L'Essentiel
0

Offre originale : Nedjma réinvente le partage avec « Binatna »

Wataniya Telecom Algérie-Nedjma enrichit de nouveau sa gamme de produits et lance sa nouvelle offre « Binatna », qui donne la possibilité à un groupe de 2 à 5 lignes de communiquer gratuitement et sans limite de 8h à 18h même avec 0 dinar de crédit. Basée sur la notion du partage, l’offre « Binatna […]

Wataniya Telecom Algérie-Nedjma enrichit de nouveau sa gamme de produits et lance sa nouvelle offre
« Binatna », qui donne la possibilité à un groupe de 2 à 5 lignes de communiquer gratuitement et sans limite de 8h à 18h même avec 0 dinar de crédit. Basée sur la notion du partage, l’offre « Binatna » est composée d’une ligne  principale, avec un crédit disponible égal au forfait allant de 1 200 à 3 000 DA, et d’une ou plusieurs lignes secondaires. Une ligne secondaire pour le forfait à 1 200 dinars, deux lignes secondaires pour le forfait à 1 800 dinars, trois lignes secondaires pour le forfait à 2 400 dinars et quatre lignes secondaires pour le forfait à
3 000 dinars. Les communications entre les lignes composant le groupe Binatna sont gratuites de 8h à 18h. Même à l’expiration du forfait de la ligne principale ou du credit de lignes secondaires, les abonnés peuvent continuer à appeler. Aussi, le client principal « Binatna » bénéficie durant le premier mois de la souscription de 500 SMS gratuits utilisables aussi bien vers les réseaux nationaux qu’internationaux. En plus des appels gratuits, « Binatna » offre d’autres avantages. Le souscripteur principal peut via la combinaison
« *118# » transférer du crédit de sa ligne vers le ou les lignes secondaires, bénéficier de tarifs de communication préférentiels à 4 DA l’appel vers tous les réseaux et  consulter sa facture.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
CAMRA ou la « révolution » façon Facebook

Décidément, la révolution a la cote sur Facebook... et le Collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA) compte bien en...

Fermer