L'Essentiel
0

Nedjma mise sur la convergence technologique

Pas de «course aux millions», en revanche «une maîtrise parfaite des technologies». Concis et objectif, le directeur général de Nedjma, M. André Halley, ajoutera que «de forts indices démontrent la convergence qu’il y a lieu d’instaurer entre communication et information». Il en veut pour preuve les 8 millions de messages multimédias échangés par les abonnés […]

Pas de «course aux millions», en revanche «une maîtrise parfaite des technologies». Concis et objectif, le directeur général de Nedjma, M. André Halley, ajoutera que «de forts indices démontrent la convergence qu’il y a lieu d’instaurer entre communication et information». Il en veut pour preuve les 8 millions de messages multimédias échangés par les abonnés ainsi que le flux grandissant des connexions Web et Wap qui culminent respectivement à 6 800 et 180 000 accès par mois. D’opérateur de téléphonie mobile de seconde génération, Nedjma se transforme en fournisseur de services Internet ; il s’était vu attribuer par l’ARPT il y a quelques semaines une licence d’ISP et, plus récemment, concéder l’autorisation d’exploiter la VoiP sur son réseau avec en ligne de mire la 3G dont les premiers essais effectifs débuteront à l’orée 2007. Le WiMax aussi est inscrit dans le plan d’affaires de Nedjma qui prévoit des projets en ce sens. Voici donc, selon M. Halley, «l’approche automatique suivie et à suivre par Nedjma», exposée au forum d’El Moudjahid lors duquel il insistera «sur la pertinence des services multimédias et la transparence de leur tarification» fournis par «des équipements de pointe», parmi lesquels figure le HP Superdome 9000, un supercalculateur capable de milliards de calculs simultanément, faisant de l’Algérie le deuxième pays, après l’Afrique du Sud, à le posséder. Le tout pour un investissement de 1 milliard de dollars ; et d’argent, M. Halley en parlera sans mesure. «Malgré des pertes voulues et préméditées de l’ordre de 67 millions de dollars, l’entreprise affiche un cash-flow positif au dernier trimestre 2006. C’est ce qu’ont eu d’ailleurs à consigner les actionnaires de Wataniya Télécom Algérie, qui étaient présents il y a deux semaines», lors du dernier conseil d’administration qui s’était tenu à Alger même, souligne M. Halley en expliquant que le «trou budgétaire» en question était dû à «l’accélération et au déroulement rapide des activités de Nedjma qui a fini par couvrir les 48 wilayas du pays avant échéance». A propos de chiffres encore, M. Halley alliera ceux des emplois créés au nombre de sessions de formation prodiguées où il dira que sur «un ensemble de 1 200 employés, répartis entre 40% d’éléments féminins, 5% d’expatriés et 95% de travailleurs locaux, ce sont 47 000 heures de formations assurées durant 2 488 séances qui ont été dispensées jusque-là» dans son institut à Ouled Fayet. Au sujet de son réseau de transmission, Nedjma, par la voix de son directeur général, «accorde davantage d’importance à la qualité plutôt qu’au nombre des antennes relais installées» et de compter 1 200 BTS couvrant 68% de la population avec une qualité établie à 98,79% par l’ARPT dans son dernier rapport d’évaluation. «L’ARPT, poursuit M. Halley, est considérée comme un membre additionnel à notre conseil d’administration. Il est important d’entretenir de bons rapports avec elle et d’éviter autant que faire se peut les relations conflictuelles.» Et d’enchaîner sur les produits lancés par Nedjma, notamment «La 55», ainsi que le dernier-né de ses services, «le NedjmaEmail», quelque peu l’homonyme du NedjmaChat, «devenu populaire et dont le trafic de sessions ouvertes a augmenté». Sous le signe de la convergence technologique, il sera possible, à partir du 1er mai, d’envoyer un e-mail de son cellulaire vers une boîte aux lettres électronique et inversement à partir d’un compte Internet vers un mobile avec comme adresse le numéro de téléphone suivi de «@nedjma.dz». Il y a lieu de préciser que la réception de courriels, qui se fera par MMS, est gratuite cependant que l’envoi coûte, lui, 1 dinar. Confiant, M. Halley a estimé que «les gens savent de plus en plus utiliser le multimédia sur un téléphone» d’autant plus que «50% des appareils mobiles vendus sur le marché algérien sont compatibles avec le Wap», avait-il ajouté.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
HB Technologies introduit le «eGate» en Algérie

Utile dans un poste frontière ou à l'aéroport, HB Technologies avait exposé au niveau de son stand au Hi-Tec 2006...

Fermer