L'Essentiel
2

NedjmaChat ou le SMS à 1DA

Pour voir ce qu’il en est réellement et être parmi les premiers « chatteurs » du NedjmaChat, nous nous sommes mis de la partie et avons procédé à son essai. Comme tout portail consacré au chat (amitie.fr, dromadaire.fr, etc.), la première des actions à entreprendre est bien celle de s’enregistrer. C’est ce que nous avons […]

Pour voir ce qu’il en est réellement et être parmi les premiers « chatteurs » du NedjmaChat, nous nous sommes mis de la partie et avons procédé à son essai. Comme tout portail consacré au chat (amitie.fr, dromadaire.fr, etc.), la première des actions à entreprendre est bien celle de s’enregistrer. C’est ce que nous avons fait à travers l’envoi d’un SMS à la nouvelle plate-forme de chat de Nedjma. Pour ce faire, nous avons écrit un SMS indiquant notre pseudonyme (par exemple Mag) précédé de Moi et suivi d’un espacement (Moi(espace)Mag) et l’avons envoyé au 5050. 5,82 secondes plus tard à partir de l’« accusé de réception » du SMS, nous recevons un message nous confirmant notre inscription et nous en félicitant. Par défaut, nous sommes orienté vers le canal « DZ » mais rien ne nous empêche d’en changer et d’opter pour celui international (France, Tunisie, Maroc?). Si votre pseudonyme est déjà pris par quelqu’un d’autre, vous recevez un message vous indiquant qu’il faut en changer et vous en suggère d’autres. Vient la seconde étape. Si on saura quelle est votre appellation, il faut aussi que l’on sache qui vous êtes. Même procédé mais avec des « CodesChat » différents. Ici, il faut écrire dans le SMS « Profil » suivi de votre âge et de votre sexe. C’est ce que l’on a fait. Et quelques secondes plus tard, nos sommes confirmé, et de la même manière. A présent que votre identité est acquise, ne vous reste qu’à rejoindre un salon et à prendre connaissance de vos futurs interlocuteurs. Pour ce faire, nous envoyons, à travers un SMS au 5050 toujours, « Liste ». 6,86 secondes plus tard nous avons sous la main des pseudonymes à côté duquel nous retrouvons l’âge du correspondant et le salon dans lequel il est. Nous avons remarqué que quand nous nous déclinons en tant qu’homme dans notre profil (Profil(espace)25 h envoyé au 5050), la liste des interlocuteurs que nous recevons ne contient que des personnes de sexe féminin. Tant mieux pour les célibataires ! A présent que nous savons qui est disposé à chatter, nous choisissons n’importe quel pseudonyme et lui envoyons un message. Pour y parvenir, nous écrivons le « CodeChat » suivant : « A(espace)le pseudonyme choisi(espace)notre message ». Ce qui donne concrètement : « A Angel666 slt !cmt vas-tu ? ». Il faut préciser que l’opérateur télécoms ne nous contraint pas à n’utiliser que des majuscules ou inversement. Un texte entièrement libellé en lettres minuscules fera amplement l’affaire. Donc nous envoyons notre message à la personne qui nous intéresse et là, nous attendons sa réponse. Si le service de chat par SMS de Nedjma est quasi instantané quand il s’agit de dialoguer avec sa plate-forme server (entre 5 et 9 secondes de temps de réponse), il n’en est pas de même quand il s’agit de recevoir une réponse directement de notre correspondant. Là, aucun temps de réponse précis. Cela peut aller de 15 minutes à jamais selon que vous ayez réussi à captiver l’attention de votre interlocuteur ou pas. Pour en revenir au service lui-même, nous avons constaté qu’à chaque envoi de message, nous recevons un autre explicatif des différents « CodesChat » existant pour pouvoir interagir simplement et directement avec la plate-forme de chat de Nedjma. C’est très pratique dans la mesure ou à chaque action son code et à chaque code son intérêt. De toutes les façons, s’il arrive que nous nous trompions dans la rédaction d’un code, un message d’erreur est instantanément envoyé et nous permet de rectifier notre action. Même la possibilité d’inhiber un interlocuteur indélicat ou incorrect nous est offerte. C’est dire que même si le procédé change, nous ne sommes pas senti dépaysé nous qui avons l’habitude de chatter par Internet. A 1 dinar l’envoi de SMS au 5050 (jusqu’au 31 janvier 2006), Nedjma a mis à la disposition de ses clients tous les « CodesChat » pour maîtriser son nouveau service. Nous croyions qu’il aurait été difficile de les retenir tous, mais rien ne nous prive d’imprimer le Guide utilisateur mis en ligne (www.nedjma.dz) par Watanyia Algérie Télécoms.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 2 comments

  • sofiane dit :

    slt tt le monde

  • Leave a comment

    Want to express your opinion?
    Leave a reply!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Lire les articles précédents :
    L’ANF promet une meilleure gestion et l’octroi de nouvelles bandes

    Des travaux qui se sont déroulés sur trois jour et rehaussés par la présence du ministère du département M. Zine...

    Fermer