la journée technique organisée par Motorola à destination des journalistes, voilà que ce même équipementier lance la «MotoConvention» en Algérie. «Cette convention ne sera pas la dernière mais elle n’est que la première d’une longue série», avait affirmé M. Mohamed Taj, responsable de la région Maghreb-Sahel. Il faut entendre par convention, au sens américain du terme, un rassemblement festif de grande envergure. Cette soirée d’exception s’est tenue à l’hôtel Sheraton Club des Pins, avec la participation de nombreux artistes, parmi lesquels Cheb Khaled, devant un millier d’invités qui sont des représentants des opérateurs, des distributeurs et des revendeurs en téléphonie mobile, ainsi que des journalistes et des officiels. Pour M. Abdelghani El Kani, promu fraîchement directeur de Motorola Algérie, «l’Algérie a toujours été pour nous, Motorola, un marché à très fort potentiel. Aujourd’hui, cette réalité se ressent de plus en plus et c’est ce qui explique notre intérêt renouvelé pour ce marché, à la lumière de notre nouvelle stratégie, de notre vision et des missions qui y sont associées». Il faut tout de même rappeler que Ed Zander, CEO de Motorola, lors de son apparition à Barcelone pour le 3GSM, avait rappelé que Motorola va vers le monde entier et que sa stratégie est de «connecter ceux qui ne sont pas connectés» -Connect the unconnect- surtout depuis qu’il a gagné pour la deuxième fois l’avis d’appel d’offres de la GSM Association pour des portables à moins de 20 dollars. Le portefeuille de Motorola ne s’arrête pas aux terminaux mais s’étend à des projets très ambitieux pour les pays émergents. Il va des stations rurales qui peuvent «grossir» très rapidement sans oublier les nano-stations pour la connectivité rurale aux softwsitch avec des sources d’énergie alternative comme les énergies solaire, éolienne et même le propane liquide. De plus, les bureaux d’étude de cet équipementier sont ouverts pour mettre en place des stratégies de croissance en optimisant les réseaux qui augmentent très rapidement. Pour rappel, les économistes parlent d’une croissance de 0,6 point par an dans le GDP pour tous les 10% d’augmentation du nombre d’abonnés.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
OKI vise 19% du marché professionnel des imprimantes

Par marché comprendre celui des grands comptes et des entreprises dont les besoins en impression sont énormes. La gamme OKI...

Fermer