ActuNet
0

Opex group: L’excellence opérationnelle sort sur le terrain

Comment faire en sorte que les hommes qui composent l’entreprise aillent vers une meilleure productivité ?  la réponse nous vient de Said Babaci, président du Cleo, Club d’excellence opérationnelle Algérie -Cleo-, qui était l’invité du Forum d’El Moudjahid. « L’Excellence Opérationnelle vise à optimiser l’efficacité et la performance de l’entreprise et des Hommes qui la composent, de […]

Comment faire en sorte que les hommes qui composent l’entreprise aillent vers une meilleure productivité ?  la réponse nous vient de Said Babaci, président du Cleo, Club d’excellence opérationnelle Algérie -Cleo-, qui était l’invité du Forum d’El Moudjahid. « L’Excellence Opérationnelle vise à optimiser l’efficacité et la performance de l’entreprise et des Hommes qui la composent, de manière durable. » dira en préambule le président du Cleo avant d’attaquer son bilan. Il dira que pour 2016, qui a été l’année de la création de Cleo avec 5 membres, « aujourd’hui, nous sommes 80 » tout en ajoutant que « nous avons pu organiser 5 caravanes –Alger, Tipaza, Bejaia, Annaba et Ouargla et pour 2017, nous comptons organisé plus d’une dizaine pour arriver ç faire cela dans toute wilaya».

L’excellence opérationnelle est un comportement d’entreprise visant à lui assurer compétitivité et agilité sur ses marchés. Elle repose sur le fait d’impliquer les personnes présentes sur le terrain – les opérateurs – dans l’amélioration continue d’une entreprise. L’excellence opérationnelle s’applique en particulier dans l’industrie, mais s’est développée avec le temps dans de nombreux autres secteurs dont le service (finance, retail…).  In fine, elle s’attache à satisfaire les attentes des clients pour la pérennité de l’entreprise. « c’est une démarche de progrès qui permet de mettre en phase, l’organisation, la stratégie et ses forces humaines pour garantir son développement » dira Boualem Taier, consultant et membre du de Cleo tout en ajoutant que « C’est avant tout un état d’esprit animé de la volonté « d’être meilleurs » ensemble ». Ensemble est le terme qui revient assez souvent dans la bouche de Said Babaci,

L’autre élément sur lequel, Said Babaci s’attardera est la terme écosystème «qui est un défi majeur » dira-t-il en ajoutant « qu’il n’y a pas d’autre alternative que la création d’un écosystème collaboratif qui permet d’aller vers l’efficience ». Pour cela, il préconise d’aller vers l’aide en utilisant l’excellence fonctionnelle pour que l’entreprise soit accompagnée efficacement et pouvoir influer positivement sur son environnement. Il définira l’écosystème comme un ensemble composé d’entreprises, d’associations, d’organismes d’appuis, conseil et service et d’établissement de R&D.

Pendant la session de question repose et en réponse à une question sur l’exportation, il parlera « d’exportabilité » qu’il définit comme la capacité d’un bien ou d’un service à être exporter durablement ». un nouveau concept, qui dira-t-il n’existe pas encore dans le dictionnaire. Revenant sur le patrimoine entreprise de l’Algérie, il dira que « 90% des entreprises en Algérie sont des TPE et uniquement 4% des PME »

Il terminera en disant que « nous sommes en constitution d’un cluster d’excellence opérationnelle » pour pouvoir constituer une force de propositions de projets structurants qui vont créer de la richesse par le développement local et supporter l’exportabilité des biens et services.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

commentez car plus vous commentez plus il y aura d'échange

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
L’arbitrage a été rendu dans l’affaire Nokia / LG

La Cour internationale d'arbitrage de la Chambre de commerce internationale a rendu sa décision pour l'arbitrage ou le contentieux entre...

Fermer