L'Essentiel
0

Organiser, réserver des voyages, acheter le billet de transport, élaborer un itinéraire, réserver des nuitées à l’hôtel….  Le e-tourisme, l’autre défi 

Développer le e-tourisme pour promouvoir la destination Algérie, est-ce possible ? La question fait débat actuellement. Au plan politique, il y a réelle volonté de faire évoluer ce secteur dans une nouvelle dynamique. Dans les  faits, la destination Algérie reste peu connue, elle draine peu de touristes. C’est un constat connu de  tous. Cette situation est cependant  appelée […]

algerDévelopper le e-tourisme pour promouvoir la destination Algérie, est-ce possible ? La question fait débat actuellement. Au plan politique, il y a réelle volonté de faire évoluer ce secteur dans une nouvelle dynamique.

Dans les  faits, la destination Algérie reste peu connue, elle draine peu de touristes. C’est un constat connu de  tous. Cette situation est cependant  appelée à changer, dans un contexte marqué aujourd’hui par la révolution des nouvelles technologies. Les TIC doivent être mises au service du tourisme. Cette approche  focalise les débats atour du tourisme aujourd’hui. Des experts, s’accordent sur l’essentiel : La promotion de la destination Algérie, le tourisme dans le pays « gagnerait  en attractivité, si l’on réussit à mettre en place le e-tourisme » (ou tourisme électronique). Il y a nécessité impérieuse  de définir une relation contractuelle entre  agences de voyages, structures hôtelières et clients dans le cadre du e-tourisme. Il faut les  mettre en synergie, en symbiose. Est-ce suffisant, en l’absence de textes de loi ? L’encouragement et la canalisation des flux touristiques dans le pays doivent être confortés par « la mise à niveau et l’uniformisation des textes de loi réglementant le séjour touristique  en Algérie et la mise en place d’un comité intersectoriel dont le but est d’impulser le secteur du tourisme et lui donner un souffle nouveau. C’est en 1998 que  le tourisme en ligne a commencé à se développer. Il s’agit d’un outil de promotion incontournable en matière de  tourisme et de voyages. Le tourisme en ligne intéresse aussi bien les professionnels que les consommateurs. L’idée est de se faire le promoteur du produit touristique. En Algérie, on ne le fait pas encore, mais cela va venir, dans un pays qui a de l’ambition d’aller de l’avant. A l’évidence, le tourisme et les nouvelles technologies de l’information et de la communication  sont inexorablement voués à converger complètement vers un tourisme numérique. Cet outil électronique est de nature à fluidifier l’échange d’informations en temps réel, mettant en avant des moyens instantanés et pratiques. On est dans l’électronique et cela permet de manier plusieurs fonctions en même temps:  commercialiser le produit, préparer, organiser, réserver des voyages,  ainsi qu’identifier la destination voulue,  acheter le billet de transport, élaborer un itinéraire et réserver un hébergement  ou des nuitées à l’hôtel. C’est un processus cohérent mis au point avec minutie dans les pays tournés vers le tourisme. Lors de débats organisés, la semaine dernière à club des Pins, à l’occasion de la tenue du Forum économique et social du cinquantenaire de l’Indépendance, des experts présents à ce rendez-vous,  ont,  déploré, enter autres,  l’absence  de l’Algérie du contexte touristique international d’aujourd’hui qui est le e-tourisme. Une absence confirmée, certes  par l’inexistence de textes réglementaires  régissant les transactions commerciales en ligne. Mais pas seulement, le mental ne suit pas : Le tourisme, l’Algérien,  de manière général, ne lui est pas familier. Un expert et ancien cadre du secteur du tourisme présent à ce forum,  a relevé, par exemple, que le tourisme évolue de manière spectaculaire, à l’échelle mondiale, quand bien les pays ne seraient  pas logés à la même adresse : le flux est très  important pour certains pays, il l’est beaucoup moins pour d’autres.  Un chiffre livré par cet expert est  à retenir : le flux des touristes à l’échelle planétaire a dépassé en 2012 le cap du milliard de touristes. Aussi, il est impérieux  que le pays s’inscrive  dans  une démarche d’insertion résolue dans les réseaux du tourisme international d’aujourd’hui, en lançant une réflexion autour d’un texte de loi sur le commerce  électronique spécifique au tourisme.  Il faut dire le pays revient de loin ; pendant la décennie noire, le tourisme fut mis entre parenthèses. L’Algérie ouvre aujourd’hui  ses portes aux touristes. Elle les y invite  à explorer ses contrées magnifiques, dans la partie Nord, comme dans le Sud. L’Algérie a des atouts et dispose de richesses  à offrir, à faire valoir.

Share:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Written by itmag2003

There are 0 comments

Leave a comment

Want to express your opinion?
Leave a reply!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Apple la Chine commence à retirer l’Ipad

Apple a perdu en première instance face à une entreprise sino-taïwanaise qui avait déposé le nom «Ipad» il y a...

Fermer