L'Essentiel
0

Nouveau système de nommage d’Internet adopté par l’ICANN : Avancée majeure ou simple manne financière ?

  Certes, les TLD se libéralisent mais en même temps, les adresses Internet vont s’émietter et se fractionner au bon vouloir de quiconque a les moyens de se payer un adresse sur mesure Réunis à Singapour depuis le 19 juin en cours, les membres de l’ICANN ont donné leur feu vert à l’arrivée de nouvelles […]

 

Certes, les TLD se libéralisent mais en même temps, les adresses Internet vont s’émietter et se fractionner au bon vouloir de quiconque a les moyens de se payer un adresse sur mesure

Réunis à Singapour depuis le 19 juin en cours, les membres de l’ICANN ont donné leur feu vert à l’arrivée de nouvelles extensions en 2012. Son conseil d’administration a donc approuvé un nouveau plan de nommage, apportant ainsi l’un des changements majeurs au système de noms de domaine. Les délibérations ont donné lieu à 13 « oui », 1 « non » et 2 abstentions. A partir de cette décision, il est vrai qu’in Internet ne sera plus comme avant. Habitués aux .com, .net, .org, nous devrions dès l’année prochaine compter avec .(marque), .(pays), ou encore .(région). Concrètement, à titre d’exemple, pour promouvoir la destination « Algérie », les autorités pourront commander le « .algérie » ou encore, à une plus petite échelle, si l’on veut mettre une région en avant, on pourra demander le nommage « .tigzirt », «.djanet», etc. Les marques aussi peuvent le faire ou plus généralement les entreprises, ce qui nous donnerait « .sonatrach »? à titre d’exemple. C’est donc au cours d’une session spéciale que le conseil de l’Icann, composé de pays membres, a approuvé un plan visant à augmenter considérablement le nombre de terminaisons de noms de domaine Internet,  appelés génériquement gTLD de premier niveau.  « L’ICANN a ouvert le système de nommage de l’Internet et l’a libéré à l’imagination humaine mondiale. La décision d’aujourd’hui permet de créer de nouveaux domaines de premier niveau dans n’importe quelle langue ou script. Nous espérons que cela permettra au nouveau système de noms de domaine de mieux servir l’ensemble de l’humanité», avait déclaré Rod Beckstrom, président de l’ICANN. Les nouveaux gTLDs vont changer la façon dont les gens trouveront et accéderont aux informations sur Internet et surtout la manière dont les entreprises planifieront et structureront leur présence en ligne. Il sera possible aux organisations, entreprises et même aux régions ou aux pays de commercialiser leurs marques, produits, communauté ou région. « La décision d’aujourd’hui va inaugurer une nouvelle ère d’Internet», a déclaré à ce propos Peter Dengate Thrush, président du conseil d’administration de l’ICANN. « Nous avons fourni une plate-forme pour la prochaine génération de créativité et d’inspiration », poursuit-il. Cette décision est le fruit de nombreuses années de discussions, de débats et de délibérations avec la communauté Internet, des groupes d’entreprises et les gouvernements. D’ailleurs, « le document de référence » qui a servi comme base de travail a connu sept révisions importantes et a intégré plus de 1 000 commentaires. « D’importants efforts ont été faits pour répondre aux préoccupations de toutes les parties intéressées et de s’assurer que la sécurité et la stabilité de l’Internet ne soient pas compromises », commente l’ICANN. L’organisation lancera très prochainement une campagne mondiale pour expliquer les tenants et aboutissants  d’un changement considéré comme radical dans les noms de domaine d’Internet et de sensibiliser les utilisateurs ainsi que les pays sur les opportunités offertes par les nouveaux gTLD. Enfin, les demandes pour de nouveaux gTLD seront acceptées à partir de l’année prochaine, dans une période comprise entre le 12 janvier et le 12 avril 2012, monnayant tout de même? une facture d’un peu plus de 180 000 dollars auxquels s’ajouteront 25 000 dollars de frais de gestion annuels.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Selon le Ernst & Young : La région MENA terrain propice au CleanTech

Selon les résultats d’une étude effectuée au niveau de la région MENA (Moyen-Orient, Afrique de Nord) intitulée « Questions CleanTech :...

Fermer